Les Grands Macabres
Programmation musicale
Jeudi 1 octobre 2020
3 min

Al Jackson Jr, le métronome humain

Le batteur de Booker T & the MG’s est un des artisans du son du label Stax et a collaboré avec un nombre incroyable de stars avant une mauvaise surprise nocturne.

Al Jackson Jr, le métronome humain
Le Concert de Noël de Stax Records au Mid-South Coliseum le 20 décembre 1968 à Memphis, Tennessee. De gauche à droite : Steve Cropper, Al Jackson Jr. and Eddie Floyd prennent la pose backstage, © Getty / Michael Ochs Archive/Getty Images
  • Aujourd’hui, 1er octobre, je voudrais vous parler d’Al Jackson Jr, mort le 1er octobre 1975, à l’âge de trente-neuf ans. 

Avec Al Jackson Jr, on est à un niveau dingue. À cinq ans, il s’installe déjà à la batterie avec l’orchestre de danse de son père. À quatorze ans, il devient professionnel chez Willie Mitchell, qui dirige un des plus célèbres orchestres de sa ville natale, Memphis, Tennessee. En 1962, à trente-deux ans, il est un des fondateurs de Booker T & the MG’s, légendaire émanation du génie collectif d’une escouade de musiciens de studios.
Autour de lui, Booker T. Jones aux claviers, Steve Cropper à la guitare, Lewie Steinberg puis Donald « Duck » Dunn à la basse. Ensemble, ils vont faire le son du label Stax, accompagner Wilson Pickett, Rufus Thomas, Eddie Floyd, Sam & Dave, Otis Redding, Albert King – l’aristocratie de la soul et du funk. Et puis enregistrer quelques-uns des titres instrumentaux les plus juicy des années 60-70.
Et Al Jackson Jr, avec ses complices ou séparément, va aussi jouer de la batterie, composer ou produire pour Elvis Presley, Al Green, Eric Clapton, Aretha Franklin, Rod Stewart, Donny Hathaway…  

Nous écoutons :
Green Onions par Booker T and the MG’s, sorti en mai 1962, l’hymne du groupe de musiciens de studio dont Al Jackson Jr était le batteur, et un des 45 tours emblématiques du fameux son du label Stax – un single vendu à plus d’un million d’exemplaires avant de figurer dans un nombre incalculable de compilations. 

L'équipe de l'émission :