Les grands entretiens
Entretien
Lundi 5 septembre 2016
27 min

Yann Beuron 1/5 : devenir ténor

Naissance d'une voix - ou comment un jeune chanteur se découvre une voix de ténor…

Yann Beuron revient avec le producteur Stéphane Grant sur son parcours personnel et musical.

« Le chant, c’est comme le sport de haut niveau ! »

« J’ai l’impression que je me suis intéressé à la musique vocale quand, à mon insu, vers quinze ou seize ans, ma voix lyrique était là, disponible ». Adolescent, Yann Beuron imite Luis Mariano pour « faire rire les copains » mais ne s’imagine pas encore chanteur. C’est quelques années plus tard, à la suite d’une première expérience en tant que choriste à l’Opéra de Rennes, qu’il commence à travailler sa voix et découvre sa tessiture de ténor.

« Le chant a été une invitation pour un voyage incroyable ». Si tout semble aller très vite pour Yann Beuron qui rejoint à vingt ans le conservatoire de Boulogne-Billancourt avant d’intégrer la classe d’Anna-Maria Bondi au CNSM de Paris, il n’en reste pas moins incertain quant à ses chances de faire carrière : « je n’avais pas l’impression d’être attendu et j’ai vite compris que mes moyens n’étaient pas exceptionnels».

« J’étais quelqu’un d’infernal à faire travailler, je mettais en doute à peu près tout ce qu’on me disait ». C’est certainement cette capacité à se remettre en question qui permet au jeune chanteur de progresser et de se confronter à la réalité de la vie professionnelle : « quand on sort du CNSM, où il peut y avoir comme un effet de microcosme, on se prend des claques. Tout à coup, on chante dans de grandes salles et on se rend compte de la vraie dimension de sa voix ».

Face aux doutes et aux difficultés, Yann Beuron n’a alors qu’une seule méthode : le travail. « Je suis persuadé qu’à quarante ou cinquante ans, il faut continuer à travailler ». C’est ainsi qu’avant d’endosser le rôle des quatre valets dans Les Contes d’Hoffmann à l’Opéra Bastille, du 31 octobre au 27 novembre 2016, le ténor participe au stage donné par son actuel professeur Daniel Ottevaere au conservatoire de Vincennes, aux côtés d’élèves parfois débutants. « Quel que soit notre niveau, on est tous logés à la même enseigne. Le professeur nous arrête tout le temps. Le chant, c’est comme le sport de haut niveau : j’ai besoin d’un contrôle et d’un travail permanent. »

Actualités de Yann Beuron

Récital à l'Eléphant Panam le lundi 26 septembre 2016 à 20h, accompagné par le pianiste Antoine Palloc. Informations et réservations sur le site de l'Eléphant Panam.

Roméo et Juliette d'Hector Berlioz le vendredi 7 octobre 2016 à la Maison de la Radio, avec la soprano Géraldine Chauvet, le baryton Henk Neven, le Chœur de Radio France et l'Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Jukka-Pekka Saraste. Informations et réservations sur le site de la Maison de la Radio.

Un dîner avec Jacques, opéra bouffe d’après Jacques Offenbach, les 29 septembre, 6, 8 et 9 octobre 2016 à l'auditorium du Musée d'Orsay.
Avec les chanteurs Vannina Santoni, Antoinette Dennefeld, Yann Beuron, Jean-Sébastien Bou et Franck Leguérinel, accompagnés par Les Frivolités Parisiennes sous la direction de Julien Leroy, dans une mise en scène de Gilles Rico.
Spectacle produit par l’Opéra Comique et le musée d’Orsay dans le cadre des Folies Favart et de l’exposition « Spectaculaire Second Empire », du 29 septembre au 16 janvier 2017 au musée d'Orsay : pour célébrer ses 30 ans à l'automne 2016, le musée d'Orsay se penche sur le Second Empire des spectacles et de la fête, et sur les différentes "scènes" où s'est inventée notre modernité.
Informations et réservations sur le site du Musée d'Orsay.

Les Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach du 31 octobre au 27 novembre 2016 à l'Opéra Bastille.
Avec les chanteurs Kate Aldrich, Ermonela Jaho, Stéphanie d'Oustrac, Doris Soffel, Jonas Kaufmann, Paul Gay... sous la direction de Philippe Jordan, dans une mise en scène de Robert Carsen.
Informations et réservation sur le site de l'Opéra de Paris.

Pénélope de Gabriel Fauré, les 25 et 28 février 2017 à La Monnaie de Bruxelles.
Avec les chanteurs Anna Caterina Antonacci, Sylvie Brunet-Grupposo, Vincent Le Texier, Pierre Doyen, Julien Dran... sous la direction de Michel Plasson.
Informations et réservations sur le site de La Monnaie de Bruxelles.

► Retrouvez également le disque « Maurice Ravel, L'Heure Espagnole » (SWR MUSIC) par le Radio-Sinfonieorchester Stuttgart des SWR sous la direction de Stéphane Denève, dont vous écoutez des enregistrements dans les 4ème et 5ème émissions de cette série.
Stéphane Denève dirigera l'Orchestre National de France, le pianiste Jean-Yves Thibaudet et la mezzo-soprano Stéphanie d’Oustrac dans un programme Ibert / Saint-Saëns / Ravel / Schmitt à la Maison de la Radio le 15 septembre 2016.
Informations et réservations sur le site de la Maison de la Radio.

► Le site officiel du ténor Yann Beuron.

Les cinq disques de chevet

de Yann Beuron, à écouter sur notre page dédiée.

Programmation musicale

♫** Jacques Offenbach
La Belle Hèlène : Acte II - « Je la vois, elle dort »
Yann Beuron, ténor
Les Musiciens du Louvre - Grenoble
Marc Minkowski, direction
Virgin Classics 5 45477 2 0 (2000) ****
♫ Jacques Offenbach *
La Fille du tambour-major : Acte I - « Puisque le couvert est mis »*
Orchestre symphonique et Chœur de Paris
Richard Blareau, direction
Accord 149171 (1962)

**♫ Jacques Offenbach *
La Fille du tambour-major : Ouverture*
Orchestre de la Suisse Romande
Neeme Järvi, direction
Chandos CHSA 5160 (2015)

** Serge Rachmaninov **
Concerto n°2 en ut mineur op.18 : II.Adagio sostenuto
Byron Janis, piano
Orchestre symphonique de Minneapolis
Antal Dorati, direction
Brilliant Classics 9182/1 (1960)

** Francis Lopez *
Le Chanteur de Mexico : « Mexico »*
Luis Mariano, voix
Orchestre non identifié
Jacques-Henri Rys, direction
Marianne Mélodie 0712666 (1951)

** Hector Berlioz *
La Damnation de Faust, op.24 : Acte IV - « Has ! Irimirukarabrao ! »*
Chœur du Festival de Tanglewood
Orchestre symphonique de Boston
Seiji Ozawa, direction
Deutsche Grammophon 423 907-2 (1973)

** Extrait du film Diva, de Jean-Jacques Beineix
Richard Bohringer, voix :
****
Alfredo Catalani *, La Wally, Acte I - « Ebben ? Ne andrò lontana »*
Wilhelmenia Fernandez, soprano
London Symphony Orchestra
Vladimir Cosma, direction
M6 Vidéo EDV 1607 (1981)

** Christoph Willibald Gluck *
Iphigénie en Tauride, Acte II - « Unis dès la plus tendre enfance »*
Yann Beuron, ténor
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, direction
Archiv Produktion 471 134 (1999)

** Hector Berlioz *
L’Enfance du Christ : « Le Repos de la Sainte Famille »*
Yann Beuron, ténor
Orchestre philharmonique du Luxembourg
Sylvain Cambreling, direction
Glor Classics GC08131 (2007)

Emission réalisée par Gilles Blanchard

EN 2000, au Théâtre du Châtelet, Yann Beuron participe à la formidable production de La Belle Hélène d'Offenbach, mise en scène par Laurent Pelly.

Ailleurs sur le web

Les invités :
L'équipe de l'émission :