Les grands entretiens
Entretien
Jeudi 21 janvier 2021
25 min

Jeanine Roze (4/5) : "A un moment donné, je me rends compte que je ne supporte plus la variété"

En 1974, Jeanine Roze abandonne la variété et ouvre son agence artistique dédiée à la musique classique. Elle représente Emmanuel Krivine, Jean-Claude Pennetier, ou encore Georges Pludermacher. L'année suivante, elle décide d'organiser une saison de concerts le dimanche matin...

Jeanine Roze (4/5) : "A un moment donné, je me rends compte que je ne supporte plus la variété"
Jeanine Roze, © Bernard Martinez

Jeanine Roze obtient l'autorisation de Jean-Louis Barrault pour utiliser le Théâtre de la Gare d 'Orsay : les concerts du dimanche matin sont nés. Peu après, le directeur de France Musique Louis Dandrel assiste à un concert, et décide de les diffuser en direct.

Programme musical

Georg Friedrich Haendel, Concerto grosso en si bémol majeur op. 3 n° 2 HWV 313 - 2. Largo
La Grande Ecurie et la Chambre du Roi, Jean-Claude Malgoire (direction)
CBS M3YK 45824

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jean-Louis Barrault s'exprime autour de l'occupation du théâtre de l'Odéon
Phonurgia Nova PN046122

César Franck, Sonate pour violon et piano en la majeur - Allegro
Emmanuel Krivine & Christian Ivaldi
L'Escargot ESC 381

Gabriel Pierné, Canzonetta op. 19
Alain Marion & Louise Andrée Baril
Analekta Fleurs de Lys FL 23119

Dialogue entre Barbara et un technicien
CDM 574 1562/65

Barbara, A chaque fois
CDM 574 1562/65

Béla Bartok, Quatuor à cordes n° 2 op. 17 - II. Allegro molto cappriccioso
Quatuor Juilliard
Sony 5062312

Pygmées Aka, Lullaby
Ocora C 559012/13

Les invités :
L'équipe de l'émission :