Les grands entretiens
Entretien
Mercredi 23 décembre 2020
25 min

Bernard Cavanna (3/5) : "La composition doit avoir l'ambition de voler le temps à l'auditeur"

Dans ce troisième volet, Bernard Cavanna évoque sa relation au texte : les grands textes grecs, le théâtre, la narration dans son œuvre, son premier opéra...

Bernard Cavanna (3/5) : "La composition doit avoir l'ambition de voler le temps à l'auditeur"
Bernard Cavanna, © Pierre Gafner

En 1981 est créée à Paris , une pièce pour voix de contralto, chœur et ensemble d’après le Prométhée d’Eschyle. Cette composition, très appréciée par des compositeurs tels que Betsy Jolas et Georges Aperghis, lui ouvre de nombreuses portes. 

Le théâtre est une grande école... "

  • , pour contralto, chœur et douze instruments, d'après un fragment du Prométhée d'Eschyle (1979-1980), est créé le 5 mai 1981 à l'Eglise de Saint-Germain des Prés à Paris par Anne Bartelloni (contralto), les ensembles le Madrigal de Paris, A sei vocci et 2e 2m sous la direction de Rachid Safir. La partition est dédiée à Aurel Stroë et Corinne Hache. La pièce déploie une action dramatique imaginaire, de façon à exprimer la violence, la force et le désarroi des deux personnages mythiques et persécutés, Iô et Prométhée.

Le temps musical est toujours trop court...

La rencontre avec le metteur en scène et poète Antoine Vitez amène Bernard Cavanna à l’opéra, par le truchement d’une adaptation du roman de Tanizaki La Clef. En 1985, il est pensionnaire à la Villa Médicis, et il réfléchit à ce qui sera son premier opéra : « La Confession impudique ». La genèse de l'œuvre est compliquée. Bernard Cavanna ressent intimement le besoin de bousculer les codes de l’opéra traditionnel. Il cherche à mettre en valeur la prosodie particulière de la langue française.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
  • La Confession impudique (1986/88, 90/92) : opéra de chambre d'après « la clef » de Junichiro Tanizaki, sur un livret de Daniel Martin. La version de 1999 écrite pour 4 chanteurs, deux danseurs (ad.lib), ensemble de 18 musiciens (flûte, piccolo et flûte en sol), clarinette (et clarinette basse), saxophone soprano (aussi saxophone baryton), cor, trompette, trombone, deux pupitres de percussions (dont cymbalum et Zarb), bandonéon, 2 harpes, claviers (piano et synthétiseur).

L’héritage musical a son importance dans l'œuvre du compositeur. Bernard Cavanna revisite les formes du passé : l’opéra, le concerto ou la messe, mais en les transformant de l’intérieur, en y apposant une vision singulière et guidé par une inventivité très intuitive.

Pour aller plus loin

Karl Koop Konzert, Bernard Cavanna
Karl Koop Konzert, Bernard Cavanna, © Aeon
A l’Agité du bocal, Bernard Cavanna
A l’Agité du bocal, Bernard Cavanna, © Empreinte digitale

Programme musical

Bernard Cavanna
Musique de scène pour Médée, générique et autres extraits
Christine Fersen, Simon Eine, Claude Giraud, Louise Conte, Jean-François Rémi, Yves Gasc, Joël Demarty et France Rousselle, interprètes
Société des comédiens français, enregistré le 17/11/1981, diffusé le 20/12/1981 sur France Culture
Réalisation : Gravier, Georges, adaptation : Gillibert, Jean ; auteur : Euripide
INA

Bernard Cavanna
Iô, pour pour contralto, chœur et 12 instruments, d’après Prométhée d'Eschyle
Anne Bartelloni, contralto
Madrigal de Paris
A Sei voici
2e2m
Rachid Safir, direction
INA

Bernard Cavanna
Chants Cruels (d'après l'opéra La Confession impudique)
Rayanne Dupuis, soprano
Orchestre National des Pays de la Loire
Hubert Soudant, direction
SOUPIR

Bernard Cavanna
 Scordatura, Concerto n°2, 1er mouvement : "Im memoriam Berg"
Noëmi Schindler, violon
Mickaël Cozien, cornemuse
Florentino Calvo, mandoline
Orchestre de Picardie
Arie van Beck, direction
Enregistrement de la création, inédit

Bernard Cavanna
 A l'agité du bocal, d'après Céline, pour 3 ténors et 18 musiciens : 1er mouvement, Danse du Ténia, Chaos ; 2ème mouvement, Final
Christophe Crapez, ténor
Paul-Alexandre Dubois, ténor
Euken Ostolaza, ténor
Ensemble Ars Nova
Philippe Nahon, direction
L'EMPREINTE DIGITALE

Les invités :
L'équipe de l'émission :