Les grands entretiens
Entretien
Mardi 7 janvier 2020
25 min

James Conlon (2/5) : "J'ai découvert que la seule consolation, c'est la musique"

Après avoir assisté à une représentation de "La Traviata" par une troupe d'amateurs, James Conlon se passionne à 11 ans pour la musique classique et commence à apprendre le piano. Quelques années plus tard il décide de devenir chef d'orchestre, et intègre la New York City School of Music & Arts.

James Conlon (2/5) : "J'ai découvert que la seule consolation, c'est la musique"
Le chef d'orchestre américain James Conlon en 1988, © Getty / Jean Pimentel/Kipa/Sygma

Programme musical 

Franz Liszt, Fantaisie hongroise en fa mineur S 123 pour piano et orchestre
François René Duchâble, Orchestre Philharmonique de Londres, James Conlon (direction)
Erato ECD 88 035

Karl Goldmark, Concerto pour violon n° 1 en la mineur op. 28  - Air : Andante  
Sarah Chang, Orchestre philharmonique du Gürzenich de Cologne, James Conlon (direction)
EMI 5569552

Wolfgang Amadeus Mozart, Symphonie n° 40 en sol mineur K 550 - Allegro molto  
Orchestre de chambre d'Ecosse, James Conlon (direction)
Erato NUM 75 119

Modeste Moussorgski, La Khovantchina - Acte V : "Zdiès na étom miéstiè sviatié" (Là en cet endroit sacré)
Boris Christoff, Philharmonia Orchestra, Issay Dobrowen (direction)
EMI Classics 9 28034 2

Lou Reed, The day John Kennedy died
SIRE 48678 2

Irene Cara, Fame
Turner Classic Movies Music 602527150307

Hector Berlioz, La Captive op. 12 (Orientale) pour mezzo-soprano et orchestre
Eleanor Steber & Orchestre symphonique de la Columbia, Jean Morel (direction)
Sony MHK 62356

Les invités :
L'équipe de l'émission :