Mercredi 23 mars 2016
4 min

Tempête sous les soutanes

Semaine sainte tendue à Lyon où le diocèse vient de mettre en place une cellule de crise après les récentes révélations sur la responsabilité du Cardinal Barbarin dans une vaste affaire de pédophilie impliquant au moins deux prêtres. Cette année, le cardinal ne sera pas au chemin de croix traditionnel du vendredi alors que des pétitions circulent sur internet exigeant sa démission. De quoi inspirer Cécile de Kervasdoué et Benjamin Laurent. L’actualité chantée s’intitule ce matin tempêtes sous les soutanes

Chant 1

Y’en a assez il faut que ça sorte
Cette fois nous ouvrirons la porte
Trop d’enfants ont été violés
Par des prêtres que vous protégez

Vous avez si peur du scandale
Que vous n’avez plus de morale
Voilà que même vos évangiles
Servent à couvrir des pédophiles

Cesse de dire que tu n’y es pour rien
Tiens voilà ta croix Barbarin

Je suis le coupable idéal
Le réac, le cardinal
Je défends les migrants d’calais
Je condamne le mariage gay

Mais dans cette affaire tragique
J’ai tenté d’être stratégique
Pour protéger la réputation
De toute mon institution

Aujourd’hui tu es acculé
Et tu tentes de te justifier
Mais tu seras jugé complice
Ton église montrera ses vices

Tu nous dis que tu es chrétien
Tiens voilà ta croix Barbarin

Chant 2

Ecoutez le ouvrez les yeux
Ou il faudra nous dire adieu
Il faut que cesse l’omerta
Vous n’êtes pas au-dessus des lois

La justice des hommes doit passer
Les prêtres n’en sont pas exemptés
Nous ne sommes plus au Moyen-Age
Cessez ce repli d’un autre âge

Vous voyez j’ai mal pour ces enfants
Mais malgré tout je suis confiant
Il faut vous forcer à réfléchir
Il faut condamner il faut agir

L'équipe de l'émission :