Mercredi 22 juin 2016
4 min

Ne me Brexit pas

Le Brexit c’est demain. Les Britanniques diront par référendum s’ils veulent continuer à faire partie de l’Union Européenne. La semaine dernière la campagne a pris un tour macabre, lorsqu’un homme de 52 ans a assassiné Joe Cox une députée travailliste pro UE, en criant « Britain’s first » c’est à dire la Grande Bretagne d’abord !
D’où la prière qu’adresse Cécile de Kervasdoué et Benjamin Laurent dans cette actualité chantée
Ne me Brexit pas

Chant 1

Tu sais je crois qu’il est devenu fou
Il n’invite plus personne chez nous
Il pense que les gens vont nous voler
Nos sous, nos jobs, ou notre liberté

Moi j’lui réponds que c’est faux, au contraire,
Qu’il devient xénophobe, réactionnaire
Mais je vois bien qu’il vieillit, qu’il a peur
Qu’il est tenté par tous les Brexiters

M’a-t-il aimé un jour je ne sais plus
Notre union n’est qu’un malentendu
Mais J’ m’en veux parce que je l’ai négligé
Nous n’avions plus de temps plus de projet

Il est prévenu elles restent avec moi
Tout comme ma petite city je crois
Mais ce qui m’inquiète c’est pour la famille
Ça va faire boule de neige avec mes belles filles

Si seulement je pouvais me rattraper
Parvenir enfin à le raisonner
Mais il n’entend plus mes arguments
Et il y a Pire tu sais, il est violent

Chant 2

Que feras tu l’ami, jeudi, dans l’isoloir
Après cette campagne haineuse et ses heures noires
Ta main tremblera-t-elle au moment de voter
Alors que le débat a été confisqué

Te laisseras tu avoir par le spectaculaire :
Les grands mots, les insultes, les boucs émissaires
Et par cette violence banalisée
Qui gangrène finalement toutes nos sociétés

Euro frustré, euro nonchalant, j’m’en fichiste
Tu nous a bien fait part de tes vœux nombrilistes
Veux-tu vraiment en finir avec notre histoire ?
Que feras tu mon ami jeudi dans l’isoloir ?
Que feras tu mon ami demain dans l’isoloir ?

L'équipe de l'émission :
Mots clés :