Mercredi 25 février 2015
5 min

La maladie du complot !

Derrière les attentats terroristes de Paris ou de Copenhague il y a une colère. Une colère qui se diffuse dans de nombreuses cités en France et en Europe. Cécile de Kervasdoué a rencontré A. dans une ville de la banlieue parisienne. Il a presque 50 ans et il est décrit par ceux qui le connaissent depuis l’enfance comme quelqu’un de doux. La maladie du complot ! C’est le titre de l’actualité chantée cette semaine.

Chant 1

Il a croisé mon micro
Quand il est venu chercher sa fille
Il m’a décrit son quartier chaud
Qui décidément est parti en vrille

Bien éduqué, bien intégré
Mais il a été licencié
Il a été relégué
C’est ainsi qu’il l’a attrapée

Sa colère.
Elle est devenue si familière
Elle s’incruste et dégénère
Avec les rêves que l’on perd

Alors il accuse tout le temps
Les politiques les journalistes
Les enseignants et les puissants
Il est même devenu complotiste

Et puis il y a la télé
Qui serait l’image de la société
La télé, le lobby juif
La télé et puis Dieudonné

Chant 2

Les 11 septembre, Ebola
Les vaccins, Fukushima
C’est un complot

L’réchauffement climatique
Tous les produits cosmétiques
C’est un complot

Les attentats d’Charlie Hebdo
Et les massacres au Congo
C’est un complot

La mort de Mozart ! c’est un complot
L’sacre du printemps ! c’est un complot
L’sourire d’la Joconde ! c’est un complot
Et la terre est ronde ! c’est un complot

Tout est un complot
Moi ça m’rend marteau
Les complots

Chant 3

Après avoir tant parlé
Il m’a laissé avec la nausée
Il est rentré dans son foyer
Pour allumer sa télé…

L'équipe de l'émission :