Mercredi 16 mars 2016
4 min

Europanatomy

Sommet européen épineux demain à Bruxelles. Les 28 doivent finaliser l’accord conclu avec la Turquie pour résorber la crise migratoire. Lundi dernier les chefs de gouvernement des pays membres ont accepté de verser au moins 3 milliards d’euros à la Turquie et d’ouvrir les frontières de l’Union Européenne aux turcs afin qu’Ankara accepte de reprendre les centaines de milliers d’immigrés clandestins réfugiés en Europe. L’Europe s’engage en contrepartie à reprendre pour chaque clandestin renvoyé chez lui un réfugié syrien. « Un échange d’être humain honteux, et contraire aux règles de l’ONU » se sont emportés la presque totalité des eurodéputés pour qui un tel accord signera la mort de l’Europe. « Europanatomy » c’est le titre de l’actualité chantée de Cécile de Kervadoué et Benjamin Laurent cette semaine

Chant 1

Cette fois je crois que c’est la fin
Ils tentent de me réanimer
Avec leurs eurodéputés
Mais leurs belles phrases ne servent à rien

On dit que mon économie
N’est plus capable d’assurer
Tous mes rêves de liberté
Que j’ne suis que peur et replis

Je suis assaillie de migrants
Qui rêvent de passer mes frontières
Malgré les murs et les barrières
Qu’érigent tous mes dirigeants

Le poison est venu d’Ankara
Ces marchandages d’êtres humains
Ces milliards versés, à quelle fin ?
Auront sans doute raison de moi

Et pourtant je voudrais vivre
Pour être l’Europe qui délivre
Qui permet la paix, la joie
Loin du capitalisme roi

J’étais une belle idée
Mais vous m’avez tous reniée

Chant 2

A chaque sommet c’est la même chose
Ils crient : « l’Europe se décompose ! »
Ils vous annoncent une calamité
Si l’Europe n’est plus unifiée

Et puis partout on se lamente
On se reproche cette mésentente
Et ça finit en compromis
L’Europe est faite de marchands de tapis

J’te donne ça tu m’rends ça on est content
Pas question rends moi ça c’est mon argent
Bon il est tard on le signe cet accord
Mais il faut que chez moi tout l’monde l’ignore

J’ai voulu croire que nous pourrions le faire
Croire que derrière le monde des affaires
Il y avait place pour la dignité
Et pour l’accueil des réfugiés

J’ai dit : ouvrons nos portes n’ayons pas peur
Ces migrants sont de futurs travailleurs
Je suis trop naïve, trop progressiste
J’ai négligé les penchants racistes

Virons les Grecs et tous les étrangers
Cette Europe est un gouffre financier
Avec tous ces règlements abusifs
Elle nous dégoûte du bien collectif

On est égoïstes individualistes
C’est bien normal si on devient raciste
Raciste

L'équipe de l'émission :
Mots clés :