Le portrait contemporain
Entretien
Mercredi 31 août 2016
59 min

Elise Caron : du classique à l’éclectisme

Chanteuse, flûtiste, improvisatrice, auteur, compositrice, interprète, jazzwoman, poétesse, femme de scène et femme de tête, Elise Caron éblouit par son talent tous ceux qui ont un jour croisé son parcours, au théâtre ou dans les clubs, dans la nudité du duo ou au sein de formations plus larges.

« J’ai été virée du conservatoire de Paris… cela m’a légèrement contrariée ». Invitée d’Arnaud Merlin dans Le Portrait Contemporain mercredi 31 août, la chanteuse, flûtiste et auteure-compositrice Elise Caron revient l’une des raisons qui l’ont fait s’éloigner du répertoire classique, auquel s’était pourtant initialement formée.

L’éclectisme de son parcours artistique ne prend cependant pas sa source dans un seul sentiment de rejet ou de contrariété. Ce sont davantage l’enthousiasme et la curiosité qui l’ont amené à explorer tour à tour l’univers de la musique contemporaine, du jazz, du théâtre ou encore du cinéma.

De ses multiples collaborations sont nées certaines relations privilégiées avec notamment le pianiste Denis Chouillet, bien plus qu’un accompagnateur à ses yeux, un « alter égal », le poète-compositeur Luc Ferrari, « un mentor et un bon public », l’inclassable Albert Marcoeur, dont elle salue la richesse harmonique et l’univers déjanté, et Jacques Rebotier, auteur-compositeur et metteur en scène qui la poussera à écrire et composer ses premières chansons.

Elise Caron aime tisser des liens durables et retrouver sur scène les compagnons de ses premières années. Vendredi 2 septembre, elle est ainsi aux côtés de l’Orchestre National de Jazz à la Cité de la Musique de Paris à l’occasion du trentième anniversaire de cet ensemble avec lequel elle avait déjà chanté dans les années 1990, sous le mandat de Denis Badault. Ce concert sera diffusé en direct sur France Musique.

Jouer avec les mots, explorer et mêler les genres musicaux ne l’aura pour autant pas éloignée de ses premières inspirations : ancienne élève des conservatoires de Rouen et de Boulogne-Billancourt ainsi que du CNSM de Paris, elle n’exclut pas l’idée de se repencher un jour sur le répertoire classique et notamment sur l’œuvre de Debussy : « c’est ma jeunesse, j’ai été bercée par ses mélodies. J’en ai une petite nostalgie et ce sera peut-être l’objet un jour d’un futur opus… ».

Générique :
Steve Reich, Electric Counterpoint (1987) – II. Slow
Pat Metheny (guitare)
Nonesuch [7559799622C]

Programme musical

Elise Caron, Les Oizos lésés
Elise Caron (voix), Andy Emler (arrangement)
Le Triton [TRI-16531]

Claude Debussy, Chansons de Bilitis - I. La Flûte de pan
Elise Caron (voix) & Denis Chouillet (piano)
[Enregistrement INA]

Luc Ferrari, Chansons pour le corps (1988-1994) – 1. Les Yeux (Colette Fellous)
Elise Caron (voix), Carol Mundinger, Sylvain Frydman (clarinettes), Christine Lagniel (percussion)
Michel Maurer (piano), Michel Musseau (synthétiseur)
Enr. 18 mars 1995 (Paris, GRM, Radio France, studio 104
Mode [81]

Jacques Rebotier, Sur mon coeur sans les mains sous les pieds plus si affinités - "Je préfère les fleurs"
Elise Caron (voix), Pierre Charial (orgue de Barbarie)
Enr. 23 mai 1996 (Théâtre du Rond-Point)
Compacts Radio France [CORF 211781]

Albert Marcoeur, Que c'est beau
Elise Caron (voix, flûtes), Stéphane Salerno (guitare acoustique)
Albert Marcoeur [M8/2001]

Elise Caron, La Belle au bois dormi
Elise Caron (voix) & Denis Chouillet (piano)
Zelie Productions [022142]

Elise Caron, J'aime pas la guerre
Elise Caron (chant, flûte, piano), Christine Chazelle (piano) & Michel Musseau (piano jouet, scie musicale)
Disque : « Chansons pour les Petites Oreilles »
Le Chant du Monde [8741262]

Michel Musseau, La discrète
Elise Caron (voix)

Elise Caron, L’Arbre
Elise Caron (voix, flûte, textes, compositions, arrangements)
Denis Chouillet (piano, arrangements), Sylvain Daniel (basse), Bruno Sansalone (clarinettes)
Le Chant du Monde [274 1412]

Jean-Rémy Guédon, Peur et religion
Jean-Rémy Guédon (saxophones, direction et composition), Elise Caron (chant), Interprètes divers
Le Chant du Monde [CDM 086]

Lucas Gillet, The Hunckback in the Park (Dylan Thomas)
Elise Caron (chant), Lucas Gillet, claviers
Le Chant du Monde [274 1738]

Eric Watson, Purple Curtain (Edgar Poe)
Eric Watson (piano), Elise Caron (voix), Régis Huby (violon), Claude Tchamitchian (contrebasse)
Emouvance EMV 1030

Elise Caron / Edward Perraud, Le rappeur Khalité prie
Elise Caron (voix), Edward Perraud (percussions)
Quark Records [QR 0210630]

Elise Caron, Pas moins
Elise Caron (voix et synthétiseur), Denis Chouillet (fender rhodes et piano)
Enregistrement : 2016
[Copie privée]

Les prochains concerts d'Elise Caron

- Vendredi 16 septembre à 20h30, La Marbrerie / Montreuil
Elise Caron et le Quatuor Béla : "Mabinogion, légendes galloises"
Dans le cadre du Festival d'Ile de France / Concert enregistré par France Musique

- Vendredi 30 septembre à 20h, Le Triton / Les Lilas
Philippe Macé Quartet : "New Folk Songs"

- Samedi 15 octobre à 21h, Le Triton / Les Lilas
Elise Caron et le Sextet Las Manelas

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :