Le portrait contemporain
Entretien
Mercredi 21 juin 2017
1h

Chaya Czernowin, l'expérience du son

Chaya Czernovin, compositrice reconnue et pédagogue très demandée, est doublement à l’affiche de Manifeste, le festival organisé par l’Ircam en ce mois de juin. Née en Israël en 1957, elle est reconnue dans le monde entier comme l’une des voix les plus singulières de la musique d’aujourd’hui.

Chaya Czernowin, l'expérience du son
Chaya Czernowin, © DR

Passionnée par l’opéra, elle ne cesse d’en interroger les codes et les usages, depuis Adama, en contrepoint à Zaïde de Mozart, à Salzbourg, jusqu’au récent Infinite Now, que l’on a vu en Belgique et qui était repris la semaine dernière, à Paris, à la Cité de la Musique…

Programme musical

Chaya Czernowin (née en 1957), Infinite Now (extrait)
Orchestre symphonique de l’Opéra des Flandres, Titus Engel (direction)
Carlo Laurenzi (réalisation informatique musicale Ircam)
Enr. 2017
[Document du compositeur / Copie privée]

Chaya Czernowin, String Quartet (1994)
Arditti String Quartet
Mode [77]

Chaya Czernowin, Shu Hai in an orchestral setting – First vocal entrance (2000-2001)
Ute Wassermann (voix), Basel Sinfonietta, Johannes Kalitzke (direction)
Experimental Studio SWR, André Richard (direction)
Enr. 2001
Mode [117]

Chaya Czernowin, Maim (2002-2006) – 2. The memory of water
Rico Gubler (saxophone, tubax), John Mark Harris (piano, clavecin), Seth Josel (guitares), Mary Oliver (alto), Peter Veale (musette, hautbois, cor anglais)
Experimentalstudio des SWR (live-electronics), Konzerthausorchester Berlin, Johannes Kalitzke (direction)
Enr. 2007
Mode [219]

Chaya Czernowin, Sahaf (2008)
Ensemble Nikel
Enr. 2009
Wergo [WER 6726 2]

Les invités :
L'équipe de l'émission :