Dimanche 12 juillet 2020
58 min

Le Pays des orgues : Jean-Baptiste Monnot à l'église Saint-Martin de Masevaux

Haut lieu de l'histoire de l'orgue en Alsace, Masevaux, avec son église Saint-Martin et ses deux orgues Kern et Schwenkedel, abrite depuis plus de 40 ans un festival célèbre où sont invités à se produire les plus grands organistes comme Michel Chapuis, Marie-Claire Alain ou Jean Guillou.

Le Pays des orgues : Jean-Baptiste Monnot à l'église Saint-Martin de Masevaux
Le grand-orgue de l'église Sainte-Martin de Masevaux et Jean-Baptiste Monnot, © Benjamin François

Notre expédition au Pays des orgues se poursuit au cœur du Parc naturel régional des Ballons des Vosges, région montagneuse située dans le Grand Est. Si pour les amoureux de la randonnée, le canton est une étape indispensable sur la route des Hautes-Vosges d'Alsace, les passionnés d'orgue et les amoureux de la musique s'y réunissent chaque été depuis 1977 dans le cadre du festival international de musique dédié à l'orgue.

Pierre Chevreau, son directeur artistique, présente le festival dont une grande partie de la 44ème édition a dû être reportée à 2021. L'organiste Jean-Baptiste Monnot ressuscite une partie du programme qu'il aurait dû y jouer.

Le grand-orgue et l'orgue de chœur de l'église Saint-Martin de Masevaux

Masevaux est depuis le XIXe siècle un haut-lieu de l'orgue en Alsace. Dans l'église achevée en 1842 après plus d'un demi-siècle de travaux, les frères Callinet, concepteurs de l'orgue de l'église Sainte-Croix-en-Plaine, construisent un orgue monumental : 53 jeux répartis sur 4 claviers et pédalier, sans doute une des réalisations les plus abouties de la maison Callinet. Son installation sur une petite tribune - 2 mètres de profondeur sur les côtés, 3,30 mètres au milieu, et de 20 mètres de large - relève de la prouesse.

Inauguré en 1842, sa vie sera de courte durée, puisque le 27 juin 1966, un incendie détruit l'orgue.

1966, l'église de Masevaux prend feu
1966, l'église de Masevaux prend feu, © archives

Au lendemain de la destruction de l'église, Roger Vollmer crée un « Comité pour le remplacement des orgues Callinet » animé par Louis Zimmermann. Sous l'impulsion d'André Malraux et soutenu par la presse, un élan de générosité international permet de réunir les fonds nécessaires à la construction d’un nouvel instrument, digne du précédent. Il est conçu par Alfred Kern en 1975.

On trouve dans ce grand-orgue des jeux gambés, de nombreux jeux flûtés, des anches douces de détail, des cornets et un jeu de tierce « à la française ». Ses anches sont proches de l’esthétique des Callinet, les fonds clairs et chaleureux et les pleins-jeux capables d’évoquer la sonorité lumineuse et truculente des grands instruments de Schnitger et de ses contemporains. Le clavier d’écho a retrouvé sa place, dans la niche ogivale placée au bas du clocher, avec sa fameuse voix humaine fidèlement reconstituée d’après les tailles de l’orgue Callinet de Dannemarie.

À l’achèvement de la reconstruction de l’église, le curé souhaita un orgue dans le chœur qui ait une vocation liturgique. La création de l’orgue de chœur est confiée à Curt Schwenkedel, accompagné de Michel Chapuis, qui réalise en janvier 1973 un superbe instrument de 13 jeux répartis sur 2 claviers et pédalier. Georges Lhôte dessine le buffet et le tracé de la mécanique, et Jean-Marie Tricoteaux en conçoit l’harmonisation.

L'orgue de chœur de Masevaux
L'orgue de chœur de Masevaux, © Benjamin François

Autre richesse de cette église décidément bien pourvue : une sonnerie à 5 cloches, l'une des des plus belles d'Alsace.

En 1977, Pierre Chevreau crée le "Festival d'Orgue de Masevaux", destinée à offrir à l'instrument à tuyaux une manifestation remarquable et surprenante. Le Festival consacre ses programmes au récital, mais aussi à la musique instrumentale ou vocale faisant appel à l'orgue.

Jean-Baptiste Monnot

Jean-Baptiste Monnot est titulaire du grand orgue Aristide Cavaillé-Coll de l'abbatiale Saint-Ouen de Rouen, instrument mythique sur lequel il donne chaque été une masterclass au rayonnement international.

Né en 1984 à Eu, il entre à 19 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, suit les enseignements d’Olivier Latry et Michel Bouvard. Il se perfectionne par la suite auprès de Bernhard Haas à la Hochschule für Musik de Stuttgart ainsi qu’à la Tonhalle de Zürich et à l’Eglise Saint-Eustache avec Jean Guillou, dont il devient l’assistant de 2004 à 2014 et créera en 2010 sa musique de scène pour Macbeth de William Shakespeare à Kyoto et Nagoya.

Sa carrière de concertiste l’amène à se produire régulièrement en soliste ou avec ensemble, à travers le monde. Il se produit également avec de nombreux orchestres ainsi qu’en formation quatre mains avec Benjamin Alard, Sarah Kim, Paul Goussot ou encore Mathias Lecomte.

Il est également le concepteur et l’interprète principal de l’Orgue du voyage, instrument à tuyaux unique. Transportable et modulable, il permet de rendre l’orgue et son répertoire ouvertement accessibles, dans des lieux divers et inattendus.

La programmation musicale

Germaine Tailleferre
Au pavillon d'Alsace
Luba Timofeyera, piano
VOICE OF LYRICS, 2019

Johann Sebastien Bach (trans. Jean-Baptiste Monnot)
Menuet et Badinerie, suite n°2 pour orchestre
Jean-Baptiste Monnot, grand-orgue Kern

Archive parlée, journal France Inter, juin 1966 et improvisation de Michel Chapuis sur l'ancien orgue Callinet en juin 1956

Domenico Scarlatti
Sonate L.33 en si mineur
Jean-Baptiste Monnot, orgue de chœur Schwenkedel

Domenico Scarlatti
Sonate L.265 en ré majeur
Jean-Baptiste Monnot, orgue de chœur Schwenkedel

Johann Sebastien Bach
Prélude et fugue en ré majeur BWV 532
Jean-Baptiste Monnot, grand-orgue Kern

Wolfgang Amadée Mozart (trans. Jean Guillou)
Adagio et fugue en ut mineur K.546 

Jean Guillou
Hypérion ou la Rhétorique du feu op.45, final 

L'équipe de l'émission :