Magazine
Mardi 3 décembre 2013
1h 25mn

Ray Brown, avec Pierre Boussaguet

Un magnifique contrebassiste, sans doute le plus impressionnant et le plus marquant des bassistes de sa génération -si l’on met à part son aîné Charles Mingus- qui se distingue autant sinon davantage comme compositeur et chef d’orchestre, je veux parler de Ray Brown.

Ray Brown, avec Pierre Boussaguet
Arnaud Merlin, © Radio France / Christophe Abramowitz

Originaire de Pittsburgh, en Pennsylvanie, le jeune Ray Brown plonge dès l’âge de vingt ans dans le grand bain du jazz new-yorkais. Il y côtoie les meilleurs et s’y montre leur égal, qu’il s’agisse des inventeurs du bebop comme Dizzy Gillespie et Charlie Parker, ou des vétérans du swing avec lesquels il sera longtemps amené à partager la scène, comme abonné aux somptueux plateaux du Jazz at the Philharmonic du producteur Norman Granz. Fidèle à ses partenaires musicaux, celui qui fut un temps l’époux de la chanteuse Ella Fitzgerald marque la mémoire des amateurs par sa présence essentielle aux trios d’Oscar Peterson, du début des années 50 au milieu des années 60, tout en répondant à de nombreuses sollicitations, sur la côte Ouest comme sur la côte Est des Etats-Unis. Mais c’est en Californie que ce golfeur invétéré choisira de mener la seconde partie de sa carrière, selon une séduisante trajectoire qui le conduira jusqu’au début du 21e siècle. Croisant la route de Duke Ellington ou de Bill Evans, imaginant des orchestres avec Milt Jackson, il aime aussi se produire dans une orchestration originale, celle du trio avec piano et deux contrebasses, où il ne dédaigne pas se mettre en danger. Ray Brown pratiqua notamment la formule avec notre invité de ce matin, le contrebassiste français Pierre Boussaguet : il connaît comme personne le phrasé, les doigtés et les inflexions de celui qui fut son mentor et son ami. Notre invité sait s’en souvenir aujourd’hui tout en développant sa propre personnalité lorsqu’il joue aux côtés de Lalo Schifrin ou de Michel Legrand.

Hoagy Carmichael (1899-1981)
Georgia on My Mind
 Cedar Walton, piano
 Ray Brown, contrebasse
 Elvin Jones, batterie
 Enr. juin 1977 (LA)
 Ray Brown « Something for Lester »
 Contemporary VICJ-60151

Dizzy Gillespie (1917-1993) / Ray Brown (1926-2002) / Walter Fuller (1920-1994)
One Bass Hit, Part One
 Dizzy Gillespie Sextet
 Dizzy Gillespie, trompette
 Sonny Stitt, saxophone alto
 Milt Jackson, vibraphone
 Al Haig, piano
 Ray Brown, contrebasse
 Kenny Clarke, batterie
 Walter Fuller, arrangement
 Enr. 10 juin 1946 (NYC)
 Dizzy Gillespie « The Dizzy Gillespie Story 1939-1950 »
 Proper P1218

Dizzy Gillespie (1917-1993) / Walter Fuller (1920-1994)
Ool-ya-koo
 Ella Fitzgerald, chant
 Hank Jones, piano
 Ray Brown, contrebasse
 Charlie Smith, batterie
 Enr. 27 novembre 1948 (Royal Roost)
 Ella Fitzgerald « The Quintessence »
 Frémeaux & Associés FA 232

Morgan Lewis (1906-1968) / Nancy Hamilton (1908-1985)
How High the Moon
 Oscar Peterson, piano
 Herb Ellis, guitare
 Ray Brown, contrebasse
 Enr. 8 août 1956 (Stratford, Ontario)
 Oscar Peterson Trio «At the Stratford Shakespearean Festival »
 Verve 513 752-2

Ray Brown (1926-2002)
Lined With A Groove
 Milt Jackson, vibraphone
 Ray Brown, contrebasse
 Ernie Royal, Clark Terry, Snooky Young, trompettes
 Jimmy Cleveland, Urbie Green, Tom McIntosh, Tony Studd, trombones
 Ray Alonge, cor
 Bob Ashton, Danny Bank, Jimmy Heath, Romeo Penque, Jerome Richardson, Phil Woods, anches
 Hank Jones, piano
 Grady Tate, batterie
 Oliver Nelson, arrangement
 Enr. janvier 1965
 « Ray Brown / Milt Jackson »
 Verve 23MJ 3203

Ray Brown / Duke Ellington
Fragmented Suite for Piano and Bass – 3rd Movement
 Duke Ellington, piano
 Ray Brown, contrebasse
 Enr. 5 décembre 1972 (LA)
 Duke Ellington / Ray Brown « This One’s For Blanton ! »
 Pablo 2310-721

Michel Legrand (1932-2019) / Eddy Marnay (1920-2003)
Martina
 Bill Evans, piano
 Harold Land, saxophone ténor
 Kenny Burrell, guitare
 Ray Brown, contrebasse
 Philly Joe Jones, batterie
 Enr. mai 1976 (Berkeley)
 Bill Evans « Quintessence »
 Fantasy 98.545

Luiz Bonfa (1922-2001)
Manha de Carnaval
 Pierre Boussaguet, contrebasse
 RF NONCommercial

Marc Hemmeler (1938-1999)
Stéphane’s Song
 Stéphane Grappelli, violon
 Marc Hemmeler, piano
 Ray Brown, contrebasse
 Daniel Humair, batterie
 Enr. mars 1981
 Marc Hemmeler « Easy Does It »
 Musica Records MUS. 3043

Pierre Boussaguet (né en 1962)
Something For The Bass Boss
 Jacky Terrasson, piano
 Ray Brown, contrebasse
 Pierre Boussaguet, contrebasse
 Enr. 1991
 Ray Brown « Two Bass Hits »
 GML 30211

Lalo Schifrin (né en 1932)
Invisible City
 Ray Brown, contrebasse
 London Symphony Orchestra
 Lalo Schifrin, piano, arrangement et direction
 Enr. 1998 (LA)
 Lalo Schifrin « Metamorphosis – Jazz Meets the Symphony 4 »
 Aleph Records 004

L'équipe de l'émission :