Lundi 14 avril 2014
1h 25mn

Portrait de Philippe Herreweghe

« L’homme le plus sain que j’ai pu rencontrer dans ma vie, c’est Jean-Sébastien Bach ». En 1h30 de passion(s), Philippe Herreweghe se livre au micro d'Edouard Fouré Caul-Futy.

Philippe Herreweghe, 66 ans (67 le 2 mai prochain), né à Gand (Belgique), chef d’orchestre, chef de chœur, créateur du Collegium Vocale Gent, de La Chapelle Royale, de l’Ensemble Vocale Européen, de l’Orchestre des Champs Elysées … Officier des Arts et des Lettres, « Ambassadeur culturel de Flandre », Docteur Honoris Causa de l’université catholique de Louvain, grand connaisseur de Jean-Sébastien Bach, de Roland de Lassus, de Gesualdo…

Résumer le parcours musical de Philippe Herreweghe en quelques lignes est, sinon illusoire, du moins parfaitement frustrant. Il est à la fois une figure incontournable du répertoire baroque et l’une des personnes les plus discrètes du milieu. Si de nombreux entretiens ont été réalisés, pour mieux cerner son approche et son parcours, l’homme qui se livre est toujours le plus grand gardien de son esprit et des ses mots.

Ce sont ces mots, et cette façon de sous-tendre derrière chacun d’entre eux une pensée, qu’Edouard Fouré Caul-Futy saisit dans son matin des musiciens. De la même manière que l’on approche une sorte d’ « absolu universel » en écoutant La Passion selon Saint Matthieu - une passion si travaillée que le chef l’a enregistrée deux fois (en 1985 et 1999) - on touche l’absolu musical en écoutant Philippe Herreweghe, et en s’attardant sur ses mots.

« Pour être vraiment bon musicien, la qualité morale et éthique de la personne en question est absolument essentielle.» et d’ajouter, quelques secondes plus tard : « c’est un idéal qu’on ne peut jamais atteindre (…) Je ne suis qu’un pauvre interprète mais, du moins, l’éthique que je me propose c’est (…) le combat pour que la belle musique, de Machaut à Ligeti soit jouée ».

Interpréter, et réinterpréter, lire et relire, comprendre à nouveau, pour proposer la plus belle musique, tels sont les combats de Philippe Herreweghe. Comprendre la musique de Jean-Sébastien Bach, pour commencer, et son essence :

« C’est incroyable comme cette musique est à la fois d’une infinie tristesse, et à la fois consolatrice. C’est en regardant la mort en face qu’on peut avoir un début de consolation dans l’âme (…) cette musique regarde la mort dans les yeux : c’est dur, mais c’est salutaire ».

Parler de la mort conduit à parler de l’Homme face à la mort, et de l’esprit humain. Philippe Herreweghe a fait des études de médecine, spécialisées en psychiatrie, puis a été interne pendant deux ans en hôpital. Une expérience qui influence son regard ? « L’homme le plus sain que j’ai pu rencontrer dans ma vie, c’est Jean-Sébastien Bach ». « Bach et la psychiatrie, ce sont deux mondes qui n’ont rien à voir ».

Les relations nouées au fil du temps, Ton Koopman (que Lionel Esparza reçoit mardi 15 avril dans le magazine), Philippe Beaussant … Et même Gerard Mortier, avec qui le chef gantois a fait ses études, mais aussi, et surtout, la question de la voix, omniprésente dans son approche de la musique : en 1h30, le matin des musiciens dessine le portrait d’un Philippe Herreweghe humble et brillantissime connaisseur de sa musique.

Programmation musicale

♫Pierre Dac
Le grand maitre de la Babylonie
Francis Blanche, voix
Epm musique 371992 3 14

♫Roland de Lassus / Luigi Tansillo
Les Larmes de Saint-Pierre
Ensemble vocal européen
Ensemble vocal a cappella
Chef de chœurs : Philippe Herreweghe
Harmonia Mundi HMC 901483

♫Gustav Mahler
Abschied, extrait du Chant de la terre
Birgit Remmert, alto
Ensemble musique oblique
Direction : Philippe Herreweghe
Harmonia Mundi HMC 901477

Jean-Sébastien Bach
Cantate BWV 48 : Ich elender mensch,
Collegium Vocale Gent
Direction : Philippe Herreweghe
Lidi LPH012

♫Jean-Sébastien Bach
l'art de la fugue : 1er contrepoint
Gustav Leonhardt, clavecin
Emi cds7491308

Ludwig van Beethoven
Kyrie de la missa solemnis
Collegium vocale Gent
Direction : Philippe Herreweghe
Phi LPH007

♫Darius Milhaud
Scaramouche (extrait)
Martha Argerich / gabriele baldocci, pianos
Dynamic cds 7663

♫Tomás Luis de Victoria
Requiem : Agnus dei
Dominique Verkinderen, soprano
Collegium Vocale Gent
Direction: Philippe Herreweghe
Phi LPH005

Hector Berlioz / Theophile Gautier
Nuits d'été opus 7: Au cimetière,
Brigitte Balleys, mezzo
Orchestre des champs Elysées
Direction Philippe Herreweghe
Harmonia Mundi HMC 901522

♫Jean Gilles
Requiem : Offertoire
Agnès Mellon, soprano
Peter Kooy, basse
Chœur et orchestre de la Chapelle Royale
Direction : Philippe Herreweghe
Harmonia Mundi HMC 2901413

♫Anton Bruckner
Messe en mi mineur : Kyrie
La chapelle royale et le Collegium vocale
Direction: Philippe Herreweghe
Harmonia Mundi HMC 901322

♫Anton Bruckner
Symphonie n° 5 : Final
Orchestre des champs Elysées
Direction: Philippe Herreweghe
Harmonia Mundi HMC 902011

♫Igor Stravinsky
Symphonie des psaumes : Alleluia laudate dominum
Collegium Vocale Gent
Royal Flemish Philharmonic
Direction: Philippe Herreweghe
Pentatone classics PTC 5186349

♫Joseph Haydn
Les saisons : Ouverture
Collegium Vocale Gent / Orchestre des Champs Elysées
Direction: Philippe Herreweghe
Phi LPH013

Nouveauté discographique : Joseph Haydn, Die Jahreszeiten / Phi

Joseph Haydn Les saisons Philippe Herreweghe
Joseph Haydn Les saisons Philippe Herreweghe
L'équipe de l'émission :