Mardi 18 mars 2014
1h 25mn

Nat King Cole, avec Stan Laferrière

Aujourd’hui nous allons nous plonger dans l’univers sensuel et sophistiqué d’un musicien qui fit une carrière phénoménale de chanteur, alors qu’il ne se pensait que pianiste, je veux parler de Nat King Cole !

Né en 1919 dans l’Alabama, il grandit au sein d’une famille nombreuse très marquée par la religion – le père est pasteur et la mère dirige le chœur de l’église. Musicalement parlant, le jeune Nathaniel Adams Coles est élevé au cœur du Chicago des « roaring twenties », où il découvre le jazz de ses aînés, Louis Armstrong en tête.

Prenant pour modèle son pianiste Earl Hines, le jeune Nat se produit dans l’orchestre de son grand frère Eddie qui ne dédaigne pas pousser la chansonnette en s’accompagnant à la contrebasse. Dès la fin des années 30, Nat réunit son propre trio avec contrebasse et guitare, où l’on constate un certain soin porté aux arrangements. Artisan du swing autant que précurseur du bebop, le pianiste est un authentique moderne, habile au jeu en syncopes, usant en virtuose des possibilités de la gamme diminuée et des modes pentatoniques – notre invité, Stan Laferrière, nous en donnera quelques exemples tout à l’heure. Devenu une immense vedette dès la fin des années 40, Nat King Cole délaissera peu à peu le tabouret de piano pour privilégier le micro du chanteur, mettant au point un procédé de « scat » écrit, avant de préférer une carrière de crooner qui consacrera définitivement sa popularité, jusqu’à sa disparition, à l’âge de quarante-cinq ans, d’un cancer de la gorge, en 1965. Influents sur les pianistes qui le suivront, tels Dodo Marmarosa, Billy Taylor ou Oscar Peterson, l’art et l’esprit de Nat King Cole continuent à inspirer les musiciens d’aujourd’hui, comme mon invité Stan Laferrière qui lui a souvent rendu hommage, même si ses activités d’arrangeur et de compositeur outrepassent largement cette seule empreinte.

Bobby Troup (1918-1999)
Route 66
Nat King Cole, piano
Harry Sweets Edison, trompette
John Collins, guitare
Charlie Harris, contrebasse
Lee Young, batterie
Enr. 15 août 1956
Nat King Cole « After Midnight »
Capitol CDP 7 48328 2

Nat King Cole « After Midnight »
Nat King Cole « After Midnight »

Louis Armstrong (1901-1971)
Weather Bird
Louis Armstrong, trompette
Earl Hines, piano
Enr. 5 décembre 1928 (Chicago)
Louis Armstrong « The Quintessence »
Frémeaux & Associés FA 201

Nat Cole (1919-1965)
Honey Hush
Eddie Cole’s Solid Swingers
Kenneth Roane, trompette
Tommy Thompson, Bill Wright, anches
Nat King Cole, piano
Eddie Cole, contrebasse, voix
Jimmy Adams, batterie
Enr. 28 juillet 1936 (Chicago)
« Nat King Cole »
Cabu R2CD 8011

Trad.
Georgie Porgie
Nat King Cole, piano
Oscar Moore, guitare
Wesley Prince, contrebasse
Enr. 1939
King Cole Trio « The Complete Early Transcriptions 1938-1941 »
VJC-1026/27/28/29-2

King Cole Trio « The Complete Early Transcriptions 1938-1941 »
King Cole Trio « The Complete Early Transcriptions 1938-1941 »

Lionel Hampton (1908-2002)
Jack the Bellboy
Nat King Cole, piano
Oscar Moore, guitare
Wesley Prince, contrebasse
Lionel Hampton, batterie
Enr. mai 1940 (Hollywood)
« Nat King Cole »
Cabu R2CD 8011

Fats Waller (1904-1943) / Andy Razaf (1895-1973)
Honeysuckle Rose
Nat King Cole, piano
Oscar Moore, guitare
Wesley Prince, contrebasse
Enr. 6 décembre 1940 (LA)
« Nat King Cole »
Cabu R2CD 8011

« Nat King Cole » Cabu
« Nat King Cole » Cabu

Trad.
Laguna Leap
Charlie Shavers, trompette
Herbie Haymer, saxophone ténor
Nat King Cole, piano
Johnny Simmons, contrebasse
Buddy Rich, batterie
Enr. juin 1945 (Hollywood)
Nat King Cole / Buddy Rich « Anatomy of a Jam Session »
Black Lion BLCD760137

Clifford Burwell (1898-1977) / Mitchell Parish (1900-1993)
Sweet Lorraine
Nat King Cole, piano et chant
Oscar Moore, guitare
Johnny Miller, contrebasse
Enr. 15 décembre 1943
« The Complete Capitol Recordings of The Nat King Cole Trio »
Mosaic Records 138-Disc 1

Trad.
Kemo Kimo
Nat King Cole, piano et chant
Oscar Moore, guitare
Johnny Miller, contrebasse
Enr. 15 août 1947 (LA)
« The Complete Capitol Recordings of The Nat King Cole Trio »
Mosaic Records 138-Disc VII-X

« The Complete Capitol Recordings of The Nat King Cole Trio »
« The Complete Capitol Recordings of The Nat King Cole Trio »

Nat Cole (1919-1965) / M. Fischer
The Geek
Nat King Cole, piano et chant
Irving Ashby, guitare
Johnny Miller, contrebasse
Enr. 6 novembre 1947 (NYC)
« Nat King Cole »
Cabu R2CD 8011

Nat King Cole (1919-1965) / Oscar Moore (1916-1981)
That’s What
Nat King Cole, piano et chant
Oscar Moore, guitare
Johnny Miller, contrebasse
Enr. 13 juin 1947 (LA)
Nat King Cole « The Singer »
Saga Jazz 54 981 063-2

Nat King Cole « The Singer »
Nat King Cole « The Singer »

Stan Laferrière montre des exemples au piano (syncope, décalage, pentatonique et diminuée)

Vincent Youmans (1898-1946) / Anne Caldwell (1867-1936)
I Know That You Know
Nat King Cole, piano et chant
Stuff Smith, violon
John Collins, guitare
Charlie Harris, contrebasse
Lee Young, batterie
Enr. 24 septembre 1956
Nat King Cole « After Midnight »
Capitol CDP 7 48328 2

Noel Sherman (1930-1972) / Dick Wolf
Welcome to the Club
Nat King Cole, chant
Count Basie Orchestra
Gerald Wiggins, piano
Dave Cavanaugh, arrangement
Enr. juin-juillet 1958 (LA)
Nat King Cole « The Unforgettable »
WSC 99050

Dodo Marmarosa (1925-2002)
Raindrops
Dodo Marmarosa, piano
Barney Kessel, guitare
Gene Englund, batterie
Enr. 23 septembre 1946 (Hollywood)
Dodo Marmarosa « 1945-1950 »
Classics 1165

Dodo Marmarosa « 1945-1950 »
Dodo Marmarosa « 1945-1950 »

Auteur inconnu
Monk’s Mood (Mad Monk)
Billy Taylor, piano
Al Hall, contrebasse
Jimmy Crawford, batterie
Enr. 20 mars 1945
Billy Taylor « 1945-1949 »
Classics 1137

Madeline Hyde / Francis Henry
Little Girl
Oscar Peterson, piano
Herb Ellis, guitare
Ray Brown, contrebasse
Enr. 28 octobre 1965 (Hollywood)
Oscar Peterson « With Respect To Nat »
Limelight EJD-1024

Stan Laferrière (né en 1962)
Sorry For Lovin’ You So
Stan Laferrière, piano et chant
Nicolas Montier, guitare
Pierre Maingourd, contrebasse
Laurent Bataille, batterie
Enr. 2000
Stan Laferrière « Tribute to the Nat King Cole Trio »
Djaz Records DJ 537-2

Stan Laferrière « Tribute to the Nat King Cole Trio »
Stan Laferrière « Tribute to the Nat King Cole Trio »

Stan Laferrière donne des exemples musicaux autour du scat, Cheek to cheek

L'équipe de l'émission :