Mardi 16 avril 2013
1h 25mn

Jazz : les chemins de la liberté (1/2) : Alabama, avec Franck Bergerot

Les chemins de la liberté (2/2), Strange Fruit, avec Franck Bergerot
Les chemins de la liberté (2/2), Strange Fruit, avec Franck Bergerot

Livre : Le Jazz dans tous ses états par Franck Bergeroted Larousse.

Aujourd'hui nous ouvrons un diptyque que nous complèterons mardi prochain, autour des « chemins de la liberté », autrement dit nous allons tenter de retracer cette histoire magnifique et tragique à la fois de la condition des Noirs aux Etats-Unis, et de leur entreprise de libération dans un contexte hostile, évidemment tout cela en lien avec la musique, des chants de travail jusqu'au jazz contemporain en passant par le blues et le free. Et si nous consacrons ces deux émissions à ce sujet historique, c'est aussi parce que France Musique s'intéresse cette semaine au thème « Justice / Injustice », à l'occasion du festival que propose l'Opéra de Lyon, avec Fidelio de Beethoven, le Prisonnier de Dallapiccola et la création de Claude, de Thierry Escaich, sur un livret de Robert Badinter inspiré de Victor Hugo. Une telle thématique résonne avec force dans l'histoire du jazz et de la musique afro-américaine en général, qui se souvient du temps de l'esclavage et se fait l'écho des rêves d'évasion des frères enchaînés. La situation semble s'améliorer avec la victoire des abolitionnistes à la fin de la Guerre de Sécession, mais en dépit des discours engagés d'intellectuels noirs comme Booker T. Washington au début du vingtième siècle, la dureté de la ségrégation ne règle rien. Certes affranchis mais toujours sous le joug économique, les Noirs américains chantent pieds nus, ou pire, s'imaginent dans le couloir de la mort qui mène à la chaise électrique. Et pour évoquer cette épopée, j'ai le plaisir de recevoir une nouvelle fois dans cette émission Franck Bergerot, l'un des meilleurs connaisseurs de l'histoire du jazz et de la musique noire américaine. Franck est déjà venu évoquer pour nous le jazz en Espagne, le quintette de Miles Davis ou encore la naissance du jazz, et il est aussi rédacteur en chef de Jazz Magazine / Jazzman.

Invités

Franck Bergerot

Ancien collaborateur des journaux Jazz Hot et Jazzman, Franck Bergerot est rédacteur en chef de Jazz Magazine. Outre le texte principal de We want Miles, il a déjà publié des ouvrages sur l'artiste : Miles Davis (Le Seuil) et Le jazz dans tous ses états (Larousse).

Programmation musicale

John Coltrane (1926-1967)
Alabama (John Coltrane « Live At Birdland »)
John Coltrane, saxophone ténor
McCoy Tyner, piano; Jimmy Garrison, contrebasse; Elvin Jones, batterie
Impulse 254 637-218 nov 1963

Traditionnel
Louisiana (« Southern Journey Volume 3 : 61 Highway Mississippi »)
Henry Ratcliff, chant
Rounder 17031959

Traditionnel
Levee Camp Holler (« Prison Songs, Volume One »)
Bama, chant
Rounder 1714 1947-1948

Benjamin Hanby (1833-1867)
Darling Nelly Gray (The Mills Brothers « Chronological Volume 4 »)
Louis Armstrong, chant et trompette
The Mills Brothers
JSP Records CD 3047 avril 1937

Traditionnel
When I Went To Leland (Prison Songs Volume 2 « Don'tcha Hear Poor Mother Calling ? »)
Rounder 17151947-1948

Nat Adderley (1931-2000) / Oscar Brown (1926-2005)
Work Song (Oscar Brown Jr. « Sin & Soul »)
Oscar Brown, Jr., chant
Orchestre avec personnel différent selon les plages
Columbia 0&-164994-1024 juin 1960

Nat Adderley (1931-2000) / Oscar Brown (1926-2005)
Work Song (Gregory Porter « Be Good »)
Gregory Porter, chant; Chip Crawford, piano; Aaron James, contrebasse;
Emanuel Harrold, batterie
Motéma LLC 2011

Kokomo Arnold (1901-1968)
Chain Gang Blues (« Original Kokomo Blues »)
EPM 1935

Duke Ellington (1899-1974)
Symphony in Black (extrait) - The Laborers (« The Complete Orchestral Suites,1931-1960 »)
Duke Ellington, piano et direction
Duke Ellington Orchestra
United Archives NUA 07 1934-1935

Robert (Bob) Haggart (1914-1998)
Chain Gang (Bob Crosby « South Rampart Street Parade »)
Bob Crosby and his Orchestra
MCA GRP16152f évrier 1942

Max Roach (1924-2007) / Oscar Brown (1926-2005)
Freedom Day (Max Roach « We Insist ! Freedom Now Suite »)
Abbey Lincoln, chant; Booker Little, trompette; Julian Priester, trombone;
Walter Benton, saxophone ténor; James Schenk, contrebasse; Max Roach, batterie
Candid 900231/8-6/9 1960

Ran Blake (né en 1935)
Jim Crow (Ran Blake « Wende »)
Ran Blake, piano
Owl 018 371-2 1976

Pete Seeger (né en 1919) / Lee Hays
Jim Crow (Josh White « Free and Equal Blues »)
Josh White, voix et guitare; The Union Boys, voix
Smithsonian Folkways SF CD 4008111 mars 1944

Nina Simone (1933-2003) / J. Alper / R. Vander Groef
Old Jim Crow (Nina Simone « The 60s Volume 1 »)
Nina Simone, chant et piano; Rudy Stevenson, guitare et flûte;
Lisle Atkinson, contrebasse; Bobby Hamilton, batterie
Mercury 838 543 21964

J. B. Lenoir (1929-1967)
Alabama Blues (J. B. Lenoir « Passionate Blues »)
J. B. Lenoir, chant et guitare
Bellaphon CDLR 720 5275 mai 1965

Booker T. Washington (1856-1915)
Atlanta Exposition Speech (« Blacks and the Birth of the Recording Industry 1801-1922 »)
Booker T. Washington, voix (discours de 1895)
Archeophone 10051908

Archie Shepp (né en 1937)
Malcolm, Malcolm, Semper Malcolm (Archie Shepp « Fire Music »)
Archie Shepp, saxophone ténor
David Izenzon, contrebasse; J. C. Moses, batterie
Impulse IMP 115829 mars 1965

John Lee Hooker (1917-2001)
No Shoes (John Lee Hooker « Travelin' »)
John Lee Hooker, guitare et chant
Snap 145 CD1960

Bessie Smith (1894-1937) / Clarence Williams (1898-1965)
Jailhouse Blues (Dinah Washington « Sings Bessie Smith »)
Dinah Washington, chant
Eddie Chamblee and his orchestra
Verve 538 635-2 janvier 1958

Blind Lemon Jefferson (1893-1929)
'lectric Chair Blues (Blind Lemon Jefferson « BD Blues »)
Blind Lemon Jefferson, chant et guitare
Nocturne BD Blues BDBL187 février 1928

Mighty Mo Rodgers (né en 1942)
Hambone Blues (Mighty Mo Rodgers « Redneck Blues »)
Mighty Mo Rodgers, chant
Dixiefrog DFGCD 86222007

L'équipe de l'émission :