Mardi 21 mai 2013
1h 25mn

Gary Burton, avec David Patrois

Gary Burton, avec David Patrois
Gary Burton, avec David Patrois

Aujourd'hui nous allons dresser le portrait d'un virtuose, encore très actif, il était en concert à Coutances voici quelques jours, il a eu soixante-dix ans en janvier dernier, je veux parler du vibraphoniste Gary Burton. Dans l'histoire de cet instrument que nous avons retracée l'année dernière, Gary Burton occupe une place singulière, équivalente à celle de Chick Corea ou de Keith Jarrett dans l'histoire du piano jazz, et ce n'est sans doute pas un hasard si Burton a collaboré précisément avec ces deux pianistes. Gary Burton n'a que dix-huit ans lorsqu'il fait son apparition dans le paysage du jazz, en 1961, avec un premier disque que le situe immédiatement au plus haut niveau, dans la continuité de Milt Jackson pour le feeling, mais aussi de celle de Red Norvo pour le jeu à quatre baguettes, qui demande une formidable technicité. Vite repéré par les solistes les plus en vue du moment, Gary Burton s'épanouit aux côtés de Stan Getz avant de voler de ses propres ailes. Le jeune vibraphoniste épouse l'air du temps des « sixties » en s'alliant à la basse de Steve Swallow et à la guitare de Larry Coryell, il adopte le répertoire original de Carla Bley, continue à expérimenter sur l'instrument jusqu'à se livrer en solitaire à des performances qu'il est sans doute le seul à pouvoir réaliser, et dans les années soixante-dix il ne cessera de continuer à faire appel à de nouvelles voix, comme celle du guitariste Pat Metheny. Tenté par l'expérience de la composition et le rapprochement avec le monde classique, il se fait le soliste émérite d'une suite de Chick Corea et se lie d'amitié avec Astor Piazzolla, tout en livrant un enseignement précieux à des étudiants venus du monde entier. C'est précisément un ancien élève de Gary Burton que j'ai le plaisir d'accueillir ce matin pour évoquer son parcours, bonjour David Patrois !

Invités

David Patrois, vibraphone

Né en 1965, il suit une formation classique de percussion et obtient un premier prix du conservatoire d'Angers en 1986. Il décide alors de se consacrer entièrement au vibraphone. A Paris, il rencontre et étudie avec François Jeanneau, J.F. Jenny-Clarck, David Friedman, Daniel Humair et obtient en 1987 une bourse du ministère de la culture pour étudier avec Gary Burton à la BERKLEE SCHOOL OF MUSIC aux Etats Unis.

De retour en France en 1989, il collectionne les prix , au concours de jazz de « la Défense », au sein des groupes de David Chevallier, Eric Lohrer ou Olivier Ker Ourio, et gagne le premier prix du concours « jazz et polar » avec son trio composé de Christophe Wallemme et Christophe Marguet...

On le voit alors régulièrement aux côtés d'Aldo Romano, Michel Benita, Nelson Veras, Louis Winsberg, Bojan Z, Hervé Sellin, François Jeanneau, Glenn Ferris, Bernard Lubat, Emmanuel Bex, Louis Sclavis, Simon Goubert, et recemment Charnett Moffet, Kirk Lightsey, Victor Lewis...

Entre 1995 et 1999, il se produit en quintet et enregistre son premier CD sous son nom en 1997 : " Attraper le temps", avec Sylvain Beuf, Frédéric Favarel, Christophe Wallemme, Benjamin Hénocq.

En 1998, à la suite d' une commande de Radio France dans le cadre du festival Présences 98, il fonde le groupe "Another Trio", d'inspiration ouvertement africaine, avec Jean Jacques AVENEL à la contrebasse et à la kora et Pierre MARCAULT aux percussions, et se produit dans de nombreux clubs et festivals. CD paru chez RDC Records en octobre 2000.

En 2003, il est membre du «360° degrees project» réunissant Ravi COLTRANE, Mark TURNER, Olivier GATTO et Benjamin HENOCQ .

Son projet « Trio + 2 » privilégie toujours le son acoustique avec la présence de Jean Charles Richard, Luc Isenmann, Sébastien Llado et Pierre Durand. CD sorti en fevrier 2007 « Il sogno di Diego » chez Cristal Records. Le dernier enregistrement «David Patrois Quintet LIVE» est sorti le 10 septembre sur le label «Arts et spectacles».

Titulaire du C.A. de Jazz depuis 1991, il enseigne dans les conservatoires du 5ème et 15ème arrondissement à Paris, et est sollicité pour des master-classes en France comme à l'étranger.

«David Patrois is one of the most original improvisers and composers playing the vibraphone on the scene today! » Jack DeJohnette

site de David Patrois

Programmation musicale

Steve Swallow (né en 1940)
Radio (Gary Burton « Times Square »)
Gary Burton, vibraphone; Steve Swallow, guitare basse; Roy Haynes, batterie
ECM 1111 521 982-2 janvier 1978

Denzil Best (1917-1965)
Move (Red Norvo « 1950-1951 »)
Red Norvo, vibraphone; Tal Farlow, guitare; Charles Mingus, contrebasse
Red Norvo Trio
Classics 142231 octobre 1950

Milt Jackson (1923-1999)
The Late Late Blues (Milt Jackson / John Coltrane « Bags & Trane »)
Milt Jackson, vibraphone;John Coltrane, saxophone ténor; Hank Jones, piano;
Paul Chambers, contrebasse; Connie Kay, batterie
Atlantic SD 136815 janvier 1959

Arif Mardin (1932-2006)
Minor Blues (Gary Burton « New Vibe Man In Town »)
Gary Burton, vibraphone; Gene Cherico, contrebasse; Joe Morello, batterie
RCA 74321 218282 8 juillet 1961

Gary Burton (né en 1943)
6-Nix-Quix-Flix (Stan Getz « Nobody Else But Me »)
Stan Getz, saxophone ténor; Gary Burton, vibraphone; Gene Cherico, contrebasse;
Joe Hunt, batterie
Verve 521 660-24 mai 1964

Michael Gibbs (né en 1937)
Ballet (The Gary Burton Quartet « Duster »)
Gary Burton, vibraphone; Larry Coryell, guitare; Steve Swallow, contrebasse;
Roy Haynes, batterie
RCA 74321 25730 218 avril 1967

Carla Bley (née en 1936)
Fanfare - Mother of the Dead Man (The Gary Burton Quartet with Orchestra « A Genuine Tong Funeral »)
Gary Burton, Larry Coryell, Steve Swallow, Lonesome Dragon (Bob Moses),
Steve Lacy, Mike Mantler, Gato Barbieri, Jimmy Knepper, Howard Johnson, Carla Bley, piano, orgue, direction
RCA Jazz ! 74321192552
juillet 1967

Keith Jarrett (né en 1945)
In Your Quiet Place (Gary Burton / Keith Jarrett « Gary Burton & Keith Jarret »)
Gary Burton, vibraphone; Keith Jarrett, piano; Sam Brown, guitare;
Steve Swallow, basse; Bill Goodwin, batterie
Atlantic SD 157723 juillet 1970

Antonio Carlos Jobim (1927-1994)
Chega de saudade (No More Blues) (Gary Burton « Alone At Last »)
Gary Burton, vibraphone solo
Atlantic SD 1598 septembre 1971

Steve Swallow (né en 1940)
Falling Grace (Chick Corea / Gary Burton « Crystal Silence »)
Chick Corea, piano; Gary Burton, vibraphone
ECM 10246 novembre 1972

Carla Bley (née en 1936)
Ictus / Syndrome (Gary Burton Quintet « Dreams So Real »)
Gary Burton, vibraphone; Mick Goodrick, guitare;
Pat Metheny, guitaire électrique 12 cordes; Steve Swallow, basse; Bob Moses, batterie
ECM 1072

Pat Metheny (né en 1954)
The Whopper (Gary Burton « Passengers »)
Gary Burton, vibraphone; Pat Metheny, guitare électrique;
Steve Swallow, basse électrique; Eberhard Weber, contrebasse; Dan Gottlieb, batterie
ECM 1092 novembre 1976

Chick Corea (né en 1941)
Lyric Suite for Sextet - Part 5 : Brasilia (Chick Corea / Gary Burton « Lyric Suite For Sextet »)
Gary Burton, vibraphone; Chick Corea, piano; Ikwhan Bae, violon;
Carol Shive, violon; Karen Dreyfus, alto; Fred Sherry, violoncelle
ECM 1260 septembre 1982

Astor Piazzolla (1921-1992)
Vibraphonissimo (Astor Piazzolla « The New Tango »)
Gary Burton, vibraphone; Astor Piazzolla, bandonéon;
Fernando Suarez Paz, violon; Horacio Malvicino, guitare; Pablo Ziegler, piano; Hector Console, contrebasse
Warner 2550691986

Vadim Neselovskyi (né en 1977)
Prelude for Vibes (Gary Burton « Next Generation »)
Gary Burton, vibraphone; Vadim Neselovskyi, piano; Julian Lage, guitare;
Luques Curtis, contrebasse; James Williams, batterie
Concord Jazz CCD-2277-2 novembre 2004

L'équipe de l'émission :