Jeudi 11 avril 2013
1h 26mn

Francis Poulenc (1/6) : Martyrs et supplicié(e)s chez Poulenc

Dans le cadre de la semaine Justice/injustice

Aubade
Gabriel Tacchino (piano), Orchestre de la Société des Concerts duConservatoire, Georges Prêtre (direction)
Un coffret EMI 50999 972165 2 0

La Voix humaine (extrait)
Felicity Lott (soprano), Orchestre de la Suisse romande, Armin Jordan (direction)
1 CD Harmonia Mundi HMC 901759

La Dame de Monte-Carlo (création)
Denise Duval, Orchestre national de la Radiodiffusion française, Georges Prêtre (direction)
Doc INA du 05.XII.1961 Paris, Théâtre des Champs-Elysées, Création mondiale

Elégie pour cor et piano Hervé Joulain (cor), Alexandre Tharaud (piano)
Un coffret Naxos 8505222F

Sept Répons de ténèbres
The Sixteen, Harry Christophers (direction)
1 CD Collins Classics 14462Bibliographie

Livre

Poulenc

Hervé Lacombe

éditions Fayard, janv. 2013

Alors que Francis Poulenc (1899-1963) s'est amplement confié dans des nombreux ouvrages, entretiens, émissions de radio, une monographie fouillée restait à écrire. À partir de documents étudiés de première main, Hervé lacombe offre une image renouvelée d'un compositeur qui, né au XIXe siècle, s'est toujours inscrit dans son temps, ouvert à tous les courants et curieux de toutes les musiques, même s'il a choisi résolument de ne pas s'écarter de certains cadres formels.
Son œuvre, qui embrasse tous les genres et excelle particulièrement dans le domaine vocal (ses mélodies sont au répertoire de nombreux chanteurs, son opéra "Les Dialogues des Carmélites" est joué dans le monde entier, sa musique religieuse est interprétée par de nombreux chœurs), est ici commentée dans son rapport au langage de son époque, de manière à pénétrer la séduction qui, d'une légèreté charmeuse et assumée à une gravité profonde, attire à elle les amateurs et retient les connaisseurs.
À l'occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, cet ouvrage complète la connaissance d'un musicien dont on a découvert la plume élégante à travers sa Correspondance (Fayard, 1994) et le recueil de textes, "J'écris ce qui me chante" (Fayard, 2011).

Livre

La Musique pour piano de Francis Poulenc ou le Temps de l' ambivalence

Franck Ferraty

éditions L'Harmattan, Paris, 2009

L'écriture pianistique poulencquienne fait viscéralement corps et accord avec l'homo estheticus Poulenc, le Tourangeau composant et contrôlant au piano toutes ses alchimies sonores avant de les réarranger pour instruments et/ou voix. Instrument de médiation entre la chair et l'esprit, incarnation de l'être romantique, le piano se révèle rapidement le théâtre des hésitations, des fluctuations, des équivoques du compositeur : entre romantisme et avant-gardisme son cœur balance.

L'équipe de l'émission :