Mardi 14 janvier 2014
1h 25mn

Abbey Lincoln, avec Olivier Py, Sara Lazarus et Alain Jean-Marie

Cette 105e émission du Matin des Musiciens jazz du mardi sera une émission exceptionnelle à plusieurs titres, d’abord parce que nous sommes en direct, ce qui n’est pas notre habitude, ensuite parce que nous recevons un invité qui n’est pas un jazzman, puisqu’il s’agit d’Olivier Py, qui se voit consacrer toute une journée sur France Musique, et enfin parce que nous recevons également la chanteuse Sara Lazarus et le pianiste Alain Jean-Marie.

Tous les deux ont un lien fort avec notre sujet, puisque nous allons évoquer la figure d’Abbey Lincoln, chanteuse de jazz, compositrice et parolière, qui nous a quittés en 2010 à l’âge de 80 ans, après une carrière mouvementée, dans une veine qui s’apparente à l’une de ses inspiratrices, on pense à Billie Holiday. Mouvementée, la trajectoire d’Abbey Lincoln l’a été dès ses débuts puisqu’elle a d’abord connu une première carrière hollywoodienne tout à fait dans les clous, avant de se rebeller et de prendre son indépendance d’artiste et de femme, en signant des enregistrements engagés, presque des manifestes, aux côtés de musiciens parmi les plus créatifs de sa génération, parmi lesquels le batteur Max Roach, dont elle partagera la vie au long des années 60. Par deux fois, elle reviendra au premier plan grâce à des producteurs européens, Gérard Terronès tout d’abord, au début des années 80, puis Jean-Philippe Allard, dix ans plus tard, pour quelques albums particulièrement réussis, où elle signe une bonne partie du répertoire tout en reprenant quelques standards bien choisis. On essaiera donc au cours de cette émission de cerner davantage la personnalité et l’œuvre d’Abbey Lincoln, avec l’éclairage d’une chanteuse américaine qui l’a beaucoup écoutée, Sara Lazarus, avec le concours d’un pianiste qui a joué et enregistré avec elle, Alain Jean-Marie, et bien sûr avec notre invité spécial de la journée, le metteur en scène Olivier Py, qui est un fan absolu d’Abbey Lincoln.

Paul Francis Webster / Johnny Mandel
A Time For Love
Abbey Lincoln, chant
Stan Getz, saxophone ténor
Maxine Roach, alto
Hank Jones, piano
Charlie Haden, contrebasse
Mark Johnson, batterie
Enr. février 1991 (NYC)
Abbey Lincoln « You Gotta Pay the Band »
Verve Gitanes Jazz 511 110-2

Abbey Lincoln « You Gotta Pay the Band »
Abbey Lincoln « You Gotta Pay the Band »

Trad.
Nobody Knows the Trouble I’ve Seen
Louis Armstrong, trompette et chant
The Sy Oliver Choir and the All Stars
Trummy Young, trombone
Dave McRae, clarinette
Nickie Tragg, orgue
Billy Kyle, piano
George Barnes, guitare
Mort Herbert, contrebasse
Barrett Deems, batterie
Sy Oliver, arrangement et direction
Enr. 4 février 1958 (NYC)
Louis Armstrong « Louis And The Good Book »
Verve 549 593-2

Trad.
Spread the World, Spread the Gospel
Abbey Lincoln, chant
Musiciens non identifiés
Enr. 1956 (Hollywood, Ca)
Abbey Lincoln « The Complete 1956-1958 »
Le Chant du Monde 274 2041.42

Abbey Lincoln « The Complete 1956-1958 »
Abbey Lincoln « The Complete 1956-1958 »

Herb Magidson (1906-1986) / Allie Wrubel (1905-1973)
The Masquerade is Over
Abbey Lincoln, chant
Musiciens non identifiés
Benny Carter, arrangement
Enr. 1956
Abbey Lincoln « The Complete 1956-1958 »
Le Chant du Monde 274 2041.42

Max Roach (1924-2007)
Triptych : Prayer / Protest / Peace
Abbey Lincoln, chant
Max Roach, batterie
Enr. août-septembre 1960 (NYC)
Max Roach « We Insist ! Freedom Now Suite »
Candid CCD79002

Abbey Lincoln (1930-2010) / Earl Baker / Mal Waldron (1925-2002)
Straight Ahead
Abbey Lincoln, chant
Coleman Hawkins, saxophone ténor
Eric Dolphy, anches
Booker Little, trompette
Julian Priester, trombone
Mal Waldron, piano
Art Davis, contrebasse
Max Roach, batterie
Enr. 22 février 1961
Abbey Lincoln « Straight Ahead »
Candid CCD 79015

Abbey Lincoln « Straight Ahead »
Abbey Lincoln « Straight Ahead »

Abbey Lincoln (1930-2010)
Throw It Away
Abbey Lincoln, chant
Archie Shepp, saxophone ténor
Hilton Ruiz, piano
Jack Gregg, contrebasse
Freddie Waits, batterie
Enr. 4 février 1980 (Paris)
Abbey Lincoln « In Paris – Painted Lady »
Futura Marge Blue Marge 1003

Frank Loesser (1910-1969)
Spring Will Be A Little Late This Year
Abbey Lincoln, chant
J. J. Johnson, trombone
Stanley Turrentine, saxophone ténor
Rodney Kendrick, piano
Marcus McLaurine, contrebasse
Grady Tate, batterie
Enr. février 1992 (NYC)
Abbey Lincoln « Devil’s Got Your Tongue »
Verve Gitanes Jazz 513 574-2

Abbey Lincoln « Devil’s Got Your Tongue »
Abbey Lincoln « Devil’s Got Your Tongue »

Sammy Cahn / Axel Stordahl / Paul Weston
I Should Care
Abbey Lincoln, chant
Hank Jones, piano
Enr. octobre-novembre 1992 (Paris)
Abbey Lincoln / Hank Jones « When There Is Love »
Verve 519 697-2

Abbey Lincoln / Hank Jones « When There Is Love »
Abbey Lincoln / Hank Jones « When There Is Love »

En direct du studio 119
Sara Lazarus, chant
Alain Jean-Marie, piano
The Music Is the Magic, paroles et musique d’Abbey Lincoln
Should’ve Been, paroles et musique d’Abbey Lincoln

Léo Ferré (1916-1993)
Avec le temps
Abbey Lincoln, chant
Pat Metheny, guitare
Charlie Haden, contrebasse
Victor Lewis, batterie
Enr. 1994 (NYC)
Abbey Lincoln « A Turtle’s Dream »
Verve Gitanes Jazz 527 382-2

Abbey Lincoln « A Turtle’s Dream »
Abbey Lincoln « A Turtle’s Dream »

Billie Holiday (1915-1959) / Arthur Herzog (1900-1983)
God Bless the Child
Abbey Lincoln, chant
Mal Waldron, piano
Enr. août 1997 (Anvers, Belgique)
Mal Waldron « Soul Eyes »
RCA Victor 74321 538872

Abbey Lincoln (1930-2010)
Being Me
Abbey Lincoln, chant
Kenny Barron, piano
Pat Metheny, guitare
Charlie Haden, contrebasse
Victor Lewis, batterie
Enr. 1994 (NYC)
Abbey Lincoln « A Turtle’s Dream »
Verve Gitanes Jazz 527 382-2

Abbey Lincoln (1930-2010)
Bird Alone
Olivier Py, chant
Olivier Bernard, saxophone et flûte
Stéphane Leach, piano
Sébastien Maire, contrebasse
Julien Jolly, batterie
Enr. 13 janvier 2014 (Paris, Opéra Bastille, Amphithéâtre)

L'équipe de l'émission :