Le Magazine
Magazine
Lundi 17 juin 2013

Emiliano Gonzales Toro - Olivier Latry - Jean-Philippe Collard

Invités

Jean-Philippe Collard

Né en 1948, à Mareuil s/AY en Champagne, Jean-Philippe Collard est élevé dans une maisonnée nombreuse et mélomane. A 10 ans, il quitte sa région natale pour entrer au Conservatoire National Supérieur de Paris. Après la ronde des concours internationaux et huit années d'études aux côtés de Pierre Sancan, il est projeté sur le devant de la scène internationale. Discret, Jean-Philippe Collard évoque rarement l'amitié qui l'a lié à Vladimir Horowitz. Du « Maître », il tient l'art du chant profond et soutenu, qui fait de lui un virtuose
du lyrisme en demi-teinte, de la confidence vibrante et chaleureuse.

Fort d'une discographie de plus de cinquante titres, Jean-Philippe Collard parcourt les grandes scènes musicales du vieux continent et d'Outre-Atlantique - de Carnegie Hall au Teatro Colon en passant par le Théâtre des Champs-Elysées et le Royal Albert Hall. Figure bien connue du public français, enfant chéri des Etats-Unis, il a joué avec les plus grands chefs du monde entier parmi lesquels Michel Plasson, Georges Prêtre, Charles Dutoit, Lorin Maazel, Vladimir Spivakov, Seiji Ozawa, Simon Rattle, James Conlon...

Nourri par son désir de rencontres et de partage, il sillonne la France, d'églises de village en salles des fêtes, à la rencontre de ceux qui n'ont pas accès à la musique classique. Depuis 2012, Jean-Philippe Collard est directeur artistique des Flâneries Musicales de Reims. De retour sur sa terre natale, il fait partager ses coups de coeur et ses rencontres musicales à travers plus de 50 concerts dont certains sont gratuits ! Amener la musique au plus près de tous, c'est aussi son pari aux Flâneries notamment à travers des concerts à la maison d'arrêt de Reims, des ateliers dans les maisons de quartier et des concerts en partenariat avec les « Concerts de Poche » et « Cultures au coeur ».

Emiliano Gonzalez Toro

Né à Genève de parents chiliens, et bercé par la culture latino-américaine, Emiliano Gonzalez Toro intègre très tôt la maîtrise du Conservatoire populaire de Genève « les Pueri » avec lesquels il fait ses premiers pas sur la scène du Grand Théâtre. Après des études de hautbois aux conservatoires de Genève et Lausanne, il se consacre pleinement au chant en étudiant d'abord avec Marga Liskutin à Genève, Anthony Rolfe-Johnson à Londres, puis avec Ruben Amoretti à Neuchâtel. Il s'est également perfectionné auprès de Christiane Stutzmann. Il débute sous la direction de Michel Corboz, à l'ensemble vocal de Lausanne dans des oeuvres telles que le Requiem de Mozart, le Messie de Haendel, les Vêpres de Monteverdi, ainsi que les Passions de Bach. Cela lui a valu d'être invité dans plusieurs festivals comme La Chaise-Dieu, Noirlac, Beaune, Ambronay, Granada, les Folles Journées de Nantes et Lisbonne. Ses dernières saisons ont été marquées entre autres par L'Incoronazione di Poppea à Oslo et en 2011-12 à Lille et Dijon, les rôles-titres de Dardanus et Platée à Beaune, Strasbourg et à la Cité de la Musique, La Fille de Mme Angot (Pomponnet) et La Périchole (Piquillo) à Lausanne, ainsi que Farnace de Vivaldi qui l'a conduit, outre au Théâtre des Champs-Elysées et à l'Opéra du Rhin, à Amsterdam, Oldenburg et Lausanne. Il se produit régulièrement à travers le monde, que ce soit aux Etats-Unis (le rôle-titre du Magnifique de Gretry à Washington et New York), en Allemagne et Autriche (Il Paride de Bontempi dirigé par Christina Pluhar à Postdam et Innsbruck ; La Passion selon Saint - Jean à Francfort), en Pologne (la Messe en Si avec Marc Minkowski, ou le rôle d'Oronte dans Alcina à Cracovie) enfin à Athènes et Beaune dans le rôle du Grand Prêtre d'Idoménée avec le Cercle de l'Harmonie. Son parcours l'amène à collaborer avec des chefs tels que William Christie, Jean-Claude Malgoire, Christina Pluhar, René Jacobs, Giovanni Antonini, Luca Pianca, Alessandro de Marchi, Emmanuelle Haïm, Pinchas Steinberg, Raphaël Pichon, Gabriel Garrido. En 2012-2013, on retrouve le ténor dans le rôle-titre de Phaëton (Paris, Lausanne, Londres...) avec les Talens Lyriques ; à New York et Washington avec Opéra Lafayette (Lala Roukh) ; à Paris et Aix-en-Provence avec Accentus pour La Passion selon Saint - Jean ; à St Etienne dans La Princesse de Trébizonde où il incarne Trémolini ; et à l'affiche du Malade Imaginaire à Tokyo. Sollicité par de nombreux orchestres et ensembles, il collabore par exemple régulièrement avec les Cris de Paris, l'ensemble Amarillis, l'ensemble Baroque de Limoges, Pulcinella, le Choeur de Chambre de Namur, le Concert Spirituel (Fairy Queen à la Salle Pleyel), les Talens Lyriques (le rôle-titre de Platée ; Hercule Mourant de Dauvergne) et Alcina de Haendel (Opéra Royal de Versailles) ; l'ensemble Pygmalion (Dardanus à Beaune, concerts Bach à l'Opéra de Bordeaux ou au Festival de Sablé) ou encore l'ONDIF pour le Requiem de Mozart... Emiliano Gonzalez-Toro est venu en 2012 au Festival de Saint-Denis dans Les Vêpres de Monteverdi avec l'Arpeggiata et Christina Pluhar. On compte dans sa discographie Les Vêpres de Monteverdi
avec l'Ensemble Orlando Fribourg, et également avec Christina Pluhar ; La Capricciosa Coretta, Il Tutore Burlato (Martin y Soler), Roland (Lully) et Il Califo di Bagdad (M. Garcia) avec Les Talens Lyriques ; Les Grands Motets de Lully avec Le Concert Spirituel ; Farnace (rôle d'Aquilo) avec I Barrochisti et, avec Pygmalion, les Messes brèves de Bach.

Olivier Latry

Né en 1962, il effectue ses premières études musicales à Boulogne-sur-Mer, sa ville natale, puis entre dans la classe d'orgue de Gaston Litaize au Conservatoire national de région de Saint-Maur en 1978. Professeur d'orgue dès 1983 à l'Institut catholique de Paris puis au CNR de Reims, il succède à son maître à Saint-Maur en 1990 avant d'être nommé au CNSMD de Paris aux côtés de Michel Bouvard en 1995. Titulaire du grand orgue de la cathédrale de Meaux (1981-1985), il devient, à 23 ans, titulaire des prestigieuses grandes orgues de Notre-Dame de Paris. Cette nomination à la première cathédrale de France le propulse sur la scène internationale : il s'est produit dans plus de cinquante pays sur les cinq continents, en récital ou avec orchestre, tel l'ambassadeur de la musique française à travers le monde, qu'il s'attache à faire vivre parallèlement à l'art de l'improvisation. Il porte aussi une prédilection aux musiques de notre temps et a participé à la création d'oeuvres de nombreux compositeurs contemporains. Il a également effectué un important travail sur l'oeuvre de Messiaen l“ intégrale de l'oeuvre d'orgue en 2000 à Paris, Londres et New York, publication de L'oeuvre d'orgue d'Olivier Messiaen co-écrit avec Loïc Mallié (Carus-Verlag, 2008).

Il a signé chez Naïve un enregistrement sur le piano-pédalier Erard (1853) d'Alkan (Boëly, Schumann, Brahms, Alkan, Liszt) et tient également la partie d'harmonium du Prélude, fugue et variation de Franck dans la monographie de Bertrand Chamayou dédiée à ce compositeur. Son action en faveur de l'orgue lui a permis de remporter le Prix de la Fondation Cino et Simone Del Duca (2000), un Fellowship Honoris Causa de la North and Midlands School of Music (2006), du Royal College of Organists (2007) et du National College of Music and Arts de Londres ainsi qu'un Doctorat Honoris Causa à l'Université McGill de Montréal en 2010. En avril 2009, l'American Guild of Organists lui a décerné le titre d'International Performer of the Year. Il a été nommé, en décembre 2012, organiste émérite de l'Orchestre symphonique de Montréal (Canada).


Programmation musicale

Alexandre Guilmant
Sonate n°1 : finale
Olivier Latry, orgue
NAIVE

Guillaume-Antoine Calvière
Pièce d'orgue
Olivier Latry, orgue
NAIVE

Louis Vierne
Pièces de fantaisie : carillon de Westminster
Olivier Latry, orgue
NAIVE

Domenico Scarlatti
Sonate en sol Majeur K 125
Vladimir Horowitz, piano
EMI

Piotr Ilitch Tchaikovski
Concerto pour piano n°1 en si bémol mineur , Op. 23 : Andantino semplice
Jean-Philippe Collard, piano
EMI CLASSICS

Claudio Monteverdi
Vêpres de la Vierge : Nigra sum
Emiliano Gonzales Toro, ténor
L'Arpeggiata
Christina Pluhar
VIRGIN CLASSICS

Claudio Monteverdi
Extrait du Couronnement de Poppée
Emiliano Gonzales Toro, ténor
Le Concert d'Astrée
Emmanuelle Haïm
VIRGIN CLASSICS

Edouard Lalo
Arlequin
Nikita Boriso-Glebsky, violon et Jean-Philippe Collard, piano
OUTHERE

L'équipe de l'émission :
Mots clés :