Lundi 26 janvier 2015
1h 25mn

Les invités : Kanako Abe, Mihi Kim et Mathieu Godefroy

Les trois musiciens de l'ensemble Musica Universalis viennent évoquer le concert donné le jeudi 29 janvier dans le cadre de la résidence au Conservatoire Paul Dukas (Paris 12ème).

Le billet d'Arnaud Merlin

« Il avait 87 ans, Ward Swingle nous a quitté la semaine dernière, vous l’avez sans doute appris sur l’antenne de France Musique, qui lui a déjà rendu hommage dans plusieurs émissions. Mais si l’on connaissait surtout le parcours de ce formidable chanteur américain dans le domaine du jazz, on a sans doute un peu moins souligné ses incursions dans le domaine de la musique contemporaine. Certes, c’est par les groupes vocaux de jazz que Ward Swingle s’est fait connaître, tout d’abord avec les Double Six, à la fin des années cinquante, et puis quelques années plus tard, en 1962, en fondant les Swingle Singers, il faut reconnaître qu’il portait un nom déjà prédestiné au swing. Ses adaptations de Jean-Sébastien Bach connaîtront un succès mondial, et il déclinera ensuite l’idée avec d’autres compositeurs du répertoire classique. Mais les Swingle Singers ont aussi été sollicités par des compositeurs d’aujourd’hui, à commencer par Luciano Berio, qui leur confiera un rôle non négligeable dans plusieurs partitions, notamment la Sinfonia. Je pense aussi, beaucoup plus récemment, avec les Swingle Singers dernière formule, à une collaboration avec le compositeur français Pascal Zavaro. Et puis on a quelque peu oublié la participation des Swingle Singers à l’œuvre du compositeur français André Hodeir, c’était même une commande de Ward Swingle, l’œuvre est inspirée du Finnegans’ Wake de James Joyce, elle s’intitule Bitter Ending. En voici les premières mesures, les huit voix des Swingle Singers, parmi lesquels figure bien sûr Ward Swingle, sont associées à un quintette de jazzmen, où l’on trouve notamment le trompettiste Roger Guérin, c’était en 1972.»

**♫ André Hodeir (1921-2011)
Bitter Ending (extrait)
Roger Guérin, trompette
Pierre Gossez, Jean-Louis Chautemps, saxophones
Jacques (Jacky) Cavallero, contrebasse
Marcel Sabiani, batterie
The Swingle Singers
Christiane Legrand**, Nicole Darde, soprano
Hélène Devos, Claudine Meunier, alto
Ward Swingle, Joseph Noves, ténor
Jean Cussac, José Germain, basse
Enr. 1972
André Hodeir « Bitter Ending »
Epic 80544

Le reportage de Pierre Rigaudière

Marko Nikodijevic

En décembre dernier, l’Ensemble Intercontemporain consacrait l’un de ses week-ends « Turbulences » à Marko Nikodijevic, compositeur actif dans le domaine de la musique écrite comme sur la scène électro allemande. Dans le contexte d’une répétition de sa pièce K-Hole, donnée en création lors de ce week-end dont la programmation musicale était laissée à son initiative, nous rencontrons le compositeur.

Marko Nikodijevic, pièces pour ensemble :
K-Hole/schwartzer horizont
Chambre de ténèbres
Music box

Ensemble Intercontemporain
Paul Fitzsimon
, direction

Les invités : Kanako Abe, Mihi Kim et Mathieu Godefroy

« Musica Universalis s’engage à produire des événements de qualité, avec des intervenants de renommée internationale et dotés d’un goût éclectique.
Musica Universalis s’engage à tenir des ateliers, des colloques ou des forums de discussions lors des concerts pour que les artistes et les intervenants soient directement accessibles au public.
Musica Universalis s’engage à créer des évènements réguliers hors salle de concerts comme des interventions en milieu scolaire ou de rue afin de chercher la proximité avec le grand public.»

Site de l'ensemble Musica Universalis

Kanako Abe, chef et pianiste
Kanako Abe est une des femmes-chef phares et polyvalentes de la nouvelle génération. Ayant étudié au Japon et en France (CNSMDP: 7 prix en théorie, accompagnement et direction d’orchestre) elle débute sa carrière de chef dans le domaine du contemporain. Mais passionnée par toutes les esthétiques, elle est chef invitée de grands orchestres européens et japonais pour des productions symphoniques et lyriques, et est acclamée en tant que pianiste, notamment pour son disque des oeuvres de Toru Takemitsu. Avec plus de 80 créations mondiales, Kanako Abe défend avec ferveur la création et les projets humanistes. On citera son implication dans l’aide aux victimes du séisme du Japon de l’UNESCO, la fondation de l’Indonesian Youth Orchestra, la création de l’Association Franco-Japonaise de la Musique contemporaine en 2013. Tout en continuant sa carrière internationale, Kanako Abe co-fonde l’initiative Musica Universalis et souhaite transmettre sa passion et sa vision aux plus jeunes.
Site de Kanako Abe

Mihi Kim, flûtiste
Née en Corée du sud, mais ayant grandi en Europe, Mihi Kim a étudié en Allemagne et en France. Grand Prix du Concours International de Bayreuth et lauréate du concours international de la ville de Paris « Jean-Pierre Rampal », elle mène une carrière de pédagogue et de soliste à l’international, en Europe, Asie, Amériques (nord et sud) et en Russie. Egalement adepte des nouvelles technologies, elle développe un CD pour flûtiste débutant qui est conçu en 6 langues. La musique contemporaine étant une passion personnelle, elle s’engage dans des ensembles de musique contemporaine depuis 2005 et participe à de nombreux festivals en France et en Europe. Naturalisée française et titulaire du CA, Mihi Kim enseigne à l’Ecole Normale de Musique de Paris et au CRD Issy-les-Moulineaux. Elle est également professeur de piccolo et une des fondatrices de Musica Universalis.
Site de Mihi Kim

Mathieu Godefroy, violoniste
D’origine française, Mathieu Godefroy fait ses études à Paris et en région parisienne, notamment eu CNSMDP de Paris où il découvre sa passion pour la musique de chambre. Il crée l’Ensemble Syntonia qui remporte le Prix Tina Moroni au Concours International de Florence. Curieux et passionné, il se produit dans un répertoire allant du 17ème au 21ème siècle aux côtés d’interprètes d’envergue internationale. Il a enregistré plusieurs CD de créations produits sous les labels Aeon, Harmonia Mundi, Triton et Anima Records. Il travaille au sein de l'ensemble TM, et enseigne au CRC de Nanterre. Mathieu Godefroy crée en 2014 un nouvel instrument de musique, l'Oiselon, à découvrir au sein de la saison 2014-2015 de Musica Universalis.
Page de Mathieu Godefroy
Page consacrée à l'Oiselon

Ensemble Musica Universalis
Concert #2 "Orient" - le jeudi 29 janvier à 19h30 Auditorium Henri Duttileux au Conservatoire Paul Dukas (Paris, 12ème)
51 rue Jorge Semprun 75012 Paris
tél : 01-4347-1766
métro : Gare de Lyon, Dugommier
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Concert parrainé par l'Association franco-japonaise de la Musique Contemporaine (日仏現代音楽協会) Au programme, des oeuvres de David Loeb (USA), Masakazu Natsuda (Japon), Tôn Thât Tiet (Vietnam-France), Ryôhei Hirose (Japon), Giacinto Scelsi (Italie) et Franghiz Ali-Zadeh (Azerbaïdjan).

Musica Universalis
Mihi Kim, flûte / piccolo
Ayumi Mori, clarinette
Carl-Emmanuel Fisbach, saxophone
Mathieu Godefroy, oiselon
Matthieu Lejeune, violoncelle
Elisa Humanes, percussions

► Programmation musicale :
**♫ Giacinto Scelsi (1905-1988)
Pranam II (1973)
Ensemble 2e2m
Luca Pfaff**, direction
Disques FY et du Solstice FYCD119

**♫ Toshiro Mayuzumi (1929-1997)
Nirvana Symphony (1958), extraits : V. Campanology III, VI. Finale
Tokyo Metropolitan Orchestra
Tokyo Philharmonic Chorus
Hiroyuki Iwaki**, direction
Denon coco-73073

**♫ Claude Vivier (1948-1983)
Prologue pour un Marco Polo (1981), extraits
Asko Ensemble Shönberg Ensemble
Reinbert de Leeuw**, direction
Philips 454 231-2

**♫ Masakazu Natsuda (né en 1968)
Les Chants Préhistoriques I pour violon (1999)
Fumiko Kai**, violon
Zipangu Products Co.Ltd ZIP-0038

**♫ Régis Campo (né en 1968)
Le Pic-vert pour piccolo et piano version remix (2000)
Mihi Kim, piccolo
Kanako Abe**, piano
Mandala MAN5084

♫ **John Dowland (1563-1626)
Flow my tears
suivi de
No Ockeghem, variation en duo sur un thème de
Johannes Ockeghem (1410- 1497)
Mathieu Godefroy, oiselon
Clément Latour**, théorbe
Document personnel du compositeur

► Réécoutez pendant 30 jours le concert diffusé en première partie de soirée dans les Lundis de la contemporaine : « Sons dessus dessous », une balade de Marko Nikodijevic à Francesco Filidei par l'Ensemble 2e2m

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :