Lundi 10 novembre 2014
59 min

L'invitée : Elzbieta Sikora

La compositrice Elzbieta Sikora vient évoquer son actualité et sa participation à l’Atelier Contemporain du 13 novembre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris (8ème).

Le billet d'Arnaud Merlin

« Ce n’est pas un scoop, le marché du disque ne se porte pas comme un charme depuis quelques années. Pas une journée, pas une semaine sans que l’on apprenne la disparition d’un label ou d’un distributeur. Et pourtant, il paraît toujours autant de nouveautés chaque mois, en tout cas dans les domaines musicaux qui continuent à considérer l’objet disque comme une valeur, et ce à plusieurs titres. Une valeur artistique, évidemment, puisque c’est la première motivation de l’acheteur mélomane. Mais aussi une valeur documentaire, lorsque l’on est curieux, et que l’on veut approfondir un sujet. A cette aune, le catalogue polonais Dux, à qui l’on doit près d’un millier de références depuis le début des années 90, remplit parfaitement son rôle : depuis la musique de la Renaissance jusqu’aux compositeurs d’aujourd’hui, en passant par de pertinentes anthologies, cet ambitieux label remplit parfaitement son office en mettant en valeur la richesse et la diversité de la musique en Pologne. Et pour la partie qui nous intéresse le lundi, la musique d’aujourd’hui, Dux n’est pas en reste, en consacrant une toute récente monographie au compositeur Piotr Moss, que l’on connaît bien en France puisqu’il réside dans notre pays depuis plus de trente ans ; en suivant aussi régulièrement les activités de notre invitée de ce soir, Elzbieta Sikora, nous en reparlerons avec elle tout à l’heure ; ou encore en mettant à disposition le patrimoine des grands compositeurs polonais du 20e siècle, tel Witold Lutoslawski. Vient ainsi de paraître, chez Dux, un disque consacré à ses pièces pour piano, gravées par Véronique Briel. C’est tout à fait passionnant, et instructif sur la filiation qui relie Lutoslawski à ses aînés, Debussy et Chopin en tête assurément. En voici une petite illustration avec la première des deux études composées en 1941 par le jeune Lutoslawski… »

Witold Lutoslawski (1913-1994)
Deux études (1941) – I. Allegro
Véronique Briel, piano
Enr. 2013
Witold Lutoslawski « Works for Piano Solo »
Dux 0967

Le reportage de Pierre Rigaudière

L’opéra Matsukaze de Toshio Hosokawa, mis en scène et chorégraphié par Sasha Waltz, à l’Opéra de Lille

L’Opéra de Lille proposait le mois dernier la création française de Matsukaze, opéra de Toshio Hosokawa chorégraphié par Sasha Waltz. Le compositeur et la chorégraphe précisent le rapport qu’entretient cet opéra avec le Nô japonais, tandis que la soprano Barbara Hannigan commente la dimension physique de son rôle. David Robert Coleman évoque quant à lui la particularité des textures non polyphoniques mais néanmoins riches qui caractérisent la musique de Hosokawa.

Toshio Hosokawa
Matsukaze
Matsukaze : Barbara Hannigan
Murasame : Charlotte Hellekant
Le Moine : Frode Olsen
Le Pêcheur : Kai-Uwe Fahnert
Ensemble Musikfabrik
Vocalconsort Berlin
David Robert Coleman
, direction
Enregistrement de l’Opéra de Lille

© Bernd Uhlig
© Bernd Uhlig

L'invitée : Elzbieta Sikora

Pianiste de formation et ingénieur du son, Elzbieta Sikora s'initie à la musique électroacoustique au GRM, avec Pierre Schaeffer et François Bayle (1968-1970) puis suit des études de composition au Conservatoire de Varsovie auprès de Tadeus Baird et Zbigniew Rudzinski (1972-1977). Elle obtient un Master en arts avec pour sujet de recherche "Les nouvelles techniques vocales dans la musique du XXème siècle", se perfectionne en composition et analyse auprès de Betsy Jolas et participe à des stages d'informatique musicale à l'Ircam et au CCRMA (Center for Computer Research for Music and Acoustics) à l’Université de Stanford (États-Unis).
Elzbieta Sikora compose pour tous les genres, avec une prédilection pour la voix et la musique mixte. La poésie, la peinture et l'architecture, ainsi que les musiques de Beethoven, Vivaldi, Debussy, Bartok, Stravinsky ou encore Lutoslawski sont ses sources d'inspiration. Dans ses œuvres, parmi lesquelles il convient de citer Guernica, hommage à Pablo Picasso (1975), La tête d'Orphée II (1982), L'arrache-cœur (1992), Flashback (1996) et son dernier opéra Madame Curie (2011), elle attache autant d’importance à l'expressivité qu’aux principes formels. Elzbieta Sikora conjugue une habile narration, une maîtrise de l'orchestration et un profond lyrisme.
Elle a par ailleurs enseigné de 1985 à 2008 l'électroacoustique et la composition au conservatoire d'Angoulême et est depuis 2011 directrice artistique du festival Musica Electronica Nova de Wroclaw en Pologne.

Site de la compositrice Elzbieta Sikora

► Programmation musicale :
Elzbieta Sikora (née en 1943)
Twilling. Sonosphère I (2013) pour hautbois solo, 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse et électronique, éditeur PWM (création mondiale)
Hautbois solo : Hélène Devilleneuve
Réalisation en informatique : Vincent Laubeuf (Motus) et Tom Mays
Karlax : Tom Mays
Projection sonore : Olivier Lamarche (Motus)
Ensemble Court-circuit
Direction musicale : Jean Deroyer
Enr. 6 septembre 2013 (Paris, CRR)

Elzbieta Sikora (née en 1943)
Sextuor à cordes (1993, hommage à Witold Lutoslawski)
Orchestre Amadeus
Agnieszka Duczmal
, direction
Enregistrement en studio de la Radio Polonaise le 16 septembre 2003

Elzbieta Sikora (née en 1943)
Cinq miniatures pour orchestre
Document du compositeur

Elzbieta Sikora (née en 1943)
Trois Innocentines (2001) pour choeur mixte a capella (texte de René de Obaldia, commande de Radio France, création mondiale)
Chœur de Radio France
Enr. festival Présences de Radio France 2003

Elzbieta Sikora (née en 1943)
Madame Curie (Deuxième partie)
Anna Mikolajczyk, Marie
Leszek Skrla, Einstein
Choeur et orchestre de l’Opéra Baltique de Gdansk
Wojciech Michniewski
, direction
DVD DUX 9884

Elzbieta Sikora (née en 1943)
South Shore (2008), concertino pour harpe et orchestre
Isabelle Perrin, harpe
Orchestre de la Philharmonie Baltique, Gdansk
Jerzy Maksymiuk
, direction
Marcin Wierzbicki et Elzbieta Sikora, transformation live
CD DUX 0713

Elzbieta Sikora (née en 1943)
Concerto pour piano et orchestre, hommage à Frédéric Chopin (1999, commande de la Société Chopin, Paris) – IV.
Jean-Efflam Bavouzet, piano
NOSPR-Katowice
Antoni Wit
, direction
Enr. création mondiale 26 janvier 2000, Grand Auditorium de l’UNESCO, Paris (enr. live Radio France)

► Réécoutez pendant 30 jours le concert diffusé en première partie de soirée dans les Lundis de la contemporaine : Body of Songs : regards croisés sur le thème des conflits et de la paix par douze compositeurs européens

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :