Lundi 30 novembre 2015
2h 29mn

L'invité : Stefano Gervasoni

Le compositeur Stefano Gervasoni vient annoncer la parution de l'ouvrage "Le parti pris des sons" que le musicologue Philippe Albèra consacre à sa musique.

Le billet d'Arnaud Merlin

Il était né à Hanoï en 1940 : Nguyen Thien Dao nous a quitté le 20 novembre dernier, on l’a appris la semaine dernière. C’est au festival de Royan en 1969 que commence l’itinéraire public de ce compositeur français d’origine vietnamienne qui utilisait davantage les instruments traditionnels de son pays depuis quelques années. Le catalogue de Nguyen Thien Dao reflète une activité très diverse, de la musique de chambre à l’opéra en passant par l’orchestre et l’oratorio, avec un intérêt marqué pour la couleur et une conception très personnelle du temps musical. Olivier Messiaen, qui avait été son professeur, disait de la musique de Dao qu’elle était « l’exemple frappant des contrastes dynamiques : des pianissimos imperceptibles alternent avec des fortissimos écrasants, aussi terribles que ceux de Xenakis ». Dao lui-même se pensait comme un héritier des deux civilisations, orientale et occidentale, mais il précisait : « Je m'efforce de sortir du temps et de l'espace dans lequel je vis. Partout où je suis, j'essaie de ne pas vivre ce temps et cet espace précis ; et le silence me permet de me transporter dans mon paysage intérieur ». C’est dans cet univers mental très riche que Nguyen Thien Dao avait conçu il y une vingtaine d’années un émouvant opéra-oratorio sur un texte de Rolande Causse, sur le thème des Enfants d’Izieu, ces enfants juifs déportés et tués à Auschwitz. La partition a été créée en Avignon en 1994 et gravée à Radio France, ici-même, quelques mois plus tard, en janvier 1995. En voici un extrait du prologue, « hymne aux enfants du monde »…

Nguyen Thien Dao (1940-2015)
Les Enfants d’Izieu – I. Prologue « Hymne aux enfants du monde »
Maîtrise de Radio France
Orchestre Philharmonique de Radio France
Denis Dupays, chef de chœur
Sylvio Gualda, direction
Enr. 1995 (Radio France)
MFA 216003

Le reportage de Pierre Rigaudière

Walden de Loïc Guénin

Maria Casarès avait acquis en Charente, à Alloue, le domaine de La Vergne où elle se retirait aussi souvent que possible loin du tumulte parisien. C’est dans ce lieu aujourd’hui connu en tant que Maison du Comédien/Maria Casarès que Loïc Guénin déclinait il y a quelques semaines, un soir dont la date restera malheureusement dans les mémoires pour de toutes autres raisons, un nouvel épisode de son projet Walden. En référence directe à Henry David Thoreau, dont l’ouvrage le plus célèbre relate l’expérience d’une vie autarcique proche de la nature au bord de l’étang de Walden à Concord, Massachusetts, Loïc Guénin poursuit un projet de musique in situ fondé sur de longues résidences aboutissant à la rédaction de partitions graphiques. Nous rencontrons le compositeur dans la vieille grange où est donné le concert, aux côtés de Philippe Nahon, directeur artistique de l’Ensemble Ars Nova dont quatre musiciens participent à l’aventure Walden [La Vergne].

Illustration musicales :

  • Loïc Guénin, Walden [La Vergne]
    Géraldine Keller (voix), Aïda Aragoneses (harpe), Alain Tresallet (alto), Pierre-Simon Chevry (flûte), Philippe Nahon, direction, Loïc Guénin (bande sonore en temps réel).
    Extraits enregistrés en concert.

    Ici, des reproductions des planches graphiques :
    http://loicguenin.com/portfolio/walden-la-vergne/

L'invité : Stefano Gervasoni

Le site de Stefano Gervasoni

Stefano Gervasoni est né à Bergame en 1962. Il suit des études de piano puis, après avoir sollicité, à l'âge de dix-sept ans environ, les conseils de Luigi Nono, il commence des études de composition au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan avec Luca Lombardi ; il les poursuivra avec Niccolo Castiglioni, dont il admire la stature spirituelle et poétique, et avec Azio Corghi, avec lequel il acquiert un métier approfondi. Il étudiera plus tard ponctuellement avec György Kurtág en Hongrie en 1990, puis à l'Ircam en 1992. Ses rencontres avec Brian Ferneyhough, Peter Eötvös et Helmut Lachenmann – il travaillera avec ce dernier durant un mois à Vienne – ont été essentielles dans son parcours.

Installé à Paris durant trois ans, de 1992 à 1995, Stefano Gervasoni reçoit plusieurs commandes et obtient la bourse de l'Académie de France à Rome, où il réside en 1995-1996. Il avait auparavant obtenu différents prix en Italie. Participant du Forum Junger Komponisten de Cologne puis de l'Internationales Komponistenseminar à Vienne (1994), il est invité à donner un séminaire à Darmstadt en 1998 et une master class de composition à Royaumont en 2001. En 2005, il reçoit une bourse de la DAAD qui lui permet de passer une année à Berlin. L'année suivante, il est nommé professeur de composition au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Depuis 1992, Stefano Gervasoni a reçu de nombreuses commandes d'ensembles et de festivals, et en 1997, la série Musique Française d'Aujourd'hui a publié un disque-portrait avec l'ensemble Contrechamps.Son catalogue comprend une soixantaine de pièces allant du solo à l'effectif orchestral, et de nombreuses œuvres vocales. Un opéra bouffe, Limbus-Limbo est créé en Festival Musica de Strasbourg en 2012.

Stefano Gervasoni (né en 1962)
Animato (1992)
MDI Ensemble
Sonia Formenti, flûte
Paolo Casiraghi, clarinette
Frédéric Gnuffi, cor
Alessandro Caprotti, basson
Jacopo Bigi, violon
Paolo Fumagalli, alto
Giorgio Casati, violoncelle
Alessandro Dolci, piano
Yoichi Sugiyama, direction
Enr. 2007
Stefano Gervasoni « Antiterra »
Aeon AECD 0866

Stefano Gervasoni (né en 1962)
Concerto pour alto et quinze instruments (1994-1995) – I. Comptine
Isabelle Magnenat, alto
Ensemble Contrechamps
Emilio Pomarico, direction
Enr. 1997 (Genève)
MFA / Radio France 216016

Stefano Gervasoni (né en 1962)
Descdesesasf (trio-rito pour violon, alto et violoncelle (1995)
L’Instant Donné
Saori Furukawa, violon
Elsa Balas, alto
Nicolas Carpentier, violoncelle
Enr. 2011 (Cologne)
Stefano Gervasoni « Dir – In Dir »
Winter & Winter 910 208-2

**Stefano Gervasoni (né en 1962)
Godspell – I. The West Wind (Philip Levine)
Loré Lixenberg,
mezzo-soprano
**
Cikada Ensemble
Christian Eggen, direction
Enr. 2002 (Witten)
WDR3 WD02/1-2

Stefano Gervasoni (né en 1962)
Recercar cromaticho post il credo (d’après Frescobaldi)
Quartetto Prometeo
Enr. 2013
Quartetto Prometeo « Arcana »
Sony Classical 88843004962

Stefano Gervasoni (né en 1962)
Dir- In Dir – Dir-XI Semplice, In dir, Exitus – Man muss noch über Gott
Exaudi
L’Instant Donné
James Weeks, direction
Enr. 2011 (Cologne)
Stefano Gervasoni « Dir – In Dir »
Winter & Winter 910 208-2

Stefano Gervasoni (né en 1962)
Heur, Leurre, Lueur
Francesco Dillon, violoncelle
Orchestre Philharmonique du Teatro alla Scala
Susanna Mälkki, direction
Document du compositeur

► Référence

Le Parti pris des sons de Philippe Albèra, Contrechamps, 2015

Le parti pris des sons / Visuel
Le parti pris des sons / Visuel

Ailleurs sur le web

Les invités :
L'équipe de l'émission :