Lundi 8 septembre 2014
1h 23mn

L'invité : Philippe Hersant

Compositeur et président de l’association Jean-Louis Florentz.

Le billet d'Arnaud Merlin

« Souvenez-vous, la semaine dernière, c’était la rentrée. Mais quelle rentrée ? La rentrée des classes, certes ; la rentrée de France Musique, assurément. Mais on est bien obligé de constater que la rentrée des concerts de musique contemporaine, elle, se fait encore attendre… Fort heureusement, quelques festivals ont à cœur d’accueillir en résidence des compositeurs, sinon ce serait morne plaine ! Après Marc-André Dalbavie qui était en résidence cet été au festival de Salzbourg, tout de même, et Pascal Zavaro qui se trouvait lui aussi en pension en juillet dernier au festival de Musique en Brocéliande, c’est donc au tour de Guillaume Connesson de jouer la tête d’affiche au festival international de musique de Besançon Franche-Comté. Pas moins de six concerts présentent en effet ses partitions, entre le 12 et 20 septembre prochain - c’est une belle manière de faire le point sur la production de ce compositeur. Pour le reste, c’est encore les vaches maigres, y compris à Paris. On ira donc avec gourmandise vendredi prochain à l’Ircam pour un concert des solistes de l’Ensemble Intercontemporain, concert que nous diffuserons dans cette émission le 29 septembre. Et qu’en est-il des parutions de disques ? La boîte aux lettres reste désespérément vide en ce début septembre, à l’exception de quelques curiosités, comme ce disque consacré à la musique de chambre de Sofia Gubaidulina. On y trouve notamment une pièce de jeunesse pour guitare seule, où la compositrice russe semble encore hésiter sur la voie à suivre en matière de langage…»

Sofia Gubaidulina (née en 1931)
Serenade (1960)
Franz Halasz, guitare
Enr. 2013 (Munich)
Sofia Gubaidulina « Repentance »
Bis BIS-2056

Le reportage de Pierre Rigaudière

Portrait de Jean-Louis Florentz
Déjà enfant, Jean-Louis Florentz rêvait de voyages et de contrées lointaines. Les chocs, profonds et durables, que causèrent la découverte de l’Afrique du Nord d’abord (et surtout le Sahara) puis de l’Afrique orientale eurent indéniablement un effet catalyseur sur sa démarche artistique, qui en porte les marques indélébiles. Des documents d’archive, alternés avec le témoignage de Michel Bourcier, organiste et fin connaisseur de la musique de Florentz, nous permettent d’appréhender le parcours peu commun de ce compositeur dont la musique s’est construite sous l’action conjuguée d’une aspiration à l’œcuménisme, de la connaissance intime des musiques africaines de l’oralité, et d’une passion pour la faune des milieux intertropicaux.

Jean-Louis Florentz
Les Laudes pour orgue
III. Harpe de Marie
IV. Chant des Fleurs

Michel Bourcier, orgue
Koch 364072

♫ Jean-Louis Florentz
Ténéré
Nouvel Orchestre Philharmonique
Gilbert Amy
, direction

♫ Jean-Louis Florentz
Le songe de Lluc Alcari
Yvan Chiffoleau, violoncelle
Orchestre National de Lyon
Günther Herbig
, direction
Musique Française d'Aujourd'hui - Radio France 216023

♫ Jean-Louis Florentz
Les jardins d’Amènta
Orchestre National de Lyon
Emmanuel Krivine
, direction
Musique Française d'Aujourd'hui - Radio France 216023

♫ Jean-Louis Florentz
L' église orthodoxe éthiopienne de Jérusalem : Vêpres du temps ordinaire
II. Liturgie éthiopienne orthodoxe de l’Assomption à Däbrä Gännät
Ocora-Radio France C560027/28

L'invité : Philippe Hersant, compositeur et président de l’association Jean-Louis Florentz

Né à Rome en 1948, licencié ès lettres, il obtient son prix d'écriture dans la classe d'André Jolivet au Conservatoire de Paris. Il remporte en 1970 le Prix Nadia Boulanger et se rend à la Casa Velasquez de Madrid au titre de boursier, puis à la Villa Médicis à Rome en 1978. Lauréat du Prix Enesco en 1982 et du prix de la meilleure création contemporaine décerné par la Sacem en 1986 pour son premier Quatuor à cordes, oeuvre pour laquelle il est nommé la même année aux Victoires de la musique.

Il a composé une trentaine de pièces dont un Concerto pour violoncelle et orchestre de chambre, un opéra, Le Château des Carpathes ; L'Infinito pour douze voix mixtes a capella, sur un poème de Giacomo Léopardi ; Landschaft mit Argonauten, cantate pour choeur mixte et huit trombones sur un texte de Heiner Müller ; Lebenslauf, pièces pour soprano et ensemble instrumental...

A cela s'ajoute une dizaine d'oeuvres consacrées à la scène ou au cinéma.

Site de Philippe Hersant

Programmation musicale :
Claude Debussy (1862-1918)
Images – III. Rondes de printemps
London Symphony Orchestra
Pierre Monteux
, direction
Enr. 1963 (Londres)
Philips 420 392-2

Henri Dutilleux (1916-2013)
Tout un monde lointain – III. Houles
Mstislav Rostropovitch, violoncelle
Orchestre de Paris
Serge Baudo
, direction
Enr. 1975
EMI 7493042

Jean-Louis Florentz (1947-2004)
L’Enfant noir
Thomas Monnet, orgue de Roquevaire
Enr. 2014
Hortus 114

Jean-Louis Florentz (1947-2004)
Asmara
Maîtrise Notre-Dame de Paris
Nicole Corti
, direction
Enr. 2005
Accord 4767495

► Réécoutez le concert diffusé en première partie de soirée dans les Lundis de la contemporaine : Festival Messiaen au Pays de la Meije : Messiaen et Florentz par l'ensemble Musicatreize et l’orchestre Régional de Cannes Paca

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :