Lundi 25 janvier 2016
1h 11mn

L'invité : Mauro Lanza

Mauro Lanza est compositeur en résidence avec la compagnie 2e2m depuis le début de l'année 2016.

  1. Le billet d'Arnaud Merlin
    1. Le reportage de Pierre Rigaudière
    2. L'invité : le compositeur Mauro Lanza

Le billet d'Arnaud Merlin

Aujourd’hui plus que jamais, l’éventail des nouvelles musiques, musiques expérimentales, d’avant-garde, contemporaine, de recherche, appelez cela comme vous voudrez, n’a jamais été aussi large. Les compositeurs écrivent ou improvisent, les interprètes participent pleinement à la création, certains choisissent de travailler avec les outils électroniques, d’autres ne jurent que par l’instrumental, d’aucuns mêlent plus ou moins habilement les deux univers. Une chose est sûre en tout cas, les exclusives et les anathèmes ne sont plus de mise de nos jours, à l’heure où les artistes doivent se serrer les coudes pour affronter des temps de plus en plus difficiles pour des réalisations exigeantes et novatrices. Tranquillement, sans esbroufe mais avec une constance respectacle, le compositeur Franck Vigroux trace son chemin au milieu de ce champ expérimental, en nourrissant son art de rencontres multiples dans les domaines de la théâtre ou du théâtre, et petit à petit il a su s’imposer comme l’un des compositeurs les plus originaux de la scène électro : se dernière création, « Ruines », donnée tout récemment à Créteil dans la cadre de la biennale des arts numériques, et reprise ces jours-ci dans plusieurs lieux choisis en France, témoigne d’un questionnement pertinent sur notre société post-industrielle. Je ne vous en dis pas davantage, mais je ne peux que vous encourager à voir et écouter ces Ruines de Franck Vigroux, après-demain le 27 janvier au TMT, scènes croisées en Lozère, vendredi prochain le 29 janvier à Reims au festival Scènes d’Europe, et enfin le 4 février à Marseille, à la Belle de Mai, pour le festival Reevox organisé par le GMEM…

Franck Vigroux (né en 1973)
Ruines

Agenda de Franck Vigroux
27 janvier au TMT, scènes croisées en Lozère
29 janvier à Reims au festival Scènes d’Europe
4 février à Marseille, à la Belle de Mai, pour le festival Reevox organisé par le GMEM…

Le reportage de Pierre Rigaudière

Ivan Ilić joue Feldman

À ÉCOUTER

Reportage : Ivan Ilić joue Feldman par Pierre Rigaudière

Le site de Ivan Ilić

En novembre dernier, le pianiste américain Ivan Ilić jouait en concert, à la la Cité Universitaire Internationale à Paris, For Bunita Marcus. Typique de la musique tardive de Morton Feldman, cette pièce se signale par sa durée importante – environ 70 minutes, ce qui reste bien en deçà des six heures du Quatuor à cordes No. 2 – et par sa temporalité très étale. À l’occasion d’une séance de travail à la Fondation des Etats-Unis, où se tient le concert, le pianiste détaille pour nous son approche de l’interprétation la musique de Feldman, n’hésitant pas à se mettre au piano pour appuyer son propos.

Morton Feldman, For Bunita Marcus
Ivan Ilić

  • extraits du CD PARATY 135305
  • extraits enregistrés pendant l’interview à la Fondation des Etats-Unis, Cité Universitaire Internationale à Paris.

L'invité : Mauro Lanza

Mauro Lanza (né en 1975)
Disiecta membra (2014-15) pour six voix (extrait)
Neue Vocalsolisten Stuttgart
Enr. : Stuttgart, 7 février 2015, Theaterhaus, Festival Éclat (création)

Mauro Lanza (né en 1975)
Anatra digeritrice (piccola Wunderkammerdi automi oziosi) (2014) pour orchestre
Orchestra del Teatro la Fenice
Diego Matheuz, direction
Enr. : Venise, 7 juin 2014, Teatro la Fenice (création)

Le plateau scénique de la pièce "Regnum animale" de Mauro Lanza
Le plateau scénique de la pièce "Regnum animale" de Mauro Lanza

Mauro Lanza (né en 1975)
Regnum animale (2013) (extrait) pour trio à cordes et dispositifs électromécaniques
Ensemble Repertorio Zero
Enr. : Milano 04/11/2013 (Festival Milano Musica) (création)

Mauro Lanza (né en 1975)
Le nubi non scoppiano per il peso (2011) pour ensemble de neuf instruments, coloratura, électronique et gouttes d’eau contrôlées par ordinateur (extrait)
Enr. : Oslo, 11 septembre 2011, Ultima Festival (création)
Omo Bello, soprano
Ensemble Court-Circuit
Jean Deroyer, direction

L'équipe de l'émission :