Lundi 20 juin 2016
1h 18mn

L'invité : Marco Momi

Le compositeur Marco Momi vient nous parler de son concert avec le Quatuor Zaïde et Mariangela Vacatello le 27 juin 2016 aux Théâtre des Bouffes du Nord à Paris dans le cadre de ManiFeste-2016, festival de l’Ircam.

  1. Le billet d'Arnaud Merlin
    1. Le reportage de Pierre Rigaudière
    2. L'invité : Marco Momi

Le billet d'Arnaud Merlin

La place centrale du compositeur dans le paysage de la musique contemporaine occulte parfois l’importance des différents rouages de ce qui constitue une sorte de petit écosystème, où se croisent les interprètes, les organisateurs, les producteurs et les diffuseurs. La question est encore plus aigue lorsque les compositeurs ont disparu, et que leur notoriété ne permet pas à ce système de s’autoréguler, comme c’est le cas par exemple avec l’œuvre de Messiaen et de Dutilleux. Il faut donc saluer l’engagement d’interprètes comme le pianiste Stephen Clarke et le Jack Quartet, qui perpétuent la mémoire et le corpus du compositeur d’origine roumaine Horatio Radulescu, bien oublié aujourd’hui alors qu’il séjourna longtemps en France, jusqu’à sa disparition en 2008. Chaînon manquant entre le pionnier Scelsi, et la génération des spectraux comme Gérard Grisey, Tristan Murail ou Hugues Dufourt, Radulescu souffre aujourd’hui d’un cruel manque d’exposition, que vient heureusement compenser ce disque paru sous un label phonographique américain, Mode, lequel défend sans œillères une certaine idée, plutôt exigeante, de la création musicale. Voici le troisième mouvement de la deuxième sonate pour piano de Horatiu Radulescu, par le pianiste Stephen Clarke…

♫ Horatiu Radulescu (1942-2008)
Sonate pour piano n° 2, op. 82 – III. Joy
Stephen Clarke, piano

Enr. 2012 (Toronto)
Mode 290

Le reportage de Pierre Rigaudière

The Forgotten City de David Hudry

David Hudry | © Manu Theobald Ernst von Siemens music foundation
David Hudry | © Manu Theobald Ernst von Siemens music foundation

Tout juste récompensé du prestigieux « Forderpreis » de la Fondation Ernst von Siemens, David Hudry assistait il y a quelques semaines à la création de sa pièce The Forgotten City, commande de l’Ensemble intercontemporain. Après le concert, nous rencontrons le compositeur, qui retrace le projet de cette pièce et commente sa grande vivacité rythmique, assez inhabituelle dans sa musique, mais dont on pouvait déjà capter des signes avant-coureurs dans sa récente pièce Intersections. Le jeune chef et compositeur Gregor Mayrhofer, qui relevait à cette occasion un défi de taille – remplacer au pied levé Pablo Heras-Casado et monter en quelques jours un copieux et difficile programme – témoigne d’une collaboration fructueuse, bien que brève, avec David Hudry.

À ÉCOUTER

The Forgotten City de David Hudry

Réalisation : Marie Grout

♫ David Hudry
The Forgotten City
Ensemble intercontemporain
Direction Gregor Mayrhofer

Extraits enregistrés pendant la répétition générale et le concert

L'invité : Marco Momi

Bien qu'Italien de naissance, Marco Momi sera avant tout un Européen du point de vue de la pensée musicale : passionné pour la composition après son passage dans la classe de Fabio Cifariello Ciardi, le séjour qu'il fait à Darmstadt sera déterminant, de même que ses années d'étude à La Haye (Pays-Bas) ou le Cursus de l'Ircam, auprès de Yan Maresz. « Mon parcours, dit-il, ne me semble ni très clair ni très linéaire, que ce soit dans ma formation ou mon cheminement esthétique. J'ai eu la chance de rencontrer et d'étudier avec des compositeurs très éloignés de mes caractéristiques génétiques, avec lesquels j'ai entretenu des rapports parfois durs, mais toujours sincères. Je n'ai jamais cherché chez mes professeurs une sensibilité similaire à la mienne. Ça m'a permis d'être plus libre. »

La création que va jouer Marco Momi dans le cadre de son concert le 27 juin 2016 aux Théâtre des Bouffes du Nord à Paris est une commande de Françoise et Jean-Philippe Billarant et se fera avec le soutien de Musique Nouvelle en Liberté et de la Sacem

Le site de Marco Momi
Le site du concert de Marco Momi aux Théâtre des Bouffes du Nord
Le site du festival ManiFeste-2016 de l'IRCAM du 2 juin au 2 juillet 2016

Programmation musicale

♫ Marco Momi (né en 1978)
Iconica II pour ensemble (extrait) (2008)
Divertimento Ensemble
Sandro Gorli, direction

CD « Almost Quiver »
Stradivarius (2015)

♫ Marco Momi (né en 1978)
Iconica IV pour ensemble (extrait) (2010)
Divertimento Ensemble
Sandro Gorli, direction

CD « Almost Quiver »
Stradivarius (2015)

♫ Marco Momi (né en 1978)
Almost Pure for E. P. pour quatuor à cordes (extrait) (2011)
mdi Ensemble

CD « Almost Pure »
Stradivarius (2013)

♫ Marco Momi (né en 1978)
Almost Vanishing for E. P. pour flûte seule (2011)
Matteo Cesari, flûte

CD « Almost Pure »
Stradivarius (2013)

♫ Marco Momi (né en 1978)
Almost Nowhere pour saxophone, percussion, guitare électrique et piano (extrait) (2014)
Ensemble Nikel

Document du compositeur

L'équipe de l'émission :