Lundi 23 février 2015
1h 17mn

L'invité : Jesper Nordin

Le compositeur suédois vient évoquer son travail à l’Ircam, en préparation d'une création dans le cadre de ManiFeste 2015.

Le billet d'Arnaud Merlin

« L’opéra n’est pas une science exacte ! Et en matière de création, il faut conjuguer tellement de paramètres que la réussite est rarement au rendez-vous. Le théâtre lyrique avait pourtant souri jusqu’ici au compositeur belge Philippe Boesmans. Tout d’abord avec Pierre Mertens pour La Passion de Gilles, en 1983, puis en un tandem renouvelé depuis une vingtaine d’années avec le metteur en scène Luc Bondy comme librettiste pour des projets inspirés par de grands auteurs, Schnitzler, Shakespeare, Strindberg, Gombrowicz : Boesmans semblait avoir trouvé la délicate alchimie qui doit autant au théâtre qu’à la musique, autant à la dramaturgie d’une partition qu’à la magie du chant incarné dans des personnages de chair et de sang. Curieusement, c’est cette fois-ci en collaboration avec un autre homme de théâtre reconnu, l’auteur et metteur en scène Joël Pommerat, que Philippe Boesmans nous convainc nettement moins. Avec « Au monde », qui est présenté depuis hier à l’Opéra Comique, à Paris, après avoir été créé l’an passé à la Monnaie de Bruxelles, le compositeur semble se trouver à l’étroit dans un huis-clos sans véritable relief, hésitant entre le symbolisme à la Maeterlinck et l’acuité psychologique à la Tchekhov. Seule Patricia Petibon parvient à tirer son épingle du jeu dans un rôle qui la maintient en scène pendant presque tout le spectacle : la voici dans un court extrait où l’on entend pour la première fois le souvenir d’une chanson française qui fit le tour du monde à la fin des années soixante…»

**♫ Philippe Boesmans (né en 1936)
Au monde
Patricia Petibon (La seconde fille)
Orchestre symphonique de la Monnaie
Patrick Davin**, direction
Enr. avril 2014 (Bruxelles, la Monnaie)
Philippe Boesmans « Au monde »
Cypres CYP4643

Patricia Petibon dans Au Monde © E. Carecchio
Patricia Petibon dans Au Monde © E. Carecchio

Le reportage de Pierre Rigaudière

Les quatre-vingt dix ans de Klaus Huber

Le compositeur suisse Klaus Huber fêtait le 30 novembre dernier ses quatre-vingt dix ans. Nous l’avons rencontré à cette occasion. Cette figure presque iconique du compositeur engagé, qui a associé de façon unique ses prises de position politiques et une spiritualité inspirée par les grands mystiques, évoque pour nous son rapport à la tradition musicale occidentale, son enracinement dans le contrepoint, le rôle fondateur de la seconde École de Vienne et aussi sa découverte de la théorie musicale arabe.

Extraits des oeuvres de Klaus Huber :
Aus die ruhige Nachtzeit
Magali Schwarz, mezzo-soprano
Ensemble Recherche
Schattenblätter
Ensemble Recherche
CD Accord 201652

Ecce homines
Arditti Quartet**
Donaueschinger Musiktage 1998
CD Col Legno WWE 4CD 2005

Ohne Grenze und Rand
Christoph Schiller, alto
Orchestre Symphonique de Bâle
Jürg Wyttenbach**, direction
CD Accord 204532

Agnus Dei cum Recordatione : Agnus Dei 2
Ensemble Les Jeunes Solistes
Rachid Safir
, direction
CD Soupir Éditions

L'invité : Jesper Nordin

Le compositeur suédois est actuellement à Paris pour préparer la création d'une pièce pour ensemble et électronique, donnée le samedi 13 juin 2015 par l'Ensemble TM+ dans le cadre du Festival Manifeste (Ircam).

Jesper Nordin (né en 1971) étudie au Royal Collège de musique à Stockholm avec Pär Lindgren et Bent Sørensen puis l'Ircam à Paris avec Philippe Leroux, à l'Université de Stanford et au Center for Computer Research in Music and Acoustics (CCRMA, Stanford) en 2004 avec Brian Ferneyhough.

Son style musical inclut des références à la musique suédoise traditionnelle, au rock et la musique improvisée. À la suite de son apprentissage et son travail dans des centres musicaux tels que l'Ircam, le GRAME et le CCRMA, il consacre une large part à la musique électronique aussi bien dans ses compositions qu'en tant qu'interprète. Ses pièces vont de la musique électronique improvisée à des compositions pour orchestre jouées notamment par les orchestres symphoniques de la BBC, de Bâle, de Trondheim, de la Radio suédoise et de la Radio filandaise. Ces pièces pour ensemble sont jouées entre autres par l'Itinéraire et l'Ensemble orchestral contemporain, l'ensemble Dutch ASKO, le San Francisco Contemporary Music Players, l'ensemble finlandais Zagros.

Jesper Nordin est régulièrement représenté dans des festivals internationaux comme l'ISCM et Gaudeamus à Amsterdam, Musiques en Scène à Lyon, WhyNote à Dijon, Ultima à Oslo, Takefu au Japon. Il reçoit des commandes d'institutions majeures dans de nombreux pays européens et notamment une commande d'État du ministère français de la culture – Undercurrents pour Benjamin Carat (2007) – et gagne des récompenses prestigieuses telles que le prix suédois Christ Johnson et une recommandation pour la compétition internationale des stations de radio Rostrum de l'UNESCO. De 2004 à 2006, il est compositeur résident pour la chaîne musicale de radio suédoise. En 2006, celle-ci publie un album monographique-portrait «Residues». Depuis 2008, Jesper Nordin est publié aux éditions Peters.

Parmi ses pièces récentes figure Circe pour percussion et ensemble – dont la création en 2012 par Jean Geoffroy et l'Ensemble orchestral contemporain à la biennale Musiques en Scène de Lyon s'est accompagnée de celle de Diffusing Grains pour ensemble de percussion – et des pièces pour ensemble et électronique, dont le cycle des Pendant (2009), commande de L'Itinéraire, ou Aftermath et In the midst of Trespassing No 2 créé au festival Takefu en 2010. Récemment il aborde aussi la musique vocale avec le Lamento d'Arianna pour chœur mixte (2009) et Width of a Circle pour voix et ensemble créé par le KammarensembleN et harmony of Voices sous la direction de Franck Ollu en 2010. Biographie issue du site de l'Ircam

Site du compositeur Jesper Nordin

**► Programmation musicale :
**
Jesper Nordin (né en 1971)
Undercurrents (2007) pour violoncelle, ensemble et live electronics
Benjamin Carat, violoncelle
Gageego !
Pierre-André Valade, direction
Enr. 2011
Phono Suecia PSCD 192

**♫ Jesper Nordin (né en 1971)
In the Vicinity of the Open Sky (2011) pour basson et orchestre
Fredrik Ekdahl, basson
Swedish Radio Symphony Orchestra
Daniel Harding**, direction
Enr. 2011
Document du compositeur

**♫ Jesper Nordin (né en 1971)
Frames In Transit (2012) pour violon, percussions, électronique et orchestre
Trio Trespassing
Daniel Franke l, violon
Niklas Brommare, percussions
Jesper Nordin, electronics
Västeras Sinfonietta
Johannes Gustavsson**, direction
Enr. 2013
dB Productions dBCD 159

**♫ Jesper Nordin (né en 1971)
Arr (2014)
Royal Stockholm Philharmonic Orchestra
Baldur Brönnimann**, direction
Enr. 2014
Document du compositeur

► Réécoutez pendant 30 jours le concert diffusé en première partie de soirée dans les Lundis de la contemporaine : Festival Présences #2 : Gordon, De La Fuente, Carter et Rizo Salom par l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :