Le magazine de la contemporaine
Magazine
Lundi 8 décembre 2014
55 min

L'invité : Bernard Cavanna

Une conférence autour de l'adaptation du pamphlet de Céline "À l’agité du bocal" réalisée par le compositeur se déroulera le 11 décembre 2014 au CDMC, avant un concert donné le 13 décembre à la Cité de la Musique.

L'invité : Bernard Cavanna
Le chef d'orchestre Philippe Nahon et le compositeur Bernard Cavanna / en bas à droite: Louis-Ferdinand Céline

Le billet d'Arnaud Merlin

La semaine dernière, dans cette émission, j’avais le plaisir de recevoir le compositeur Daniel D’Adamo, qui est lui aussi à l’affiche de la cité de la musique cette semaine pour une version de concert de son spectacle « La Haine de la Musique », vendredi prochain. Et nous évoquions la présence à Paris d’un certain nombre de compositeurs d’origine argentine, parmi lesquels Martin Matalon ou encore Luis Naon, tous deux très versés dans le maniement des nouveaux outils technologiques… Le hasard veut que vienne de paraître précisément une nouvelle monographie de Luis Naon, qui réunit une suite de pièces conçues à l’origine pour une chorégraphie d’Odile Azagury, suivant tout un parcours dans ce qui était encore le nouveau théâtre auditorium de Poitiers en construction. Voici un petit extrait de la première pièce, Forêt, pour quinze musiciens et électronique, et comme un hasard n’arrive jamais seul, il se trouve que cette pièce a été interprétée et enregistrée par l’ensemble Ars Nova, dirigé par Philippe Nahon, les mêmes qui ont créé quelques années plus tard la pièce de notre invité du soir Bernard Cavanna, tout se tient !

Luis Naon (né en 1961)
Forêt pour 15 musiciens et électronique (extrait)
Ensemble Ars Nova
Philippe Nahon
, direction
Enr. 2008
Luis Naon « Princesses »
L’Empreinte digitale ED 13239

Le reportage de Pierre Rigaudière

Olga Neuwirth et le ciné-concert Maudite soit la guerre.

En novembre dernier, Pierre Roullier dirigeait les musiciens de l’Ensemble 2e2m pour la création d’un ciné-concert d’Olga Neuwirth sur le film Maudite soit la guerre d'Alfred Machin (1914). Nous rencontrons à cette occasion le chef, à l’origine du choix de ce film, et la compositrice autrichienne qui, bien que tôt convaincue de l’échec auquel la condamnait le fait de composer sur le thème de la guerre, a pourtant accepté de se confronter à un tel projet artistique.

Olga Neuwirth
Maudite soit la guerre, Ein film-musikalisches War Requiem
Ensemble 2e2m
Pierre Roullier
, direction
Extraits enr. en répétition et extraits de captation réalisée par la Cité de la Musique.

L'invité : Bernard Cavanna

En prélude au concert donné le 13 décembre à la Cité de la Musique, le Centre de Documentation de la Musique Contemporaine organise en ses locaux une rencontre autour du compositeur Bernard Cavanna, le jeudi 11 décembre à 18h.

Céline, d’une musique l’autre… Autour de Bernard Cavanna

De ses livres, Céline disait qu’ils étaient des « opéras sans musique ». Fallait-il, à cette musique de la phrase, imposer un autre rythme ? Bernard Cavanna a longtemps hésité avant de se lancer dans l’aventure. En s’appuyant sur à l’agité du bocal, un pamphlet-charge écrit par Céline en 1947 en réponse à un texte de Sartre, le compositeur trouve la juste mesure entre lyrisme et bouffonnerie, entre savant et populaire, entre grinçant et cruel. Sorte de « bousin pour trois ténors dépareillés et orchestre de foire », avec orgue de Barbarie, cornemuses, accordéon, cymbalum et cuivres, la partition recourt à tous les artifices. Rythmes de morse, voix caricaturales d’opérette, mélismes de jodl, chansons de cabaret, blues, jig irlandaise et marche militaire se mêlent dans un chaos savamment organisé qui amplifie la langue célinienne.
Entrée libre sur réservation. En savoir plus sur le site du CDMC.

Principalement autodidacte en matière de composition, Bernard Cavanna (né en 1951) est encouragé dans cette voie par Henri Dutilleux, Paul Méfano et Georges Aperghis. Il est fortement influencé par la musique et la pensée du compositeur roumain Aurèle Stroë. Sa musique se distingue esthétiquement par un éclectisme associant veine populaire, legs romantique et traditions modernes savantes. Parmi ses œuvres citons Io (1980), La confession impudique (1988), Fauve (1994), Messe, un jour ordinaire (1994), Concerto pour violon (2000), Trio avec accordéon n° 2 (2004), Shangaï concerto (2007), Zaïde actualités (2005), Trois strophes sur le nom de Patrice Lumumba (2008). Il a également travaillé pour le théâtre, la danse et le cinéma. Il dirige l’École nationale de musique de Gennevilliers depuis 1987 et préside l’ensemble 2e2m.

Site web du compositeur Bernard Cavanna

►Programmation musicale :
Bernard Cavanna (né en 1951)
A l’agité du bocal
Patrick Laviosa, Paul-Alexandre Dubois, Euken Ostolaza, ténors
Ars Nova
Philippe Nahon
, direction
Enr. 2012 (Poitiers
Bande Radio France

Bernard Cavanna(né en 1951)
Messe un jour ordinaire – solo instrumental, Laurence
Isa Lagarde et Sophie Grimmer, sopranos
Ian Honeyman, ténor
Ensembles vocaux de la région Poitou-Charentes
Ars Nova
, ensemble instrumental
Michel Laplénie, chef de choeur
Philippe Nahon, direction
Enr. 1997
Bernard Cavanna « Messe un jour ordinaire »
MFA 216025

Bernard Cavanna (né en 1951)
Trois Strophes sur le nom de Patrice Emery Lumumba pour alto et ensemble instrumental - III.
Hélène Desaint, alto
Ensemble 2e2m
Pierre Roullier
, direction
Enr. 2010
Bernard Cavanna « Karl Koop Konzert »
Aeon AECD 1104

► Réécoutez pendant 30 jours le concert diffusé en première partie de soirée dans les Lundis de la contemporaine : Les solistes de l’Ensemble Intercontemporain interprètent Ligeti, Reich et Feldman

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :