Le magazine de la contemporaine
Magazine
Lundi 20 octobre 2014
1h 7mn

L'invité : Antoine Maisonhaute

Antoine Maisonhaute, violoniste du Quatuor Tana, commentera le concert donné le 28 septembre à Strasbourg dans le cadre du festival Musica.

L'invité : Antoine Maisonhaute
Le quatuor Tana, avec le violoniste Antoine Maisonhaute (deuxième en partant de la gauche)

Le billet d'Arnaud Merlin

« Pionnier de l’informatique musicale, compositeur, chercheur, scientifique et musicien, David Wessel vient de nous quitter, à l’âge de 72 ans. L’annonce de sa disparition a profondément bouleversé le monde de la musique contemporaine, en France et à l’étranger, bien sûr ceux qui l’ont côtoyé de près dans les premières années de l’Ircam, qu’il avait rejoint très tôt, à la fin des années 70 ; et ceux qui l’ont suivi par la suite à Berkeley en Californie où il dirigeait le CNMAT, le Center for New Music and Audio Technologies. Le compositeur Franck Bedrossian, qui enseigne depuis quelques années à Berkeley, nous disait combien il était encore sous le choc, tant il considérait David Wessel comme une personnalité unique, brillante et créative, comme un artiste de la pensée, curieux et généreux. Associé depuis ses débuts à l’aventure de l’Ircam, David Wessel avait beaucoup apporté à la jeune institution dans les domaines de la perception, et du contrôle du timbre, il avait été l’un des premiers à comprendre le potentiel de l’ordinateur individuel et de la norme Midi, au milieu des années 80, et par la suite il a aussi beaucoup œuvré dans le champ de l’improvisation en travaillant avec des musiciens venus d’horizons divers, notamment du jazz. Il avait ainsi publié voici quelques années un duo avec le saxophoniste Roscoe Mitchell, sur le label français Rogue Art.
Mais c’est un extrait d’une œuvre plus ancienne que je voudrais vous faire écouter, puisque la pièce date de l’année 1977 ; David Wessel avait 35 ans et c’est avec une machine elle aussi pionnière qu’il avait réalisé cette pièce intitulée Antony, la machine 4A, conçue par Giuseppe Di Giugno, à qui l’on devrait un peu plus tard la célèbre 4X, machine vedette de l’Ircam dans les années 80 :

David Wessel (1942-2014)
Antony (extrait) (1977)
Enregistré à l'Ircam (Paris)
« Computer Music Currents 10 »
Wergo WER 2030-2 282 030-2

Le reportage de Pierre Rigaudière

Jacques Lenot par le Quatuor Tana à Strasbourg

Dans le cadre du Festival strasbourgeois Musica, le jeune Quatuor Tana proposait un programme diversifié, propice à la mise en valeur de sa large palette expressive. C’est la création du Quatuor N°6 de Jacques Lenot qui ouvrait le concert avec la singulière rencontre d’une matière sonore raréfiée et d’un lyrisme « fanatique ». Antoine Maisonhaute, premier violon du quatuor, donne un aperçu du programme, puis Jacques Lenot s’exprime sur son rapport au genre du quatuor et sur cet opus composé en 2008 qui connaît pourtant ici sa première présentation au public.

Illustration musicales :
Ondřej Adámek
Lo que no’ contamo’
Yves Chauris
Shakkei
Jacques Lenot
Quatuor N°6
par le Quatuor Tana
Extraits du concert diffusé en première partie de soirée
Enregistré le 28 septembre au festival Musica de Strasbourg

L'invité : Antoine Maisonhaute

Antoine Maisonhaute :
Antoine Maisonhaute, commence le violon à l'âge de huit ans au Conservatoire National Régional de Rueil-Malmaison dans la classe de Liliane Caillon. Il y obtient une Médaille d'Or puis un Prix d'Excellence à l'unanimité. Parallèlement, il obtient les premiers prix à l'unanimité de musique de chambre, de formation musicale ainsi que d'analyse. Dans la classe de Guy Comentale, il obtient un prix de virtuosité à l'unanimité. En 1996, il remporte le troisième Prix (lauréat) du Concours International Jean-Sébastien Bach.

Il poursuit ses études en Belgique, au Koninklijk Conservatorium de Brussel. En 2006, il y obtient un Master avec Distinction (classe de K. Sebestyen et M. Kowalski) et cette année là, il est également lauréat premier Prix au concours Hansez-Castillon.

Le quatuor à cordes a toujours représenté pour lui un idéal : l'union de quatre forces pour un élan commun. C'est pourquoi, en 2004, il fonde le quatuor Tana.

Le Quatuor Tana
«Rapidement, le quatuor a pris un essor et s'est imposé comme un défenseur de la musique contemporaine avec une mission particulière : mélanger les univers sonores afin de créer un nouveau souffle.Les plus grands festivals ont fait confiance au quatuor Tana pour proposer des concerts originaux toujours avec souci de faire partager au public leur enthousiasme pour leur répertoire de prédilection, parmi lesquels les festivals d'Aix-en-Provence, Verbier, Dinard, Ars Musica, Radio France, les concerts du Louvre, Villa Médicis , Klara, Promenades de Fontainebleau, Clé de Soleil, Pharos Foundation à Chypre, etc...Tana est depuis 2011 le seul ensemble européen à jouer sur matériel électronique, munis du système Airturn de partition électronique, ce qui fait du quatuor un partenaire privilégié des centres de recherches tels le Centre Henri Pousseur (Liège), le GMEM (Marseille), ArtZoyd (Valenciennes).

Ni calculée ni préméditée, la singularité du quatuor Tana repose bien sur leur répertoire, indéniablement original et résolument contemporain. D'une seule voix, ses musiciens imposent quatre volontés et quatre énergies attachées aux traditions du quatuor mais également fermement décidés à en élargir le cadre pour aller chercher dans la création contemporaine une expression personnelle. Leur insatiable curiosité musicale leur fait explorer les multiples facettes, styles et richesses des partitions créées par des compositeurs vivants qu'ils proposent lors de leurs concerts où le grand répertoire et les chefs-d'œuvre de demain fraternisent sans complexe.»

Site du Quatuor Tana

► Programmation musicale :
György Ligeti (1923-2006)
Quatuor n° 1 « Métamorphoses nocturnes » (1953-1954) – Allegro grazioso – Vivace – Capriccioso – Adagio - Mesto
Artemis Quartett
Natalia Prischenpenko, violon 1
Heime Müller, violon 2
Volker Jacobsen, alto
Eckart Runge, violoncelle
Virgin Classics 7095371

Bruno Mantovani (né en 1974)
D’un rêve parti (extrait)
Ensemble Alternance
Jean-Luc Menet
, flûte
Takashi Tamane, clarinette
Jay Gottlieb, piano
Jacques Ghestem, violon
Pierre -Henri Xuereb, alto
Alexis Descharmes, violoncelle
Bruno Mantovani, direction
Enr. 2001
Aeon AECD0208

Yann Robin (1974)
Monumenta (extrait)
SWR sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg
François-Xavier Roth
, direction
Enr. 12 septembre 2013 (Strasbourg, Musica)
Document du compositeur

Juan Arroyo (né en 1981)
Sikuri IV pour quatuor de saxophones
Art Sound Quartet
Enr. 2013 (Barcelone)
Document du compositeur

► Réécoutez pendant 30 jours le concert diffusé en première partie de soirée dans les Lundis de la contemporaine : Les débuts du Quatuor Tana au festival Musica

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :