Lundi 16 mars 2015
52 min

Emission spéciale Pierre Boulez avec Hugues Dufourt, Philippe Hurel et Yann Robin

Les trois compositeurs partageront leur regard sur Pierre Boulez.

► Cette émission prend place dans le cadre de la Journée spéciale consacrée à Pierre Boulez le lundi 16 mars sur France Musique.

Le reportage de Pierre Rigaudière

Trois compositeurs, de générations différentes, apportent au micro de Pierre Rigaudière leur témoignage sur Pierre Boulez : le compositeur Michel Fano (né en 1929), le compositeur et hautboïste Heinz Holliger (né en 1939) ainsi que le compositeur Ondrej Adamek (né en 1979).

Les invités : les compositeurs Hugues Dufourt, Philippe Hurel et Yann Robin

Hugues Dufourt
Hugues Dufourt privilégie les continuités et les lentes transformations d'un discours musical qui n'est que rarement interrompu. Il conçoit des formes par évolution de masses et travaille sur les notions de seuils, d'oscillations, d'interférences et de processus orientés. Pionnier du mouvement spectral, il lui accorde toutefois une définition plus large, cherchant à mettre en valeur l'instabilité que le timbre introduit dans l'orchestration. Sa musique repose sur une richesse de constellations sonores et harmoniques et s'appuie sur une dialectique du timbre et du temps. Il puise une partie de son inspiration dans l'art pictural, dont il retient essentiellement le rôle de la couleur, des matières et de la lumière (Dawn flight, quatuor à cordes créé en 2008 à Musica, Le Cyprès blanc et L'Origine du monde, créés à Musica 2004).

Marqué par l'avant-garde française des années soixante, Hugues Dufourt participe aux activités de L'Itinéraire (1975-81) et fonde en 1977 le Collectif de Recherche Instrumentale et de Synthèse Sonore (CRISS) avec Alain Bancquart et Tristan Murail. Agrégé de Philosophie en 1967, il publie de nombreux écrits. Il est chargé de recherche (1973-85) puis directeur de recherche au CNRS (1985-2009) et crée en 1982 l'Unité Mixte de Recherche "Recherche Musicale" qu'il dirige jusqu'en 1995. Hugues Dufourt a reçu de nombreux prix, notamment en 2000 le Prix du Président de la République pour l'ensemble de son oeuvre, décerné par l'Académie Charles Cros.

En 2014, l'Ensemble Berlin PianoPercussion crée L'Eclair d'après Rimbaud pour deux pianos et deux percussions au festival MaerzMuzik de Berlin, Bernard Haas crée These livid flames au Festival international d'orgue de Haarlem (Pays-Bas) et les Percussions de Strasbourg donnent la première audition mondiale de Burning Bright dans le cadre du Festival Musica à Strasbourg.
En 2015, Hugues Dufourt proposera deux oeuvres nouvelles : en mars, une oeuvre pour grand orchestre créée par l'Orchestre Philharmonique de Radio France (Paris) et en août, à Sion, Concertino pour violon et orchestre dans le cadre du Concours International de Violon Tibor Varga.
Hugues Dufourt sur le site des Editions Lemoine

Philippe Hurel
Après des études au Conservatoire et à l’Université de Toulouse (violon, analyse, écriture, musicologie) puis au Conservatoire de Paris (composition et analyse dans les classes d’ Ivo Malec et Betsy Jolas), Philippe Hurel participe aux travaux de la “Recherche musicale” à l'Ircam 1985/86 - 1988/89. Il est pensionnaire de la Villa Medicis à Rome de 1986 à 1988. En 1995, il reçoit le Siemens-Stiftung-Preis à Münich pour ses Six Miniatures en Trompe-l’œil.

Il enseigne à l’Ircam dans le cadre du Cursus d’informatique musicale de 1997 à 2001 et entre en résidence à l’Arsenal de Metz et à la Philharmonie de Lorraine de 2000 à 2002. Il reçoit le Prix Sacem des compositeurs en 2002 et le Prix Sacem de la meilleure création de l’année en 2003 pour Aura. Depuis 1991, il est directeur artistique de l’Ensemble Court-circuit. Il est professeur de composition au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon depuis 2013.

Ses œuvres, éditées par Gérard Billaudot et Henry Lemoine, ont été interprétées par de nombreux ensembles et orchestres sous la direction de chefs tels que Pierre Boulez, François Xavier Roth, David Robertson, Ludovic Morlot, Tito Ceccherini, Jonathan Nott, Esa Pekka Salonen, Pierre-André Valade, Kent Nagano, Christian Eggen, Lorraine Vaillancourt, Reinbert de Leeuw, Bernard Kontarsky…

En avril 2014, son opéra Les pigeons d'argile composé sur un livret de Tanguy Viel - mise en scène Mariame Clément, direction Tito Ceccherini - a été créé au Capitole de Toulouse qui en est le commanditaire. Juste après cette création, il entreprend la composition du dernier volet du cycle pour grand orchestre Tour à tour. Ce cycle sera donné dans son intégralité le 5 juin 2015 à Radio France dans le cadre du festival Manifeste sous la direction de Jean Deroyer par l'orchestre Philharmonique de Radio France et l'Ircam qui en sont les commanditaires. Il sera également l'objet d'un enregistrement studio à Radio France.

Parallèlement, Philippe Hurel compose Trait pour violon, commandé par MNL, qui constitue le dernier volet du cycle Traits pour violon et violoncelle qui sera joué la première fois dans son intégralité le 22 septembre à Paris, Salle Cortot, par Alexandra Greffin Kein et Alexis Descharmes. Par ailleurs, pour les 90 ans de Pierre Boulez, Philippe Hurel écrit unepièce pour violoncelle solo qui sera créée le 22 mars 2015 à la Philharmonie de Paris par Marc Coppey. Enfin, à la demande de l'ensemble Utopik qui fête ses 10 ans, il écrira une « chanson » pour soprano et ensemble qui sera créée le 29 mai 2015 au théâtre Graslin de Nantes par Françoise Kubler et Utopik sour la direction de Michel Bourcier.

En 2015 sortira chez Motus un double CD qui regroupera les enregistrements de Phasis, Cantus, Traits, Plein-jeu, Interstices, interprétées par Elise Chauvin, Pascal Contet, Vincent David, Alexis Descharmes, Yejin Gil, Carol McGonnell, Alexandra Greffin-Klein et les ensembles Court-circuit et Argento chamber ensemble sous la direction de Jean Deroyer et Michel Galante.
Site de Philippe Hurel

Yann Robin
Yann Robin débute ses études musicales à Aix-en-Provence. Il entre par la suite dans la classe de jazz du CNR de Marseille et intègre parallèlement la classe de composition de Georges Boeuf. Au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris il obtient un premier prix de composition dans la classe de Frédéric Durieux et d'analyse dans celle de Michaël Levinas. Il devient boursier de la Fondation Meyer, reçoit un prix de l'Académie des Beaux-Arts ainsi que de la Fondation Salabert et en 2011 la Sacem lui décerne le Grand Prix de la Musique Symphonique. De 2006 à 2008 il suit les deux années de cursus informatique de l'Ircam.

L'Ensemble Orchestral Contemporain lui passe une commande pour Art of Metal, concerto pour clarinette contrebasse métal et ensemble, initiant un cycle de trois pièces pour ce même instrument et réalisé en intime collaboration avec Alain Billard. Suivront donc Art of Metal II (pour clarinette contrebasse métal et électronique) ainsi qu'Art of Metal III (pour clarinette contrebasse métal, ensemble et électronique) créée au Festival Agora en 2008 par l'Ensemble intercontemprorain, sous la direction de Susanna Mälkki. De 2006 à 2008 il est compositeur invité à l'Orchestre National de Lille. De 2008 à 2009, il participe, en tant que compositeur en recherche à l'Ircam, aux travaux en cours autour du programme Omax aux côtés de Gérard Assayag et d'Arshia Cont.

Au-delà de pièces destinées à la musique de chambre, notamment l'écriture d'un deuxième quatuor à cordes pour le Festival d'Aix-en-Provence en 2011, il reçoit une co-commande de l'Ircam et de l'Orchestre Philharmonique de Radio France pour une pièce pour grand orchestre et électronique, Inferno basée sur la cartographie de l'Enfer de Dante créée au Festival ManiFeste en 2012. Cette même année, le New York Philharmonic Orchestra et la Casa Da Musica à Porto lui passent commande de Backdraft pour ensemble. En 2013, c'est pour le SWR Baden-Baden und Freiburg qu'il écrit une pièce pour grand orchestre, donnée dans le cadre du Festival Musica à Strasbourg. En 2014, il poursuit son travail avec orchestre pour une nouvelle pièce, Ashes, commandée par l'Orchestre Symphonique de Seattle sous la direction de Ludovic Morlot.

En 2005, il fonde avec des compositeurs de sa génération l'Ensemble Multilatérale dont il est le directeur artistique.
De 2009 à 2010, il est pensionnaire de l'Académie de France à Rome, Villa Médicis où il initie un nouveau festival de musique contemporaine, le Festival Controtempo dont il assure toujours la programmation.
Un disque monographique dans la collection Sirènes (Kairos) avec l'Ensemble intercontemporain, l'Ircam est sorti en novembre 2012.
Yann Robin sur le site des Editions Lemoine

► Programmation musicale :
**♫ Pierre Boulez (né en 1925)
Livre pour cordes – II. Mouvement
Cordes du New Philharmonia Orchestra**
Enr. 1er décembre 1968 (Londres)
Sony 88697561622

**♫ Pierre Boulez (né en 1925)
Cummings ist der Dichter
Mitglieder des Radio-Sinfonieorchesters Stuttgart
Pierre Boulez**, direction
Enr. 24 septembre 1970 (Stuttgart)
Cadenza / Bayer Records CAD 800893

**♫ Pierre Boulez (né en 1925)
Dérive 1
Ensemble Intercontemporain
Pierre Boulez**, direction
Enr. 2002
Deutsche Grammophon 00289 479 4277

► Réécoutez pendant 30 jours le concert diffusé en première partie de soirée dans les Lundis de la contemporaine : Boulez/Varèse à la Philharmonie de Paris : Mallarmé aux Amériques, sous la baguette de Matthias Pintscher

Et aussi...
France Musique propose un portrait web de Pierre Boulez. Intitulé "Boulez à facettes", ce portrait est constitué d'un texte du musicologue Claude Abromont enrichi d'images, de vidéos, et d'entretiens sonores. Pour le consulter, cliquez sur la banière située ci-dessous :

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :