Le jour d'Avant
Magazine
Dimanche 22 décembre 2013
58 min

Portrait de Magnus Lindberg par Pierre Rigaudière

Portrait du compositeur finlandais, contemporain de Kaija Saariaho et Esa Pekka Salonen, Magnus Lindberg.

"Mon propos n’a jamais été de simplifier les choses. J’aime qu’elles soient riches, expressives et éclatantes dans la façon dont elles s’articulent. J’aime résolument la virtuosité de la musique instrumentale, la virtuosité de l’orchestre symphonique. Mais d’une certaine façon j’aime penser la complexité de la musique d’avantage du point de vue de sa perception." Magnus Lindberg

-Le portrait de Magnus Lindberg par Pierre Rigaudière

Magnus Lindberg, dont le nom reste avec ceux du clarinettiste Kari Kriikku, du violoncelliste Anssi Karttunen et du chef d’orchestre compositeur Esa-Pekka Salonen, lié à celui du « Toimii Ensemble » (Ensemble « ça marche »), a pu donner, quelques années après son fascinant chef-d’œuvre Kraft (1985), l’impression d’avoir pris un virage radical. D’abord chef de file d’un bouillonnant collectif finlandais décidé à faire souffler sur Helsinki un vent d’innovation, il semblait ensuite se replier sur ses racines, comme rattrapé par l’atavisme symphonique de ses aînés Sibelius et Rautavaara. À y regarder de plus près, son œuvre semble aujourd’hui homogène, et sa musique a gardé la même vitalité et la même générosité, deux qualités éclatantes du compositeur. Si Lindberg dit aujourd’hui vouloir « respecter » son matériau et travailler plutôt l’argile que l’acier, sa musique est toujours celle d’un fin harmoniste, d’un coloriste et d’un maître de la forme.

- La chronique d'Arnaud Merlin :

  • A propos du premier disque gravé par la jeune pianiste coréenneYejin Gil, qui s’était distinguée au Concours International de piano d’Orléans lors de l’édition 2010.
    Le disque vient de paraître mi-novembre sous le titre de « Fulgurances », chez Solstice, le label d’Yvette et François Carbou qui prête toujours attention aux jeunes talents et qui ne néglige jamais la création.
Yejin Gil "Fulgurances"
Yejin Gil "Fulgurances"

Extrait musical :

Unsuk Chin (née en 1961)
Six Etudes pour piano – IV. Scalen
Yejin Gil, piano
Solstice SOCD 300

Demain soir dans le Concert contemporain, Arnaud Merlin recevra le compositeur Hector Parra pour un concert donné le 19 octobre dernier au Festival de Donaueschingen, en Allemagne, où figurait une œuvre électronique d’Hector Parra, et où l’on découvrira également une vaste nouvelle partition du compositeur Raphaël Cendo, avec l’ensemble MusikFabrik et l’ensemble vocal de la SWR de Stuttgart.

  • L'actualité discographique :

- La Main Harmonique, placée sous la direction de Frédéric Bétous publie un disque qui parait chez Ligia, consacré aux Mélodies et madrigaux amoureux inspirés du Canzoniere de Pétrarque "L'aura mia sacra". A découvrir également sur ce disque, quelques pièces commandées au compositeur Alexandros Markeas.

L'aura Mia Sacra / La Main Harmonique / Frédéric Bétous / Ligia
L'aura Mia Sacra / La Main Harmonique / Frédéric Bétous / Ligia

Extrait musical :

Alexandros Markeas
Je chante, je ris ! They sais Laura was somebody ELSE - 3
La Main Harmonique
Frédéric Bétous
Ligia / Lidi 0202260-13

- La maison de disqueNeosenregistre actuellement l’intégrale de l’œuvre pour orchestre de Bruno Maderna. Le volume 5 vient de paraître, il comprend le Concerto pour violon et le Concerto pour piano, partition datée de 1959, et crée à Darmastadt par le composteur avec David Tudor au piano.

Bruno Maderna, Œuvres complètes pour orchestre Vol. 5 / Neos
Bruno Maderna, Œuvres complètes pour orchestre Vol. 5 / Neos

Extrait musical :

Bruno Maderna
Concerto pour pianoforte et orchestre (1959)
Markus Bellheim : piano
HR-Sinfonieorchester / Frankfurt Radio Symphony Orchestra
Arturo Tamayo
NEOS 10937

L'équipe de l'émission :