Le jour d'Avant
Magazine
Dimanche 20 avril 2014
57 min

L'actualité discographique et un hommage à Jacques Castérède

Pour le meilleur et pour le pire, Le Jour d'Avant épluche aujourd'hui l'actualité discographique. En fin d'émission, Rodolphe Bruneau-Boulmier rendra hommage au compositeur Jacques Castérède disparu le 6 avril.

Parmi toutes les nouvelles parutions, voici celles sélectionnées et diffusées dans l'émission du jour :

Brian Ferneyhough
Intégrale des trios et quatuors à cordes
Quatuor Arditi
AEON

Brian Ferneyhough
Brian Ferneyhough

John Adams
The gospel according to the other mary
Los Angeles Philarmonic & Master Choral
Dir : Gustavo Dudamel
DEUTSCHE GRAMMOPHON

John Adams The Gospel According to the other mary
John Adams The Gospel According to the other mary

Richard Festinger
A dream foretold
New York Music Ensemble
NAXOS

Richard Festinger A dream foretold   New York Music Ensemble NAXOS
Richard Festinger A dream foretold New York Music Ensemble NAXOS

Salvatore di Stefano
Images d’autres univers
Katherine Nikitine, piano
Marcello Parolini, piano
SMC RECORDS

Salvatore di Stefano
Salvatore di Stefano

Naji Hakim
Oeuvres pour piano
Nicolas Chevreau

Gabriel Sivak
Ciudades limitrofes
Leonardo Garcia, flûte traditionnelle
Solistes de l’Orchestre national de France :
Franz Michel, David Rivière, Florent Carrière, Laurent Boulanger, Emmanuel Kurt, Florent Jodelet.
Sous la Direction de Marc Desmons
Co-production Radio France et Plombage Records

Gabriel Sivak
Gabriel Sivak

L'hommage à Jacques Castérède

jacques casterede
jacques casterede

Le site internet de Jacques Castérède : http://www.jacquescasterede.com/

Jacques Castérède est né à Paris en 1926. Il entre en 1944 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il aura notamment comme professeurs Tony Aubin et Olivier Messiaen. De 1948 à 1953, il obtient successivement les premiers prix de piano, musique de chambre, harmonie, composition et analyse musicale.

En 1953, le Premier Grand Prix de Rome de composition musicale lui est décerné, ce qui lui permet de séjourner à la Villa Médicis à Rome de 1954 à 1958.

En 1960, il est nommé professeur de formation musicale pour les chanteurs au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il occupera successivement les postes de professeur conseiller aux études, puis de professeur d'analyse musicale supérieure en 1971. En 1988, il est nommé en outre professeur de composition, discipline qu'il enseigna également de 1983 à 1988 à l'Ecole Normale de Musique de Paris.

Parmi ses compositions, citons :

Des œuvres écrites pour la scène ("But", ballet créé à l'Opéra de Paris en 1963) ou pour le plein - air ("Jusqu'à mon dernier souffle..." œuvre commandée pour le centenaire de la Statue de la Liberté à New - York).

Citons aussi des œuvres pour orchestre et ensembles vocaux telles, entre autres, Les Liturgies de la vie et de la Mort, le Cantique de la Création, des œuvres pour ensemble de cuivres et orgue (Trois Visions de l'Apocalypse) et de nombreuses œuvres de musique de chambre (Sonates pour alto et piano, violoncelle et piano, pour divers instruments à vent, quatuors... etc.).

En 1988, il participe à une mission d'enseignement en Chine, au Conservatoire Central de Pékin où il donne des cours de composition, ainsi qu'une série de conférences sur la musique française actuelle, mission qui sera renouvelée en 1998.

L'ensemble de son œuvre a été couronné par de nombreux prix parmi lesquels, en 1991, le Grand Prix Musical de la Ville de Paris et le Prix de la Nouvelle Académie du Disque, et en 1995, le Grand Prix du disque de l'Académie Charles Cros.

La chronique d'Arnaud Merlin

A propos du festival de Détours de Babel qui se déroulait à grenoble du 25 mars au 12 avril dernier et dont la ligne éditorial cette année proposait la thémathique : Les musiciens de la Terre.

Affiche détours de babel
Affiche détours de babel

Pour retrouver le programme du festival : http://www.detoursdebabel.fr/

L'équipe de l'émission :