Lundi 28 septembre 2015
10 min

Une compagnie lyrique en concert pour les réfugiés au lycée Jean Quarré

Quelques 600 réfugiés politiques ont trouvé refuge dans le lycée Jean Quarré, un bâtiment désaffecté du 19ème arrondissement de Paris, où la compagnie lyrique Les Cassandres a donné un concert la semaine dernière.

Alors que des milliers de réfugiées affluent vers l’Europe, certains artistes se montrent solidaires, notamment à Paris. La semaine dernière, dans le lycée désaffecté Jean Quarré, situé dans le 19ème arrondissement, la compagnie lyrique Les Cassandres est allée apporter un peu de musique au milieu des 600 réfugiés politiques.

Venus d’Erythrée, d’Afghanistan, du Soudan, de Tunisie ou du Pakistan, certains découvrent l’opéra. Et ce jour-là, pour illustrer le sort de ces réfugiés dans l’attente, la compagnie a décidé d’interpréter des extraits de Didon et Enée de Purcell, « Souviens-toi de moi, mais oublie mon destin ».

Dans le public, les amis des musiciens sont venus assister au concert, mais aussi des voisins du quartier qui parfois viennent bénévolement apporter de l’aide à cet immense camp improvisé. Cours d’alphabétisation, aide juridique, exercices de sport… ou concert, chaque initiative est la bienvenue dans ce lycée où les migrants attendent que leur sort soit pris en charge.

Pour l’instant, la mairie de Paris insiste pour que ces 600 réfugiés soient délogés, et promet de les prendre en charge mais ils refusent : ils ne veulent pas être fichés et divisés. Ce serait le meilleur moyen d’être renvoyés dans leurs pays d’origine. Alors en attendant ils s’organisent pour vivre et survivre.

A lire aussi: Le périlleux voyage du pianiste palestinien Aeham Ahmad pour fuir la Syrie.

L'équipe de l'émission :