Jeudi 3 mars 2016
6 min

Un concert offert aux réfugiés à la Philharmonie de Berlin

Plus de 2000 réfugiés et bénévoles étaient invités, mardi 2 mars 2016, à la Philharmonie de Berlin pour un concert gratuit avec trois grands chefs : Daniel Barenboim, Ivan Fischer et Simon Rattle. Cyril Sauvageot, correspondant de Radio France en Allemagne, était sur place.

Ce n’était pas arrivé depuis le 11 septembre 2001 : mardi 2 mars, les trois grands orchestres berlinois se sont réunis sur une même scène pour un “concert de bienvenue”. Dans la salle : des réfugiés mais aussi des bénévoles, invités gratuitement à écouter les musiciens de l’Orchestre philharmonique de Berlin, du Staatsoper et du Konzerthaus, accompagnés de leurs chefs respectifs : Simon Rattle, Daniel Barenboim et Ivan Fischer.

« Aux réfugiés, j’ai envie de dire : “Bienvenue, vous êtes chez vous” », a déclaré le chef hongrois Ivan Fischer. « Nous assistons à la naissance d’une nouvelle Europe tolérante, où les gens ouvrent leurs portes et leurs coeurs. Nous voulons partager ces valeurs avec le reste du monde. »

Au programme de ce concert exceptionnel, le Concerto pour piano n°20 de Mozart, la Symphonie classique de Prokoviev et, pour conclure, la 7ème symphonie de Beethoven. Une heure de musique "grand public" dans une salle où les réfugiés sont venus en famille, et dont certains n’avaient jamais mis les pieds à un concert de musique classique.

Plus de la moitié des billets ont été donnés aux bénévoles qui s’occupent au quotidien du sort des réfugiés. Anke est membre d’une association dans l’ouest de Berlin et se dit très reconnaissante de ce cadeau : « C’est vraiment super de nous dire merci de cette façon là. Nous travaillons jour et nuit. Ce n’est pas seulement du temps investi, c’est aussi de l’argent, des biens personnels et surtout beaucoup de coeur ».

Si l’Allemagne fait beaucoup d’efforts pour accueillir les migrants, le quotidien dans les foyers d’accueil est difficile et les distractions peu nombreuses. Avec ce concert, les réfugiés ont profité de la musique, de la belle salle et d’un grand buffet. Une manière de se changer les idées.

« Je crois que nous nous sommes tous posés la question de savoir ce que nous pouvions faire sur l’accueil des réfugiés ici en Allemagne », a exprimé Martin Hoffman, intendant de l’Orchestre philharmonique de Berlin, « La musique est un langage universel. Ce concert est notre contribution, notre message de solidarité et de bienvenue. Et aussi une façon de redonner aux bénévoles et aux réfugiés un peu de courage ».

Ce concert n’est qu’un premier pas pour les musiciens des prestigieux orchestres berlinois. D’autres projets sont en cours comme des visites dans les foyers d’accueil en petites formations pour jouer de la musique de chambre.

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :