Jeudi 14 janvier 2016
9 min

Présenter autrement les concerts : un moyen d'attirer un plus large public ?

Depuis novembre 2015, le nouveau centre de musique de chambre de Paris propose une nouvelle approche de la musique classique. Que diriez-vous de prendre le petit déjeuner un dimanche matin en chantant une cantate de Bach ?

Le nouveau centre de musique de chambre de Paris propose une nouvelle forme de concert : plus courts, mis en espace, participatifs, et au prix d’une place de cinéma.

Une fois par mois, le centre, dirigé par Jérôme Pernoo, organise salle Cortot dans le 17ème arrondissement de Paris, un concert du dimanche matin un peu particulier. A cette occasion, de jeunes musiciens interprètent une cantate de Bach sur instruments anciens et demandent au public de participer en donnant de leur voix.

A 17 euros la place, le public est invité pour prendre le petit déjeuner au cours duquel chacun reçoit une partition pour pouvoir chanter ensuite une partie de la cantate. Avant ce mini concert, le chef de chœur donne aux spectateurs/acteurs un cours de chant puis fait répéter l’orchestre et l’assemblée. Enfin quand tout le monde est échauffé et prêt, le concert commence et le public peut intervenir sur le dernier choral.

Le centre de musique de chambre de Paris ne s’arrête pas là. Fort d’un budget de 300 000 euros dont 19 000 euros ont été réunis grâce à un financement participatif, il multiplie les initiatives pour rendre la musique de chambre plus accessible.

Chaque soir, du mercredi au samedi, des concerts de musique de chambre mis en scène et en espace sont proposés pour un prix minimum autour de 6 euros. Des compositeurs sont aussi amenés pendant l’entracte à présenter leur pièces les plus récentes dans un rendez vous informel avec le public intitulé « freshly composed ». Il y a aussi tout un matériel virtuel mis en place en lien avec les concerts.

Pour les projets, l’équipe de Jérôme Pernoo veut organiser la saison prochaine des rendez vous de musique de chambre spécifiques pour les enfants. Il est aussi question d’exporter ce concept très ludique au-delà du périphérique parisien, là où se trouve un public plus éloigné de la musique classique.

Pour découvrir l’ambiance des rendez-vous du dimanche matin appelés “Bach and Breakfast”, écoutez le dossier du jour (en replay en haut de l’article) réalisé par Cécile de Kervasdoué.
.

L'équipe de l'émission :