Mardi 17 mars 2015
15 min

"Le cri du silence - Traces d'une mémoire arménienne" par Antoine Agoudjian

A l'occasion du centenaire du génocide arménien, le photographe Antoine Agoudjian publie un livre dédié à la mémoire de l'Arménie. Il est l'invité de Vincent Josse.

Il y a 27 ans, Antoine Agoudjian, petit-fils de rescapés du génocide de 1915, s'est lancé à la recherche des lieux imprégnés de l'histoire de son peuple. Après l'Arménie et le Caucase, il poursuit son travail sur la mémoire à Jérusalem, au Liban, en Syrie, en Turquie, en Irak, en Iran...
Par la puissance esthétique de ses photographies comme par l'intégrité de sa démarche, Antoine Agoudjian se pose en témoin, questionne et transmet un message d'espoir, celui de la puissance indomptable de l'esprit humain. La photographie, devenue vecteur de ses émotions, a su donner tout son sens à sa quête identitaire.

A l'occasion du centenaire du génocide arménien, il publie l'oeuvre d'une vie, dont l'histoire de son peuple constitue le fil directeur, tout en devenant le reflet des luttes contemporaines face à l'intolérance. Comme l'affirme l'auteur, «il faut immortaliser la mémoire afin qu'elle n'appartienne pas qu'au passé.»

© Antoine Agoudjian
© Antoine Agoudjian

Enfant de parents arméniens et petit-fils de rescapés du génocide de 1915, Antoine Agoudjian est né le 6 février 1961, à Saint-Maur, en France. À la suite du tremblement de terre en Arménie de 1988, il décide de rejoindre une ONG et entame un projet photographique autour de son pays d'origine. Enchaînant les publications, reportages et expositions personnelles, sa notoriété s'accroît jusqu'à la parution des Yeux brûlants (2006) dans la collection «Photo Poche», chez Actes Sud. En 2011, il est le premier photographe à exposer en Turquie à la mémoire des Arméniens depuis le génocide de 1915. Il y exposera de nouveau en 2015.

Comédien et auteur français d'origine arménienne, Simon Abkarian entre au Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine en 1985, avant d'apparaître dans les premiers films de Cédric Klapisch. Depuis, il se partage entre théâtre et cinéma. Il est également l'auteur de trois pièces, toutes parues aux Éditions Actes Sud.

Le cri du silence - Traces d'une mémoire arménienne, photographies d'Antoine Agoudjian, préface de Simon Abkarian, Flammarion

A voir :

Du 3 avril au 23 mai 2015 à la Galerie "Le bleu du ciel"
« Le cri du silence » Antoine Agoudjian
12, rue des Fantasques
69001 Lyon

Du 12 mai au 7 juin 2015 au Centre d’art Espace Chabrillan
« Le cri du silence » Antoine Agoudjian
127, rue Pierre-Julien
26200 Montélimar

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :
Mots clés :