Mardi 30 septembre 2014
16 min

La rentrée des conservatoires

Hausse et disparité des coûts de scolarité, désengagement de l'Etat... Reportage sur cette rentrée mouvementée des conservatoires et réactions avec Etienne Vandier (directeur du CRD de Pantin).

La rentrée des conservatoires
inscriptions conservatoire - max ppp - mea

Si la hausse des coûts d'inscritption dans les conservatoires touche tout le monde, elle touche encore plus particulièrement les personnes qui n'habitent pas les communes du conservatoire en question.

De nombreux directeurs pointent du doigt l'Etat, dénonçant un désengagement progressif au profit des municipalités. Le budget des conservatoires venait, dans les meilleures années, de 10% de l'Etat. L'année prochaine, l'enveloppe budgétaire sera réduite à zéro. Un désengagement sur lequel le ministère de la culture n'a pas souhaité s'exprimer.

Etienne Vandier explique que 95% du financement vient des communes. Le ministère se désengage complètement de l'enseignement initial, pour se concentrer sur les formations supérieures (CNSM...). L'Etat se retire, au profit des politiques locales.

Pour le directeur du CRD de Pantin, il est normal que les non-résidants payent plus cher les frais d'inscription, mais cette hausse doit rester limitée. Le vrai problème est lié aux CRD (Conservatoire à Rayonnement Départemental) et aux CRR (Conservatoires à Rayonnement Régional) : il est évident que de nombreux élèves ne vivent pas dans la ville des CRD et des CRR auxquels ils sont rattachés, et ces élèves doivent payer plus cher.

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :