Vendredi 10 juin 2016
7 min

La Maîtrise de Radio France chante pour l’Euro 2016

Coup d’envoi de l’Euro 2016 ce vendredi 10 juin. Pour le match d’ouverture, France-Roumanie, c’est la Maîtrise de Radio France qui interprétera les hymnes des deux équipes au Stade de France. Reportage.

La Maîtrise de Radio France chante pour l’Euro 2016
Enfants de la Maîtrise de Radio France © Yves Mexme

La semaine dernière, l’ambiance alternait cours de langue et classe de chant dans le studio 104 de la Maison de la Radio. Les élèves de la Maîtrise de Radio France ont répété en public les hymnes qu’ils interprèteront ce vendredi 10 juin au soir sur la pelouse du Stade de France. L’événement ravit Sofi Jeannin, directrice de la Maîtrise : « On a beaucoup de chance à la Maitrise de Radio France, parce qu’on peut être appelé et sollicité pour des évènements vraiment très contrastés au sein d’une saison. C’est vrai que le Stade de France et sa pelouse, ça n’est pas un lieu de concert habituel pour nous ».

Sofi Jeannin ajoute vouloir, pendant cette soirée, rendre hommage aux Roumains qui affronteront l’équipe de France: « Comme dans tout ce que l’on monte avec la Maîtrise, il y a ici un intérêt pédagogique. On veut montrer à nos élèves que l’on cherche à aboutir à un travail artistique mais aussi linguistique. On a donc fait appel à un chanteur roumain du Chœur de Radio France, Nicolai Hategan, pour guider les élèves. Et on a aussi la chance d’avoir deux Roumains à la Maîtrise, donc on travaille avec eux la diction et la prosodie depuis un petit moment ».

« Eveille-toi, Roumain ! »

Avant la répétition, le coach Nicolai Hategan a souhaité raconter l’histoire de ce chant, devenu l’hymne de son pays en 1989, et dont le titre signifie en français « Eveille-toi, Roumain ! ». Indépendance, Première Guerre mondiale … Ce chant, dit-il, a véritablement porté le peuple roumain pendant plusieurs périodes de crise, notamment grâce à ses paroles, qui promettent la transition vers un nouveau monde.

Après avoir entonné une première fois l’air de ce chant, pendant près d’une heure, les jeunes ont travaillé la prononciation des paroles, phrase par phrase, sous l’œil du chanteur, visiblement satisfait : « Je trouve que dans l’ensemble c’était bien, les enfants ont bien compris la prononciation des paroles. Mais la langue roumaine a beaucoup de sonorités qui n’existent pas en français et qui sont donc difficiles à prononcer. Il y a aussi des associations de lettres qui sont compliquées, parce qu’elles se prononcent différemment dans les deux langues, comme ‘Tyran’, qui se dit ‘Tirani’ en roumain ».

inter photo maitrise
inter photo maitrise

Enthousiasme et adrénaline

Après cet exercice, les jeunes chanteurs ont également entonné La Marseillaise, un morceau qu’ils connaissent bien. La semaine dernière, ils ont notamment enregistré une version de l’hymne qui sera diffusée dans les stades avant chaque match de l’Equipe de France, peut-être sept fois, si les Bleus vont jusqu’en finale.

En attendant la représentation de ce vendredi 10 juin, enthousiasme et excitation règnent parmi les jeunes, comme Hortense : « Ce n’est pas vraiment le style de la Maîtrise, mais je trouve ça marrant, c’est une nouvelle expérience. On s’ouvre à d’autres choses, le stade c’est impressionnant, je suis super contente d’y aller, c’est quand même un certain privilège ». Lisa acquiesce: « Oui franchement c’est énorme, et on a tous vraiment hâte d’y être c’est pas souvent que l’on peut chanter au stade de France ». Et à l’enthousiasme s’ajoute une dose supplémentaire d’adrénaline lorsqu’on leur demande ce qu’ils vont ressentir lorsqu’ils chanteront avec les 80 000 supporters présents dans les tribunes : « C’est génial parce qu’on va être porté, on va encore plus oser chanter, on a envie de donner parce que c’est un grand évènement, et que l’on va faire nos preuves ce soir ».

Rapprocher deux univers

Et malgré les difficultés de prononciation qu’il présente, l’hymne roumain semble avoir conquis les membres de la Maîtrise. C’est en tout cas le cas pour Lisa : « C’est très mélodieux, c’est lyrique, c’est vraiment beau à chanter. Et ça ne doit pas être simple pour les Roumains de chanter leur hymne, parce que ça monte vraiment dans les aigües, en tout cas moi je trouve ça assez compliqué ».

Ce vendredi 10 juin, le football et la musique classique seront donc réunis, deux univers que Sofi Jeannin aime voir se rapprocher : « Je pense que c’est la même chose, la musique classique ou le football, deux univers qui peuvent inclure beaucoup de monde, mais pas nécessairement tout le monde, cela dépend du parcours et de l’univers de chacun. Pourquoi pas les réunir ? Moi j’aime le partage et j’aimerais que cela se fasse d’avantage ».

Pour la finale, le 10 juillet, la Maitrise chantera avec le Chœur de Radio France l’hymne des équipes finalistes. Une grande inconnue.

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :