Vendredi 19 décembre 2014
13 min

L'école de danse de l'Opéra de Paris : comment ça marche ?

L'école de danse de l'Opéra de Paris a plus de 300 ans, mais comment fonctionne-t-elle aujourd'hui ? Reportage de Jean-Baptiste Urbain, et réactions d'Elisabeth Platel, directrice de l'école.

On appelle cela les "Démonstrations" : chaque année, l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris donne, en public, un aperçu de son travail, les prochaines auront lieu demain après-midi et dimanche au Palais Garnier à Paris. Et pout voir les petits rats, il y a aussi en ce moment Casse-Noisette à l'Opéra Bastille.

Cette École de danse est dirigée par Elisabeth Platel, elle est l'invitée du dossier du jour. Au micro de France Musique, elle répond aux questions que de très nombreuses personnes se posent : Comment y entre-t-on ? Dans quel but ? Qui sont ses élèves ?

Elèves de l'école de danse de l'Opéra national de Paris (©Guillaume Decalf / RF)
Elèves de l'école de danse de l'Opéra national de Paris (©Guillaume Decalf / RF)

Mais avant cela, Jean-Baptiste Urbain a passé une journée au sein de cette école si particulière. Instituée par Louis XIV en 1713, celle-ci n'est pas - n'est plus - au Palais Garnier, mais à Nanterre, près du parc André Malraux, et ce depuis1987.

9000 mètres carrés pour un internat où dort une partie des élèves - surtout les plus petits - un bâtiment dédié à l'enseignement général (primaire, collège, et lycée) où les cours ont lieu le matin, et enfin le bâtiment danse, composé de dix beaux studios. Six divisions de l'école y travaillent, la sixième division étant celle des plus petits, et la première celle des plus grands.

Jean-Baptiste Urbain a interrogé un élève, pendant un cours de folklore pour les élèves de cinquième division. L'activité du jour consiste à frapper et lancer un bâton, le but étant de les rendre à l'aise avec un accessoire en scène, et de faire travailler l'esprit collectif, et le rapport au partenaire.

Qu’apprend-on dans cette prestigieuse école de danse ? Réponse amusée de Sarah et Noé, tous deux âgés de douze ans, en cinquième division, et ici depuis 2 ans. "On apprend l'esprit d'équipe... tout ce qui a besoin dans une vie " dit-elle.

Mais ces enfants sont-ils des enfants comme les autres ? A première vue, oui. A la pause, ils jouent au ping pong, rigolent, se chamaillent, mangent des bonbons (sous le contrôle d'un médecin diététicien)... Des enfants comme les autres.

Presque comme les autres, précise Marie Blaise, la professeur de folklore. "Ils ont un petit truc en plus, ils sont extrêmement investis dans ce qu'ils font "

Changement de cours, et regard sur les plus grands, à l'auditorium de l'école. Willy Romoli - ancien danseur étoile de l'Opéra de Paris - enseigne aux élèves les plus grands, notamment ceux de première division et qui, à la fin de l'année, passeront le concours pour entrer à l'Opéra. Parmi eux, Adèle, 16 ans, à l'école depuis 7 ans. Pour elle, cette scolarité - et cette vie - est un peu spéciale.

Qui sont les professeurs ? Le matin, il y a les profs d'enseignement général (Français, maths, histoire...) du cours élémentaire jusqu'à la terminale. Il y a aussi des enseignements spécialisés : musique, histoire de la danse, théâtre, mime, anatomie, et même pour les plus grands "Droit du spectacle".

Pour ce qui est des professeurs de danse, hormis ceux de danse jazz, folklore et baroque, tous les enseignants sont des anciens du Ballet de l'Opéra de Paris. Parmi eux, donc, Wilfried Romoli, qui a commencé l'enseignement par hasard, il y a six ans.

Un lieu de transmission, une école de la vie. Dure, aussi, comme la vie : sur les 139 élèves inscrits cette année à l'école de danse de l'Opéra de Paris, environ un tiers, seulement entrera ensuite dans son corps de Ballet.

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :