Jeudi 17 mars 2016
8 min

Festival des musiques sacrées de Paris, le festival qui dérange

Comment comprendre que le festival des musiques sacrées de Paris dont l’objectif est de permettre le dialogue des cultures des trois grandes religions puisse avoir été privé de subventions publiques depuis quatre ans ?

Cette année il s’est remonté grâce à du mécénat privé via une initiative de crowdfunding et surtout grâce à la force de l'engagement des bénévoles qui après les attentats de Paris ont senti l’urgence de rassembler les cultures, les religions et les communautés.

Avec un budget réduit à 50 mille euros, des concerts, des débats, des rencontres sportives, des ateliers de cuisines, des master class de chant, sont prévus dans tout Paris jusqu’à dimanche 20 mars où un grand concert de chants sacrés arabo andalou, judéo espagnol et chrétien clôturera ce festival.

L’orchestre et la maitrise de Stains, Divertimento, seront au rendez-vous, avec les solistes Sandra Bessis, Sirine Ben Moussa et Naoum Khoury. La moitié de la salle est réservée pour des familles des quartiers populaires de région parisienne. Grâce à des bus affrétés par les organisateurs du festival..

L’idée de ce festival de musique sacrée c’est de montrer les similitudes et les ponts entre les cultures et de faire vibrer les juifs, les musulmans, les chrétiens et les athées ensemble.
L’idée de ce festival c’est de forcer la mixité au moins le temps d’un concert !

Toutes les infos à retrouver là
http://www.paris-festival-sacre.com/

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :
Mots clés :