Mardi 21 avril 2015
13 min

Exposition "Mannequin d'artiste, mannequin fétiche" au Musée Bourdelle à Paris

"Mannequin d'artiste, mannequin fétiche" : c'est le thème de la nouvelle exposition présentée par le Musée Bourdelle. L'occasion de faire le tour des lieux avec sa directrice Amélie Simier.

Présentation du Musée Bourdelle :

"Mannequin d’artiste, Mannequin fétiche inaugure la programmation de réouverture du musée Bourdelle après huit mois de fermeture pour travaux. L’exposition retrace l’histoire de ce secret d’atelier, de la Renaissance au XXe siècle, à travers un parcours à la scénographie théâtrale.

Rares mannequins d’artiste du XVIIIe siècle à nos jours, « poupées articulées», mannequins de vitrine de Siegel ou d’Imans, peintures de Gainsborough, Courbet, Burne-Jones, Kokoschka, Beeton, de Chirico, Annigoni, dessins de Salviati, de Millais, planches de l’Encyclopédie, brevets d’invention, photographies de Bellmer, Man Ray, List et Denise Bellon… Pour la première fois, l’exposition Mannequin d’artiste, Mannequin fétiche lève le voile sur la relation artiste-mannequin avec près de 160 œuvres issues de collections publiques et privées, françaises et étrangères.

De petite taille ou grandeur nature, articulé, le mannequin d’artiste sert dès la Rennaissance à progresser dans l’art de la composition, dans le rendu des drapés et des proportions anatomiques. Infiniment plus docile et toujours disponible, ce substitut du modèle vivant est un partenaire indispensable au processus de création.

L’histoire du mannequin d’artiste est tout à la fois étrange, surprenante et paradoxale. Dès la fin du XVIIIe siècle, Paris s’impose comme le centre de fabrication des mannequinsreproduisant fidèlement le corps humain. Les artistes exploitent ce simulacre dont « l’inquiétante étrangeté » croise celle des poupées de mode ou des mannequins de vitrine. Au fil des XIXe et XXe siècles, la figure du mannequin devient le sujet même de l’œuvre et les artistes jouent de cette présence sur un mode tantôt réaliste, tantôt ludique, voire érotique…"

Exposition à voir jusqu'au 12 juillet 2015

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :
Mots clés :