Vendredi 31 octobre 2014
15 min

Costumes à vendre à l'Opéra Comique

L'Opéra Comique fête son 300ème anniversaire cette année et organise une grande vente de costumes du 31 octobre au 2 novembre. Plus de 3000 vêtements et 1000 accessoires sont mis en vente pour les professionnels et les particuliers.

S'il n'y avait pas les magnifiques dorures et fresques qui décorent le foyer, on pourrait avoir du mal à se croire à l'Opéra Comique. La salle du 2ème arrondissement de Paris ressemble plutôt à une friperie ces jours-ci. Alors que la "Salle Favart" célèbre son tricentenaire cette année, une grande vente de costumes est organisée du 31 octobre au 2 novembre. Plus de 3000 vêtements et quelques 1000 accessoires sont accessibles aux professionnels et aux particuliers.

Pour les derniers préparatifs avant l'ouverture, les équipes s'activent à disposer les vêtements par type. Dans le foyer, l'avant-foyer et le vestibule, des dizaines de portants croulent sous le poids de robes de tous styles, de redingotes, de capes ou de jupons. Des costumes qui pour les plus vieux datent des années 1950, et de 2012 pour les plus récents. Ils proviennent de productions telles que Don Giovanni, Nuit à Venise, La Somnambule ou encore Ciboulette, opérette de Reynaldo Hahn.

Faire place nette

A la fin de la saison 2014/2015, l'Opéra Comique fermera ses portes pour 18 mois afin de réaliser d'importants travaux. Il a donc fallu commencer à faire place nette et vider les placards du service costume. Des milliers de vêtements qui dormaient et prenaient la poussière. En tant que responsable adjointe du service, Johanna Richard reconnaît avoir un peu de peine à se séparer de tant d'années de travail. "On se fait malgré tout une raison. La plupart des costumes ne servent que pour une production et ensuite ils encombrent nos placards. Jusqu'à présent nous les stockions mais cela coûte de l'argent. Nous estimons que c'est une bonne idée de les vendre car ils connaîtront une deuxième vie. Mais nous avons mis les costumes les plus beaux de côté et donné certains autres Centre national du costume de scène ".

Ce sont d'ailleurs les professionnels qui auront la primeur de la vente. Des associations, des compagnies de danse, de théâtre, voire des opéras de province, ont réservé leur vendredi pour venir faire des achats. Très souvent, ils ont déjà une idée en tête en fonction des productions à venir mais parfois c'est la découverte d'une robe particulière qui les orientera à revoir leur idée originelle.

Pour attirer ces professionnels, l'Opéra Comique a fait appel à une société spécialisée dans la vente de costumes d'opéra et de théâtre. La très jeune Rinato, créée en mars 2014 par Julie Bertot et Antoine Gaston. Partant du principe qu'il n'existait pas de structures dans ce marché de niche, ils se sont lancés en débutant avec l'Opéra de Rouen, puis ont enchaînés avec Limoges et Avignon. Ce sont eux qui s'occupent du référencement de tous les vêtements après le tri opéré par le service costume. Ils prennent également en charge l'organisation et la communication.

Pour Julie Bertot, "la part la plus délicate de notre travail est de réussir à estimer correctement les costumes. On ne peut pas prendre en compte le nombre d'heures travaillées sinon les vêtements ne seraient pas abordables pour le grand public. On part donc de l'aspect général, de l'âge, du tissu employé et des finitions abordées. Pour l'Opéra Comique, nous oscillons entre 5 et 300 euros ".

A partir du samedi 1er novembre 13h, la vente sera ouverte pour le grand public. Quatre habilleuses seront présentes pour vous conseiller voire vous aider à enfiler une robe à bustier, si vous n'en avez pas l'habitude. La vente était sur inscription mais il reste encore la possibilité de s'y rendre en fonction des places disponibles. Il vous en coûtera 4 euros.

Photos: © Guillaume Decalf / France Musique

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :