Le Disque classique du jour
Magazine
Mardi 23 avril 2019
30 min

Schubert par Lawrence Foster

Coup de projecteur sur le nouveau disque de l’américain Lawrence Foster qui dirige un orchestre dont il est le chef invité : le Copenhagen Phil. Il consacre son double disque au jeune Schubert avec entre autre ses trois premières symphonies.

Schubert par Lawrence Foster
Franz Schubert : Premières symphonies et musique de scène, © PENTA TONE CLASSICS

16, 17 et 18 ans. C’est l’âge qu’avait Schubert lorsqu’il a composé ses symphonies dites de jeunesse. Des œuvres qui ont longtemps été regardées de haut par le milieu musical. Jugées trop classiques, elles ont souvent été considérées comme anecdotiques dans la production schubertienne. S’il regarde encore du côté de Mozart ou Haydn, Schubert prouve pourtant qu’il dépasse les codes classiques et qu’il déjà maîtrise ses effets dramatiques. Voilà des symphonies contrastées et théâtrales qui conviennent parfaitement à  Lawrence Foster, chef lyrique réputé, qui se joue de leurs contrastes et de leurs brusques changements d’humeur.

Franz Schubert
Symphonie n°1 en Ré Maj D 82 : 4. Allegro vivace
Orchestre Philharmonique de Copenhague
Lawrence Foster, direction 

Franz Schubert
Symphonie n°3 en Ré Maj D 200 : 1. Adagio maestoso - Allegro con brio
Orchestre Philharmonique de Copenhague
Lawrence Foster, direction 

L'équipe de l'émission :