Le Disque classique du jour
Magazine
Lundi 15 avril 2019
30 min

Robert Schumann dirigé par Christian Thielemann chez Sony

Un Schumann qui comme toujours avec Thielemann, ne laissera pas indifférent.

Robert Schumann dirigé par Christian Thielemann chez Sony
Robert Schumann : Symphonies SONY CLASSICAL

Ce n’est pas la première intégrale Schumann que nous offre le chef allemand qui vient de fêter son 60e anniversaire. Il a déjà enregistré les quatre symphonies avec l’orchestre Philharmonia à la fin des années 90. Son interprétation avait beaucoup divisé, mais depuis, le chef a fait du chemin, et surtout, il a pris la tête de l’orchestre de la Staatskapelle de Dresde avec qui il a revu tous les grands chefs d'œuvre germaniques. Il paraissait donc évident qu'il revienne, 20 ans plus tard, à ses symphonies.  
Depuis John Eliot Gardiner, certains chefs jouent ces symphonies avec un orchestre allégé. Ce n’est pas le choix de Christian Thielemann qui dirige un orchestre au complet et s’inscrit donc dans une longue tradition germanique. Voici donc un Schumann joué à l’ancienne avec des cuivres héroïques et des cordes sonores, ça ne fonctionne pas dans tous les mouvements, scherzo et romances notamment perdent en transparence, mais c’est assez efficace dans les premiers et derniers mouvements qui surprennent par leur force et leur majesté. Un Schumann qui comme toujours avec Thielemann, ne laissera pas indifférent. 

Robert Schumann
Symphonie n°3 en Mi bémol Maj op 97 : 5. Lebhaft
Staatskapelle de Dresde
Christian Thielemann, direction 

Robert Schumann
Symphonie n°4 en ré min op 120 : 4. Langsam – Lebhaft
Staatskapelle de Dresde
Christian Thielemann, direction 

L'équipe de l'émission :