Le Disque classique du jour
Magazine
Vendredi 27 décembre 2019
30 min

Ravel par Javier Perianes

C’est un disque construit en miroir avec en son centre le Concerto en sol de Ravel par le pianiste Javier Perianes. D’un côté du miroir vous avez l’Alborada del gracioso et le Tombeau de Couperin version piano; De l’autre côté du miroir, les mêmes oeuvres mais à l’orchestre...

Ravel par Javier Perianes
Ravel : Concerto en sol, Le Tombeau de Couperin & Alborada del gracioso, © Harmonia Mundi

Au centre, le génie de Ravel, aussi à l’aise lorsqu’il écrit pour le noir et blanc du clavier que pour les mille couleurs de l’orchestre.

Tout comme Liszt qu’il admirait, Maurice Ravel pense que chaque idée musicale peut se décliner, s’orchestrer, s’arranger, se réduire. C’est la pensée du compositeur qui est en mouvement - et l’intelligence qui va avec car certaines gammes et arpèges qui sonnent merveilleusement au piano demandent des astuces et des “trucs” pour passer à l’orchestre.

A ce miroir orchestre/piano, il faut ajouter le petit goût d’espagne qui circule dans ce disque. Certaines oeuvres - l’Espagne idéalisée telle que Ravel la rêvait - mais aussi les interprètes : deux grands ambassadeurs de l’art espagnol, Josep Pons et Javier Perianes

L'équipe de l'émission :