Le Disque classique du jour
Magazine
Mercredi 11 septembre 2019
30 min

Rachmaninov par le pianiste sud-coréen Dong Hyek Lim, Martha Argerich et le BBC Symphony Orchestra

A 34 ans, le pianiste livre Dong-Hyek Lim une version surprenante de cette oeuvre inépuisable.

Rachmaninov par le pianiste sud-coréen Dong Hyek Lim, Martha Argerich et le BBC Symphony Orchestra
Dong Hyek Lim, Martha Argerich - Rachmaninov , © Warner Classics

Le deuxième concerto de Rachamninov est un passage obligé pour un jeune pianiste qui signe pour un grand label. D’Hélène Grimaud à Khatia Buniatishvili, de Daniil Trifonov à Yuja Wang, chacun donne sa version de ce tube inépuisable.

Dong-Hyek Lim a attendu 34 ans pour enregistrer l’œuvre dont il donne une version qui va surprendre et en décevoir plus d’un. Il l’avoue lui-même :

"En jouant le concerto, je n'ai pas tenté d'interprétations excessives. Certains vont dire que ça sonne plat et que ça manque de personnalité, mais je crois que cette œuvre elle-même nécessite déjà beaucoup d'émotions et de sentiments, il est inutile d’en rajouter, c’est artificiel. C'est pourquoi je n'ai pas ajouté d'interprétations extrêmes"

Voilà la version de la raison, du calme, une version au plus proche de la partition avec un chef qui connait ce répertoire comme personne, Alexander Vedernikov.

Dong Hyek Lim, Premier Prix du concours Long-Thibaud, plusieurs disques pour EMI, soutenu par Martha Argerich, reste à 34 ans un pianiste discret. 

L'équipe de l'émission :