Le Disque classique du jour
Magazine
Mercredi 8 septembre 2021
30 min

Niccolo Paganini : 24 Caprices - Aline Ibragimova

Niccolo Paganini : 24 Caprices - Aline Ibragimova
Niccolo Paganini : 24 Caprices - Aline Ibragimova

On peut dire qu'Alina Ibragimova est tombée dedans quand elle était petite. Née en 1985 dans une famille de musiciens russes, elle rentre à l'âge de 4 ans seulement à l'Académie Gnessine à Moscou. A 6 ans, elle se produit déjà en public avec l'Orchestre du Bolchoï !
En 1996, son père obtient le poste de premier contrebassiste du London Symphony Orchestra. La famille déménage donc à Londres et la petite Alina continue son enseignement à l'école Yehudi Menuhin aux côtés de Natacha Boïarskaïa.  

Plus tard, elle poursuit ses études à la Guildhall School puis au Royal College of Music. Elle remporte plusieurs grandes compétitions internationales qui lanceront sa carrière de soliste mais c'est avec son interprétation du second concerto pour violon de Mozart en 2005 à Salzbourg. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Venons-en maintenant à Niccolo Paganini (1782 - 1840), ce violoniste, guitariste, altiste et compositeur génois qui a contribué à l'histoire du violon. On parle ici d'un véritable génie. Il apprend la mandoline à 5 ans avec son père et se met à étudier le violon deux ans plus tard. L'enfant Paganini est tellement doué que plusieurs professeurs se succèdent mais ne sont pas à la hauteur. Ce contemporain de Beethoven, Liszt, Chopin et Berlioz est considéré comme l'un des violonistes les plus réputés de son temps à tel point qu'on note un avant et un après Paganini ! 

Ses 24 Caprices pour violon sont une série de 24 capriccio composés entre 1802 et 1817 et se placent comme l'un des plus grand chefs- d'œuvre du musicien. Ils sont une source intense d'inspiration et de transcription pour les compositeurs du 19 et 20ème siècle.
Aujourd'hui, c'est donc Irina Ibragimova qui en livre son interprétation dans cet opus sorti en avril dernier chez Hyperion. Et voici ce qu'on en dit : 

Ibragimova imprègne chaque caprice de sa personnalité musicale unique et de son récit expressif, avec pour résultat que ces milliers de notes émèrgent avec une émotion plutôt que simplement.        
BBC Music Magasine, Juillet 2021

La preuve en images :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :