Le Disque classique du jour
Magazine
Mercredi 22 décembre 2021
30 min

Mendelssohn - Augustin Dumay, Jonathan Fournel, Orpheus Chamber Orchestra

Bien qu’il réfute la notion « d’école » en musique, Augustin Dumay est le digne héritier de la grande école française de violon. Il sort un nouvel enregistrement consacré à Mendelssohn et paru en septembre dernier chez Onyx Classics.

Mendelssohn - Augustin Dumay, Jonathan Fournel, Orpheus Chamber Orchestra
Mendelssohn - Augustin Dumay, Jonathan Fournel, Orpheus Chamber Orchestra, © *

Augustin Dumay est né dans une famille de musiciens. Très tôt, il commence le piano et le violon. En 1959, il est admis au Conservatoire de Paris, dans les classes de Roland Charmy (violon) et Jean Hubeau (piano). Il obtient ses premiers prix à l’âge de 14 ans. En 1963, il se produit pour la première fois au Théâtre des Champs-Elysées. La même année, il donne un récital au Festival de Montreux, devant Henryk Szeryng et Joseph Szigeti. Ce dernier propose alors le jeune virtuose pour assurer un remplacement qu’il ne peut pas honorer lui-même, en Amérique du Sud.

A son retour, Augustin Dumay étudie avec Arthur Grumiaux et Nathan Milstein qui, visionnaire, dira de lui : « Je pense qu’il prendra sa place parmi les grands violonistes de l’an 2000 ». Déjà célèbre en France à 20 ans, il fait une tournée au Japon avec le New Japan Philharmonic sous la direction de Seiji Ozawa.  Il est régulièrement invité par de prestigieuses phalanges comme l’Orchestre National de France ou l’Orchestre Symphonique de Londres

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Augustin Dumay revient au Concerto en mi mineur de Mendelssohn après une interruption de plus de 30 ans depuis son premier et unique enregistrement de l'œuvre pour EMI. Sur cette nouvelle version, il collabore avec l'Orpheus Chamber Orchestra dans un nouveau regard rafraîchissant sur ce chef-d'œuvre toujours populaire. Le reste du programme comprend la sonate tardive pour violon en fa que le compositeur a travaillée en même temps que le concerto pour violon mais laissée inédite. Une sélection de Chansons sans paroles arrangées pour violon et piano par David Walter complète ce délicieux programme.  Le pianiste est Jonathan Fournel qui a récemment remporté le prestigieux Concours Reine Elisabeth. Il étudie avec Louis Lortie depuis 2016.

L'équipe de l'émission :