Le Disque classique du jour
Magazine
Mercredi 30 octobre 2019
30 min

Claudio Monteverdi : Vespro Della Beata Vergine - La Tempête - Simon-Pierre Bestion

Simon Pierre Bestion qui nous donne donc une nouvelle version de ces Vêpres de Monteverdi.

Claudio Monteverdi : Vespro Della Beata Vergine - La Tempête - Simon-Pierre Bestion
Vespro Della Beata Vergine - La Tempête & Simon-Pierre Bestion, © Alpha

“Je trouve cette œuvre de Monteverdi extrêmement spirituelle, dans le sens profond du terme. J’ai voulu retrouver dans cet enregistrement la sensation d’un office vespéral : cette sorte de longueur qui nous tient, qui nous coupe du monde le temps de sa durée, qui nous impose un rythme qui ne nous est pas naturel – et qui, dans le meilleur des cas, nous apporte des moments de grâce et d’émerveillement”. 

Ce sont les mots de Simon Pierre Bestion qui nous donne donc une nouvelle version de ces Vêpres de Monteverdi. Et c’est un coup de maître. On connaît bien cette oeuvre, mais il en donne une version complètement renouvelée, d'abord grâce à un orchestre aux couleurs diversifiées.  

Questions de couleurs encore, avec une oeuvre qu’il considère tournée vers la méditerranée et vers l’orient : “Venise accueillait de nombreux marchands, des Turcs, des Perses, mais aussi des séfarades ou encore des Arméniens dit-il. Sans pour autant se mélanger, les traditions populaires se côtoyaient, voire s’influençaient, certainement beaucoup plus qu'aujourd’hui. J’ai simplement essayé d’imaginer toute cette richesse et ces échanges”. 

Le chef a également pris la liberté d’allonger certaines parties musicales et a ajouté antiennes grégoriennes ou autres des faux-bourdons. 

C’est une nouvelle oeuvre que l’on découvre “une relecture personnelle et discutable” admet le chef, mais à laquelle on adhère totalement.

L'équipe de l'émission :