Le Disque classique du jour
Magazine
Lundi 21 octobre 2019
30 min

"Dreamtime" par Emmanuel Pahud et l’Orchestre de la Radio de Munich dirigé par Ivan Repusic

A t-on eu, depuis Jean-Pierre Rampal, un flûtiste qui, comme Emmanuel Pahud, aura défendu avec passion le répertoire de son instrument ?

"Dreamtime" par Emmanuel Pahud et l’Orchestre de la Radio de Munich dirigé par Ivan Repusic
Emmanuel Pahud - Dreamtime , © Warner Classics

Il a Suscité des commandes, joué des oeuvres d’époques différentes, oeuvré aussi bien en soliste qu’au sein de l’orchestre (rappelons qu’il est flûte solo de l’orchestre Philharmonique de Berlin) ou même en musique de chambre (rappelons aussi qu’il fait parti de l’ensemble Les vents français). 

A bientôt 50 ans, le musicien Suisse compte environ 35 disques. Emmanuel Pahud impressionne par la ligne droite de sa carrière musicale. Du grand répertoire à la création musicale en passant par les découvertes, rien n’est abandonné. 

Ce disque nouveau - qui sort le 25 octobre - est peut-être le plus poétique de tous ses enregistrements, le plus original. De Mozart à Penderecki, de Reinecke à Takemitsu, Emmanuel Pahud a réuni quelques partitions que rien ne rapproche sauf l’idée du rêve et de la poésie. Il y a quelque chose d'impalpable dans chacune de ces oeuvres. 

Ces partitions, selon les mots du musicien, “expriment et donnent forme aux visions les plus personnelles, spirituelles ou oniriques des compositeurs”

Ces oeuvres ont une dimension «peuplée d’incantations et de prières, dans laquelle l’imagination est tissée puis dénouée et où le désir suscite l’imagination»

L'équipe de l'émission :